Tous

Yssingeaux

Salon Cap Handi Seniors : à la découverte des innovations

dim 31/03/2019 - 12:29 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:56

Vendredi 29 et samedi 30 mars 2019, à la salle de la coupe du monde à Yssingeaux, s'est tenue la troisième édition du salon Cap Handi Seniors organisée par les élèves du CAP 2ème année Services aux personnes et Vente en milieu rural du lycée d'enseignement agricole privé Eugénie Joubert à Yssingeaux.

"Dans la peau et dans la tête de la personne"
Les visiteurs ont pu déambuler à travers la quarantaine de stands liés au vieillissement, au handicap mais aussi au bien-être. Des ateliers et des animations ont été également proposés pendant les deux journées. Le simulateur de vieillesse a une fois de plus connu un grand succès. Il s'agit de bander un oeil de la personne cobaye, de lui faire revêtir un gilet très lourd, des genouillères, des coudières et de lui proposer un parcours d'obstacles. Le but étant de faire prendre conscience de la difficulté de se mouvoir à un âge avancé. Sylvie, une enseignante d'une quarantaine d'années, a testé l'équipement l'année dernière. "C'est une expérimentation très forte. On est vraiment dans la peau et dans la tête aussi de la personne qui se déplace avec toutes ses contraintes", a-t-elle confié avec étonnement. Juste à côté, des lycéennes proposaient, elles, des lunettes simulant des défauts visuels tels que la cataracte, le glaucome ou la DLMA (dégénérescence maculaire liée à l'âge). Une autre expérience qui ne laisse pas indifférent.

La tablette à reconnaissance visuelle, une aide précieuse
Ailleurs, c'est la rencontre avec une personne en fauteuil atteinte de la maladie de Charcot en train de saisir comme par magie un texte sur sa tablette située à une trentaine de centimètres de ses yeux qui questionne. En fait, l'épouse de ce monsieur a expliqué qu'il s'agit d'une tablette à reconnaissance visuelle, c'est-à-dire que la caméra repère les lettres à écrire d'après le mouvement des yeux de l'utilisateur. Un miracle de la technologie sans nul doute. On apprendra que ce monsieur, originaire du Chambon-sur-Lignon, a co-écrit un livre intitulé "Vivre jusqu'au bout" pour livrer son expérience de personne atteinte d'une maladie dégénérative. Un vrai pied de nez au destin. "Cette tablette lui permet de garder du lien social, de communiquer, d'envoyer des mails, c'est une aide précieuse," a glissé sa femme tout sourire.

Le son pour favoriser le bien-être
Une musicothérapeute a proposé, elle, sa méthode "qui ne nécessite aucune formation musicale", a-t-elle précisé, pour traiter le manque de confiance en soi, les troubles du sommeil, de la motricité, du langage, du comportement, ou encore le stress. "J'utilise le son, la mélodie, le rythme ou encore le silence pour restaurer le bien-être physique, psychique et cognitif," a-t-elle expliqué. L'infirmière de formation a animé samedi après-midi un atelier collectif axé sur la détente, l'imaginaire, le lâcher-prise.

Stimuler l'activité cérébrale grâce à la table magique
La "Tovertafel", ou table magique, a attiré également bien des curieux. Cette table de jeu interactive a été imaginée pour les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer. "Les projections lumineuses, agréables et mouvantes, stimulent les mouvements instinctifs et donc l'activité cérébrale. Il existe 19 thèmes, les puzzles, les jeux de ballons, les papillons, les proverbes, les fleurs, les partitions de musique  sonores. Cette table améliore la qualité de vie, la qualité du sommeil, le bien-être des personnes âgées dans les Ehpad [établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes, Ndlr]. On voit bien les sourires des personnes, quelque chose se passe, elles peuvent même jouer avec leurs petits-enfants, ça recrée des liens," a détaillé l'un des animateurs de l'équipement.

Et pour faire le plein de sensations..
Les visiteurs ont pu découvrir aussi la Bécassine, élaborée par un couple de Belges, une sorte de fauteuil roulant à bras, qui permet d'emmener en balade des personnes à mobilité réduite mais aussi de les faire participer à des courses ou trails.
La luge quatre saisons, unique en France, elle, se prépare à être installée aux Estables en juillet 2019. Deux personnes pourront prendre place dans la nacelle et bénéficier d'un circuit comprenant deux montées et deux descentes, en toute sécurité grâce à la ceinture. Sensations garanties.
Vendredi soir, au cinéma la Grenette d'Yssingeaux, la projection du film "Dans la terrible jungle" a été suivie d'un débat évidemment sur le thème du handicap. Et samedi matin, les randonneurs de Croq'sentiers ont proposé une marche adaptée.

M-A.B.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire