Tous

Brioude

Rugby : Brioude s'incline de peu en barrage

mar 03/05/2016 - 13:41 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:41

Ce dimanche 1er mai 2016, les seniors de l'équipe une du Sporting Club Brioude (SCB) se sont rendus à Bort les Orgues (19) pour la 3ème fois de l'année pour y disputer un match de barrage du championnat de France honneur contre l'USV Le Lardin, équipe du comité Périgord Agenais. L'enjeu de ce match ? La qualification pour les 1/32ème de finale de ce championnat et la possibilité de continuer la saison.

La pelouse de Bort – pour ceux qui l'ont fréquentée – est en bon état, on notait une assistance assez égale des supporters venus du Brivadois et du Périgord. Seul un vent très fort, balayant de gauche à droite le terrain, pouvait impacter le match et et rendre le jeu au pied et les lancers en touche difficile.
A 16 heures, les joueurs et arbitres entrent sur le terrain. A noter que le comité de rugby n'avait pas désigné d'arbitre de touche officiel, c'est donc deux LCA (Licencié capacitaire en arbitrage) de Bort qui s'y sont collés.

----En lever de rideau, un quart de finale Ballandrade a vu la victoire des jeunes de Poitiers sur ceux de Challons-sur-Saône.-----Sur le coup d'envoi de l'USV, les Brivadois abordent la rencontre face au vent. Les cinq premières minutes se jouent dans le camp altiligérien avec des offensives adverses misent en échec par une défense brivadoise aux aguets. Sur une relance, l'arbitre siffle un 'écran' contre Brioude et le botteur de l'USV transforme la pénalité bien placée et ouvre le score : 3-0 pour Le Lardin.
Les Rouge et Noir repartent à l'offensive, en alternant un jeu de petites passes devant, dans l'axe, puis en écartant les ballons. Brioude domine les phases de conquêtes en contrant quelques ballons en touche et sur les mêlées où les joueurs de l'USV reculent systématiquement.

Sur un lancement rapide ou les ¾ brivadois sont pris dans le regroupement, le ½ de mêlée adverse écarte le ballon sur ces lignes arrières, les avants du SCB, présents dans la ligne défense, n'arrivent pas à contrer cette offensive qui se termine par un bel essai en débordement de l'ailler du Lardin. L'essai n'est pas transformé et la marque passe à 8-0 pour l'USV.
Après un « en avant » brivadois sur la récupération du coup d'envoi, la mêlée du SCB prouve sa supériorité en permettant à au « captain courage » brivadois de prendre le ballon sur introduction adverse. Sur l'attaque qui suit, l'arbitre siffle une pénalité sur un groupé pénétrant des avants brivadois dans les 22m du Lardin. « Maxence transforme la pénalité contre le vent et permet à Brioude d'ouvrir le compteur », raconte Robert Dauvergne, le secrétariat du Sporting Club Brivadois. 8-3 pour l'USV à la 16ème minute.
L'arbitre siffle une nouvelle pénalité pour hors jeu dans les 22m brivadois. Le buteur du Lardin ne laisse pas échapper sa chance et aggrave la marque qui passe à 11-3 au tableau à la 19ème minute.

Sur une offensive de l'USV l'arbitre refuse l'essai à juste titre pour un écran et permet à Brioude de se dégager sur la pénalité. Sur le mouvement qui suit la touche, un beau mouvement des ¾ du SCB est stoppé dans les 22m après un long temps de jeu et l'arbitre siffle une pénalité en faveur des Périgourdins sur un ballon gardé au sol. « Dommage, il s'en est fallu de peu… », commente Robert Dauvergne qui poursuit : « Après une belle phase de domination brivadoise où le jeu devant alterne bien avec le jeu derrière, la balle arrive à l'aile et permet à Maël de planter un bel essai après un raffut gagnant sur l'arrière de l'USV ». Et le secrétaire du club de continuer son récit : « Maxence ne transforme pas cette pénalité en coin et contre le vent. Le tableau d'affichage passe à 11-8 toujours en faveur de l'USV. »

A partir de ce moment, les Périgourdins n'aligneront plus que deux joueurs en touche sur lancer adverse, conscients qu'ils ne peuvent contrer et préférant renforcer leur ligne de défense. Les Rouge et Noir n'ont pas réussi à exploiter ce changement tactique à leur avantage. Sur une incursion dans les 22m, l'arbitre siffle à nouveau contre le SCB en considérant que, sur regroupement, les joueurs sont allés au-delà du ballon alors que le joueur périgourdin gardait le ballon au sol. Une pénalité en face des poteaux ratée pas le buteur de l'USV.
Dans les arrêts de jeu de la première mi-temps, sur le temps de jeu qui suit une touche après pénalité contre Brioude, le n°13 de l'USV franchit la ligne d'avantage en force, avant d’aplatir dans l'en-but. Cet essai est transformé et la fin de la première période est sifflée sur le score de 18-8 pour l'USV le Lardin.

