Roland-Garros n'est pas la seule fête du tennis

sam 30/05/2015 - 20:12 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:34

L’avenue du général de Gaulle au Puy s’est pour l’occasion transformée en court, et les curieux de tout âge ont pu s’adonner à la discipline sur une inhabituelle surface bétonnée.

Recruter et fidéliser
Raquettes et balles jaunes étaient à disposition,  ainsi que plusieurs entraineurs de clubs départementaux  pour une initiation en bonne et due forme. L'objectif de la journée : attirer le maximum de monde ; faire venir les licenciés, et faire en sorte qu’ils amènent leurs amis. « En Haute-Loire, le tennis est en baisse chez les jeunes » constate le conseiller sportif territorial Anthony Hadala. Pour y remédier, 1 200 des 8 000 clubs de tennis français ont aujourd’hui ouvert leurs portes pour promouvoir le sport. La grande fête du tennis, c’est n’est pas uniquement Roland-Garros.

Galaxie tennis : la discipline réformée
Autre action pour essayer d’enrayer la baisse du nombre d’inscrits : la réforme Galaxie tennis, qui tend vers une nouvelle approche d’apprentissage et de pédagogie au sein des clubs pour les plus jeunes (-12 ans).
Il ne s’agit plus de jouer pour obtenir ou défendre son classement, mais seulement pour s’amuser et évaluer ses propres progrès. De 5 à 10 ans, les enfants sont identifiés selon une couleur. Ils reçoivent un bracelet éponge en couleur, correspondant à leur niveau, détaille la FFT.
Ainsi, à chaque couleur correspond des exercices, un terrain, une balle et une raquette ; et dès que l’enfant atteint ses 11 ans, il intègre le système de classement de la FFT.

> Pour plus de détails, cliquez ici

Des inscrits
Douze nouvelles inscriptions ont été enregistrées, moins de deux heures après le début de l’événement. La journée s’est clôturée avec le tirage de la tombola, où les plus chanceux ont pu repartir avec des places pour la grande finale de Roland-Garros. Quoi de mieux que de voir les Djoko, Nadal et autres Williams en action pour susciter des vocations ?

P.F.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire