Russie/Ukraine : « C’est une guerre de présidents, pas des peuples »

Par Nicolas Defay sam 26/02/2022 - 15:30 , Mise à jour le 26/02/2022 à 15:30

Ce samedi 26 février, environ 150 personnes se sont retrouvées sur la place de Breuil au Puy pour montrer leur solidarité envers le peuple ukrainien. Parmi elles, une ressortissante russe aux côtés d’une ukrainienne. (Vidéo en bas d'article)

Des élus, des syndicats, des associations, des électrons libres, des jeunes et des vieux, ensemble devant le préfecture en signe de soutien au peuple ukrainien menacé par l’armée russe.

« Nous savons bien que notre petit rassemblement ne va pas arrêter les chars, souffle un membre de Déclic Citoyen, association à l’initiative de la mobilisation. Ni aucun des milliers de rassemblements qui naissent dans les villes de France et du monde entier. Mais il reste important de montrer que nous sommes là, que nous condamnons les agissements de Vladimir Poutine et que nous soutenons comme nous pouvons les populations victimes ». Il ajoute : « Que ce soit les citoyens ukrainiens ou russes, ils sont tous les deux les victimes de ce conflit incompréhensible ».

La mobilisation a rassemblé des personnes et des entités aussi diverses que variées. Mobilisation pour l'Ukraine.
La mobilisation a rassemblé des personnes et des entités aussi diverses que variées. Photo par Nicolas Defay

« C’est un grand malheur pour nos deux pays »

Irena a quitté la Russie il y a 8 ans pour venir s’installer en France, au Puy-en-Velay. Le visage tendu, elle marche aux cotés de son amie Olga, ressortissante ukrainienne. « Je soutiens bien entendu les ukrainiens !, martèle-t-elle. Ce sont nos frères et nos sœurs. Ce qu’il se passe là-bas est inadmissible. Quand j’ai appris ça, j’ai été choquée. C’est un grand malheur pour nos deux pays ».

Olga, totalement bilingue, partage alors : « J’ai très peur. Une partie de ma famille habite à Kiev et une autre partie à proximité de la frontière avec la Russie. Les vidéos qu’ils m’envoient sont très inquiétantes ! »

« Se mobiliser n’est jamais un coup d’épée dans l’eau. C’est montrer qu’il y a des gens présents pour soutenir ce qu’ils pensent être bon. C’est montrer que la solidarité dépasse toutes les frontières et toutes les différences entre les peuples. » Pierre Marsein, Secrétaire général CGT 43

Des questions sans réponses

Si les deux amies sont pleinement au cœur de cette hécatombe diplomatique et militaire, elles ne comprennent pas les opérations en cours. « Personne ne sait pourquoi Vladimir Poutine fait ça !, se désole Irena. Pourquoi le président de mon pays agit ainsi ? Cette guerre est intolérable ! En Russie, j’ai toujours ma famille. J’ai un fils qui y habite. Et lui aussi est choqué et perdu. Tous les russes que je connais soutiennent l’Ukraine et sa population. »

Son amie Olga n’a aucune réponse non plus. « On se pose les mêmes questions que vous pour comprendre les sources du conflit. Même nous qui sommes totalement concernés nous ne savons pas. Notre président ukrainien ne nous explique pas clairement. »

Des membres du PCF dans les rangs de la mobilisation pour soutenir l'Ukraine.
Des membres du PCF dans les rangs de la mobilisation. Photo par Nicolas Defay

« Là-bas, il n’y a que la peur »

Quant à savoir si la famille d'Olga a tenté de quitter l’Ukraine pour la rejoindre ici, au Puy-en-Velay, sa voix se met à trembler. « Pour l’instant, ils ne peuvent pas quitter leur ville. Toutes sont fermées et surveillées. Il est formellement interdit à la population de fuir pour des raisons, encore une fois, que nous ne saisissons pas. Là-bas, il n’y a que la peur. »

Olga conclut sombrement : « J’ai des amis russes en France et des amis russes en Russie. On se parle et on s’entend bien. On se soutient. Je ne peux pas détester les russes car ce n’est pas le peuple russe qui décide. Ce sont les présidents. C’est Poutine qui fait la guerre et pas sa population. C’est une guerre de présidents, pas des peuples ».