L'adversaire avait dû visionné une vidéo des Brivadois
Le SCB va jouer avec le vent en deuxième mi-temps et tout reste possible. D’autant plus que Brioude s'est nettement imposé sur les phase de conquêtes, si importantes au rugby, que sont la touche et la mêlée fermée. Mais c'est sans compter « la roublardise liée à la connaissance du règlement du banc de l'USV », remarque Robert Dauvergne, pour qui les Périgourdins avaient sûrement visionné la vidéo du match Moulins-Brioude et s'étaient rendu compte de la force des avants altiligériens. « Un seul joueur qualifié au poste de talonnage était présent sur la feuille de match, il y avait bien des piliers remplaçants mais pas de talon », explique-t-il. Le coach a donc fait sortir son talonneur à la mi-temps ce qui, du point de vue du règlement, engendre des mêlées simulées, c'est-à-dire sans poussée, sans combat.

Le deuxième acte démarre sur un coup de théâtre
Après le coup d'envoi, les Brivadois s'installent dans les 22m adverses et alternent jeux de passes courtes devant dans l'axe, regroupements et ouvertures sur les lignes arrières. Les joueurs de l'USV font des fautes pour préserver leur ligne mais, suite à une « pénaltouche », Burette, aidé de tous ses partenaires du pack, aplatit en terre promise. « Maxence passe la transformation, reprend Robert Dauvergne, et dès la 4ème minute de la deuxième mi-temps, Brioude revient à 18-15. »

Brioude continue à mettre la pression sur les Périgourdins, retranchés dans leur camp. Ceux-ci jouent les touches toujours en infériorité numérique sur lancer brivadois. Mais les ballons sont écartés et les attaquants se retrouvent contrés par leur vis à vis, sans compter les avants qui ne jouent pas les touches. « Quel dommage de tomber dans ce piège et de ne pas jouer les touches devant en  laissant les défenseurs à 10m ! », s'emporte Robert Dauvergne.

Brioude fait le forcing et campe stérilement dans le camp des Périgourdins qui défendent becs et ongles. Quelques rares pénalités leurs permettent de souffler et de fouler le camp du SCB.
Les Rouge et Noir continuent leur pressing et une belle action mêlant avants et arrières est concrétisée par un essai de « Max gros vérins » en bout de ligne à la 30ème minute de la seconde mi-temps. La pénalité ne sera pas transformée mais, pour le première fois, les Brivadois mènent au score : 18-20.

Deux minutes plus tard, le buteur de l'USV inscrit une pénalité sur une faute dans le camp scébiste et l'USV reprend le score : 21-20. Les Brivadois continuent à assaillir le camp adverse. Lors d'une nouvelle incursion, l'USV bénéficie d'une pénalité transformée qui fait passer le tableau d'affichage à 24-20 en faveur des Périgourdins. Toute la fin du match, les Brivadois vont pilonner la ligne avec, selon Robert Dauvergne, « des phases d'anti-jeux caractérisées par des mauls écroulés et des hors-jeux » mais il convient que l'arbitre devait être mal placé. La fin de la rencontre est sifflée sur le score de 24-20 pour l'USV.

Les joueurs de Brioude finissent donc ainsi leur saison par un match où ils n'auront pas démérité en marquant trois essais contre deux. « Nous n'oublierons pas que si les périgourdins n'ont pas offert de foie gras ils n'ont pas été avares de marrons pendant la partie », ironise Robert Dauvergne qui va jusqu'à préciser : « Nous avons même un joueur avec une large entaille de plusieurs centimètres à un endroit peu commun de son anatomie que nous ne pouvons, par pudeur, pas citer. » Bref, ce match au pays de la gentiane laissera un goût amer aux Brivadois.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire