Tous

Rosières

Rosières : L'ancienne ferme "Rancon" au cœur d'un projet touristique

mer 24/04/2019 - 14:47 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:57

----Les ravins de Corboeuf sont également au coeur d'un projet d'aménagement qui devrait être réalisé d'ici la fin de l'année. Des belvédères ainsi que des panneaux d'informations seront installés sur cinq sites autour des ravins de Corboeuf. Retrouvez en images notre "rando du dimanche" en cliquant ici.-----Car jusqu'à présent les visiteurs ne font que passer sur la commune. Pourtant bien fourni en termes de commerces, le village manque cruellement de points de restauration -- il n'en existe qu'un : Aux Mets Tissés -- mais aussi d'hébergement puisqu'il n'en existe point. "Il faut dire que Rosières n'avait jamais travaillé sur le tourisme auparavant", souligne Serge Gidon, adjoint au maire. Et pourtant, le potentiel touristique de cette commune qui compte un peu plus de 1 500 habitants, située sur le territoire de la plaine de l'Emblavez, est bien réel.

Sur une vision large d'abord, des sources d'attractivité touristique émanant de l'Agglo du Puy et notamment de la cité vellave (Fêtes du Roi de l'Oiseau, Puy de Lumières et autres monuments historiques) arrosent Rosières. Mais sur une vision plus restreinte, portée sur le territoire d'une superficie de 27 km² sur lequel on compte 13 hameaux ; la commune se caractérise par un patrimoine historique (« La Galoche », ancienne voie de chemin de fer devenue un sentier touristique, « Le Calvaire » ou « Champ Clos » ainsi que l’église de Rosières et son abside du XIIème siècle) ainsi qu'un patrimoine naturel-géologique significatif, avec les sucs et ravins de Corboeuf, classé site naturel par le ministère de l’écologie. 
Un restaurant, cinq chambres, un parking, une aire de stationnement pour les camping-cars...
De belles visites en perspective, mais celles-ci étant faites, les visiteurs n'ont d'autre choix que de migrer vers des contrées où l'offre touristique bien plus développée leur permet de poser leurs bagages. Mais cette migration devrait être freinée grâce à la réalisation d'un projet portée par la municipalité. Depuis un peu plus d'un an, la mairie de Rosières est propriétaire de l'ancienne ferme de "Rancon", grande de 600 m² et plantée sur un terrain de trois hectares.

Idéalement placée, sur le tracé de La Via Fluvia, l'un des axes majeurs des circuits de randonnées du territoire, cette ferme sera entièrement modelée pour devenir un complexe touristique. In fine, cette bâtisse accueillera un restaurant, cinq chambres à louer, un espace boutique et un autre muséographique. Sur le terrain poussera un parking d'une centaine de places, ainsi qu'une aire de jeux et de pique-nique, et un espace de stationnement dédié aux camping-cars.

(Le projet en image. Atelier d'Architecture Bescond-Milone)
A la recherche d'un gérant
Un projet qui sur le papier semble bien dessiné. D'ailleurs, la mairie mettra très prochainement en ligne un dossier complet sur le sujet. Mais il reste un détail à régler afin de le finaliser, et pas des moindres : trouver un gérant pour l'exploitation de ce complexe touristique**. "Nous sommes ouverts à toutes propositions (crédit-bail, location-vente ou vente) pourvu qu'on conserve l'offre de restauration et d'hébergement", précise Serge Gidon. 
Stéphanie Marin
** Avis aux amateurs, pour répondre à l'appel à canidatures contacter la mairie de Rosières au 04 71 57 40 59 ou sur projetfermerosieres43@gmail.com

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire