Saint-Pal de Senouire : la verrue en cours de démolition

jeu 26/11/2015 - 10:57 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:37

Un immeuble des années 1950 de Saint-Pal de Senouire est en cours de destruction depuis ce lundi 30 novembre 2015, 14 heures. Durée de la démolition : une semaine. La mairie de Saint-Pal de Senouire précise que "Ce dossier a longtemps empoisonné la vie communale au risque même, à une certaine époque, de ne plus pouvoir trouver de maire". L'état de ce bâtiment a conduit à un arrêté municipal de péril avec danger permanent sur les usagers de la route départementale 22.

Tous les acteurs publics mobilisés
La destruction a un certain retentissement dans la commune évidemment, mais aussi au niveau communautaire, départemental, voire national. En effet, avec les aides de la DETR (Dotation d'Équipement des Territoires Ruraux) c'est la sous-préfecture de Brioude qui s'est grandement impliquée.
Avec leurs réserves parlementaires, le sénateur Olivier Cigolotti (UDI) et le député (apparenté Les Républicains) Jean-Pierre Vigier ont soutenu la commune. Le Conseil départemental participe à l'effort général. Les conseillers départementaux du canton du haut Velay granitique, Marie-Agnès Petit et Bernard Brignon, "suivent de près ce dossier", souligne la municipalité.
Et la Communauté de communes du Plateau de La Chaise-Dieu, "avec une grande solidarité" se réjouit la mairie, a décidé un soutien financier qui salue le "remarquable élan" de tous les acteurs publics dans ce dossier : "L'écoute, la présence, la disponibilité, le soutien moral, de tous ont beaucoup aidé les responsables communaux pour régler ce grave problème".

166 000€ H.T.
Coût total de l'opération : 166 000 euros hors taxe en comptant l'acquisition, la déconstruction, la création de la plateforme, la création du parking et l'éclairage public. Et la mairie de préciser que les aides prévues sont acquises mais que tous les montants ne sont pas arrêtés définitivement à l'heure actuelle.

A.W.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire