Tous

Aiguilhe

Saint-Michel d’Aiguilhe et Sabarot montent une boîte

dim 29/10/2017 - 13:14 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:49

Depuis juillet 2017, les visiteurs du rocher et de la chapelle Saint-Michel d’Aiguilhe font pour la plupart un crochet par l’exposition sur la lentille verte du Puy qui se tient au pied du site. Les acteurs qui en sont à l’origine – Élus locaux et entreprise Sabarot  – se sont retrouvés sur place, ce vendredi 27 octobre, pour faire un point sur l’initiative et pour annoncer un retour d’ascenseur : Sabarot va à son tour promouvoir le dyke et son édifice millénaire.

Inscription de la lentille dans l’histoire locale
« Une exposition qui s’inscrit dans la durée, explique le régisseur de l'espace Saint-Michel, Sébastien Falcon, je crois même que l’on envisage une saison 2 avec quelques nouveautés !»
C’est la société Sabarot qui s’est attelée à penser le contenu de cette exposition, des panneaux ludiques et pédagogiques pour expliquer aux touristes les spécificités de la culture de la lentille verte, son inscription dans l’histoire locale, ainsi que sa présence attestée dans l’agriculture du cru, aux premiers jours de notre ère.

Association d’images pour le packaging
« Un élément de notre patrimoine du Velay », considère Michel Roussel, le maire d’Aiguilhe, « au même titre que Saint-Jacques de Compostelle.»
Tout comme Saint-Michel d’Aiguilhe dont la silhouette ancestrale semble faire partie intégrante de la roche volcanique. À tel point que le quatrième monument préféré des Français associe désormais son image aux packaging de Sabarot.

Un duo de futures stars mondiales ?
C’est ce qu’est venu annoncer son directeur Antoine Wassner : « une édition limitée de 12.000 boîtes, toutes numérotées, qui seront vendues notamment en Angleterre ou encore au Japon, se félicite-t-il, c’est très important car ma famille et moi-même sommes très attachés à notre région.»
Ainsi, si quelques petites pierres résistaient encore accidentellement au conditionnement, les consommateurs à travers le globe se montreraient compréhensifs, car au fait que le sol nourricier des lentilles vertes du Puy est constitué essentiellement de roches volcaniques. De là à imaginer que le petit caillou pourrait bien à son tour devenir collector...

J.J.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire