RSI : pendant qu'ils manifestent, le gouvernement réduit leurs droits

jeu 05/02/2015 - 17:35 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:32

Le 2 février, l'association RDI (Révolte Des Indépendants) manifestait dans la rue pour défendre les droits des artisans, commerçants et autres indépendants. Ils profitaient de cette action pour interpeller la ministre Marisol Touraine par le biais de leurs Préfets respectif.
Cette même ministre donnait son accord sur un décret daté du même jour, "qui va avoir pour effet de réduire encore plus nos droits", s'insurge Geoffrey Arianti, Président de l'association RDI en Haute-Loire. L'association s'oppose formellement à la mise en application de ce décret, et entend bien contester ces nouvelles mesures et demander le retrait immédiat de ce décret.

Réduction (voire suppression) des indemnités et prestations
Le décret relatif au calcul des prestations en espèces versées aux assurés au régime sicial indépendant (RSI) signé par Manuel Valls, Marisol Touraine, Michel Sapin et Christian Eckert "supprime purement et simplement le minimum de 20,54 € d'indemnités journalières et abaisse le montant des prestations en cas de maternité", relève l'association RDI.
Autre motif de colère pour les indépendants : "désormais, les travailleurs indépendants ne seront plus indemnisés en cas de maladie par le RSI si leurs revenus annuels ne sont pas au minimum 10 % du plafond annuel de la sécurité sociale".

Manuel Valls, le Conseil Constitutionnel et Laurent Wauquiez alertés
Pour l'association RDI, "ce décret vient terminer le génocide des indépendants, commencé en 2008 et qui a déjà fait mourrir des milliers d'entreprise, atteignant un record historique en 2014 avec plus de 63 000 fermetures d'entreprises". Dans son indignation, et pour demander l'annulation ou le retrait de ce décret, l'association RDI a adressé un courrier au premier ministre ainsi qu'aux membres du Conseil Constitutionnel.
Dans ce même sens, une demande a également été transmise à Laurent Wauquiez et Carole Delga, Secrétaire d'État chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Économie sociale et solidaire.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire