Salaire des Assistantes maternelles ? 2€33 net de l’heure

Par Nicolas Defay ven 06/05/2022 - 13:00 , Mise à jour le 07/05/2022 à 04:00

Elles sont 1 500 en Haute-Loire. Elles accueillent jusqu’à 5 enfants chez elles avec des amplitudes parfois de 12 heures. Elles sont un mode de garde alternatif indispensable aux côtés des crèches bondées et des baby-sitters plus onéreuses. Dans 10 ans, 50 % d’entre elles partiront à la retraite.

La samedi 14 mai, à partir de 10 heures, toutes les Assistantes maternelles sont invitées à se rendre dans les locaux de l’Union départementale de la CGT 43, rue de la passerelle au Puy-en-Velay. L’objectif de cette grande réunion ? Prendre connaissance des droits et des limites de la nouvelle convention collective sur la profession.

« Un point sur l’actualité du secteur sera détaillé ainsi que les outils à disposition des Assistantes maternelles pour faciliter leur quotidien de salariés au devant des parents employeurs », précisent d’une même voix Céline Lioutaud du Collectif des Assistantes maternelles 43, Jean-Yves Dérigon, référent Très Petites Entreprises CGT 43, et Pierre Marsein, Secrétaire général du syndicat majoritaire.

De gauche à droite : Pierre Marsein, Jean-Yves Dérigon et Céline Lioutaud.
De gauche à droite : Pierre Marsein, Jean-Yves Dérigon et Céline Lioutaud. Photo par Nicolas Defay

Pour l’occasion et pour la première fois en Haute-Loire, Stéphane Fustec, négociateur de la convention collective des salariés du particulier employeur et de l’emploi à domicile sera présent pour répondre aux questions

« Loin d’être considéré à sa juste valeur sur le volet social et pécuniaire »

« Les gens ont besoin des Assistantes maternelles car c’est un mode de garde très souple et très peu cher, explique Jean-Yves Dérigon. Mais il faut noter que tout ce contingent qui était d’ailleurs en première ligne lors des confinements et de la crise du Covid est loin d’être considéré à sa juste valeur sur le volet social et pécuniaire ».

Les « ass mat » touchent au minimum 2,33 euros de l’heure et peuvent négocier ce salaire horaire jusqu’à 5 fois ce montant avec les parents des enfants accueillis. « Le problème est qu’une ass mat est une personne agrémentée et reconnue pour ses qualités professionnelles mais beaucoup sont loin d’être à l’aise pour négocier leur paie avec les parents employeurs, souligne Céline Lioutaud. Et de leur côté, les parents ne sont pas forcément informés de leurs droits et de leurs devoirs envers les assistantes maternelles ».

Réunion pour les Assistantes maternelles le samedi 14 mai de 10 à 12h30, à la maison des syndicats, 4 rue de la Passerelle au Puy-en-Velay. Pour un soucis d'organisation, les participations sont à confirmer par mail à ud43@cgt.fr

Petit salaire pour grosse amplitude

Pour cela, la réunion du samedi 14 mai donnera des « billes » pour connaître parfaitement le cadre du métier. D’après les trois intervenants, la profession est extrêmement féminisée. « Et au vu de leur salaire horaire, on ne peut que constater la non considération de leurs tâches qui sont pourtant irremplaçables, se désole Pierre Marsein. En moyenne, elles perçoivent entre 800 et 1 200 euros par mois à la condition d’avoir en charge le maximum d’enfant autorisé chez elle. D’autre part, elles commencent très tôt et finissent très tard car les parents/employeurs leur confient leurs enfants avant qu’ils partent au boulot et reviennent les chercher après leur journée de travail terminée ».

« Si elles sont sous payées, c’est loin d’être un sous métier ! »

Ce que craignent les acteurs de la profession sont les jours prochains concernant les forces vives du secteur. « Dans une décennie, la moitié des ass mat active seront en âge de partir à la retraite, soulève Céline Lioutaud. C’est vrai qu’il est toujours possible de continuer cette profession à cet âge mais c’est un métier prenant et épuisant ».
Pierre Marsein de rajouter : « Celles qui sont enfin à la retraite méritent comme tout un chacun d’en profiter pleinement ! Si elles sont sous payées, c’est loin d’être un sous métier ! »

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

1 commentaire

b.

ven 06/05/2022 - 14:09

C'est tout simplement scandaleux. Les assistantes familiales qui accueillent des enfants 24heures  sur 24 sont dans le même bateau . Quand on sait l'investissement que ces enfants demandent  C'est se moquer des gens qui travaillent.