Ci-dessous, l'intervention de Saloua El Aazzouzi et de Mathieu Allemand, deux membres de l'association Déclic Citoyen à l'initiative de la manifestation de soutien pour le peuple ukrainien :

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

10 commentaires

lo

lun 28/02/2022 - 08:04

Ce n'est pas en France qu'il faut manifester mais EN UKRAINE et en RUSSIE  !! D'autre par, je ne vois aucun intérêt à voir parader les syndicats qui sont en quête de pub, IGNOBLE !! Russes, réveillez-vous  ! l'orgeuil de votre soit-disant président n'a que faire de vous . Combattez-le !!

mi

dim 27/02/2022 - 13:12

hm - Pauvre "petite france", on est plus en mesure de fabriquer des armes et leurs munitions de combat rapproché!.  On doit les acheter dans d'autres pays, nous n'avons plus l'indépendante même pour cela. Même nos forces de l'ordre et nos militaires sont dotés d'armes étrangères, même les rangers ne valent rien, les militaires qui servent au Mali portent des chaussures américaines. Toujours le superflu et pas le nécessaire!.   

cl

dim 27/02/2022 - 11:57

Du coup beaucoup d entre soi, et peu de monde…

mi

dim 27/02/2022 - 09:52

Il y a Guerre quand l'un des adversaires devient faible tombe dans le pacifisme !!!! L'Histoire nous le démontre mainte fois Comme  malheureusement Hitler dernièrement

ch

dim 27/02/2022 - 09:31

Quand on soutient un peuple ou une cause juste, on ne met pas en avant son appartenance politique, sinon, on est là pour faire sa propre promotion : je parle de la manifestante qui exhibe son macaron PCF !

de

dim 27/02/2022 - 08:46

La guerre! Encore. Ça fait partie de l'humain.

Bien sur, on a affaire à un méchant: il est russe et vient du KGB.

Quand il s'agit du "monde occidental", c'est pour la bonne cause: on a les bonnes valeurs universelles .

En plus, on a la chance de pouvoir choisir notre chef de guerre qui agit quand ça lui convient sans rien demander à personne.

D'ailleurs notre bon président veut fournir du matériel militaire probablement pour accélérer le processus de paix.  Notre bon pays des droits de l'homme (soumis aux intérêts d'outre-atlantique) était tout fier d'avoir signé des contrats de vente d'armes à des pays hautement démocratiques.

Dans un mois, on aura oublié les morts et la bourse sera en hausse.

Elle est pas belle, la vie!

 

 

ga

sam 26/02/2022 - 21:03

Le guerres sont toujours de guerres de présidents, malheureusement. Je rappelle aussi que nous avons la chance de pouvoir choisir le nôtre bientôt. Il nous appartient d'éliminer les candidats conspirationnistes ou complotistes très indulgents avec Poutine il y a quelques semaines encore ... vous savez les 3 qui soufflent sur les braises pour propager l'incendie et qui osent montrer leur tête dans les manifs ensuite pour faire semblant de vouloir l'éteindre.

pi

sam 26/02/2022 - 20:12

On était vraiment pas nombreux, visiblement les ponots sont plus enclins a défiler contre un vaccin qui sauve des vies que contre un malade qui massacre des civils 

pi

sam 26/02/2022 - 16:52

que le peuple russe  se revolte et se debarasse d'un president  ex kgb marteau! il a perdu la faucille, bien mais tres insuffisant!! avec toi ukraine

dj

sam 26/02/2022 - 16:29

C'est surtout la guerre d'UN président......