Tous

Rosières

Rosières, berceau de la lentille verte ?

sam 18/08/2018 - 15:21 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:54

Pierre Villevieille et Jean Cottier ne sont pas des producteurs de lentilles vertes, "mais nous en sommes de grands consommateurs", s'amuse le second. S'ils sont présents, place Jeanne d'Arc à Rosières, c'est parce qu'ils sont en charge d'assurer les démonstrations de battage de la lentille au fléau. Un geste qui les replonge dans leur enfance. "On avait 11 ans. Pendant les périodes de Noël, le père nous emmenait passer l'après-midi à faire de la paille. On ne le faisait pas forcément sur la lentille, mais on avait besoin de belles pailles triées pour faire des fagots. On le faisait au fléau parce que les machines, ça casse la paille", se souvient Jean Cottier quelque peu nostalgique, la faute à la modernisation.

Mais Pierre Villevieille l'assure, "il y a encore des jeunes qui s'y intéressent", curieux de savoir comment on procède pour faire tourner le fléau, pour faire tomber le battant bien à plat et atteindre une plus grande surface afin de ne pas répéter l'effort inutilement.
Rosières, berceau de la lentille verte ?
A l'endroit où les deux hommes chaussés de leurs sabots en bois procèdent au battage de la lentille, une inscription attire l'attention : "Rosières, berceau de la verte lentille". Vraiment ? Plus qu'ailleurs en Haute-Loire ? "Non, c'est au premier qui dit l'être", rit Jean Cottier. Et de reprendre : "En Haute-Loire, dans tous les secteurs volcaniques, il y a de la lentille". Et pas seulement dans les champs de production, les plus connaisseurs et observateurs pourront trouver sur les bords des chemins altiligériens de la lentille sauvage. "De la lentille sauvage, il y en a partout, c'est une plante très ordinaire." Même si cette année, les excès d'humidité puis de chaleur ont mis à mal le bon développement des plantes.

Pour en savoir plus sur le battage de la lentille, rendez-vous ce dimanche 19 août 2018 pour une nouvelle démonstration réalisée par Pierre Villevieille et Jean Cottier.
Stéphanie Marin

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire