Roi de l'Oiseau 2020 : que la fête continue !

sam 12/09/2020 - 16:41 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:07

Cette année, l'ensemble des festivités se déroulera sur un seul et même site, la place du Breuil, ainsi que le jardin Henri Vinay. Deux endroits qui n'en formeront qu'un. A l'intérieur du site, les organisateurs ont souhaité intégrer tous les ingrédients qui font de cette fête une fête unique.
La réunion débute avec un grand remerciement adressé à Jean-Louis Roqueplan, metteur en scène du Roi de l'Oiseau gravement touché par la Covid. Les organisateurs insistent ensuite sur la décision de maintenir cette édition du fait de l'attachement de chacun à répondre présent pour organiser une fête inédite.
Quelques annulations
Qui dit situation inédite dit mesures inédites. En effet il n'y aura pas de concours de tir à l'arc cette année ni de spectacles sur la place du Breuil, nous informent les organisateurs. En effet, la crise sanitaire ne permet pas de mettre en place de telles animations comme le tir à l'arc avec près de 800 participants chaque année. Du côté des locations de costumes, elles n'auront pas lieu non plus. De même pour le bal, l'accueil des scolaires ainsi que la lutte vellave.
Une volonté de soutenir les commerçants
Une volonté de soutenir les commerçants. Malgré cette situation inédite, les organisateurs ont souhaité maintenir les fêtes et ainsi aider et soutenir les commercants locaux. L'affiche et le macaron de l'édition seront offerts à l'ensemble des acteurs de la ville. Cette année, deux tavernes professionnelles seulement seront présentes dans le jardin Henri-Vinay afin de laisser travailler les commerçants du Puy. Le service de Tudip sera gratuit pour les personnes costumées.
Du côté des nouveautés
Le côté logistique a dû être revu avec une seule entrée du site qui se situera au Breuil ainsi qu'une seule sortie au Jardin Henri-Vinay. Bien sûr, le port du masque sera obligatoire dans l'enceinte du site. Des masques Roi de l'Oiseau 2020 seront disponibles ainsi qu'un stock offert par la Région en cas de besoin souligne Laurent Wauquiez, président de la Région AURA, présent à la conférence de presse. La jauge sera limitée à 5000 personnes et sera contrôlée grâce à un comptage numérique calculant entrées et sorties.
La nouvelle animation présente cette année sera une "grande roue" en bois actionnée par la force humaine. Elle se trouvera sur le Breuil. Concernant la médaille, il y en aura bien une cette année, c'est une médaille de soutien qui sera disponible au prix de 10€ à l'office du tourisme.
Respect des conditions sanitaires
----"Aucune aventure n'avance sans inconnues ", Jean-Louis Roqueplan.-----Jean-Louis Roqueplan, la voix éraillée par séquelles du Covid, insiste sur le fait que tout a été calculé pour accueillir le public de façon la plus saine possible. "Nous souhaitons que les gens se retrouvent ! Il faut que le spectateur ait plaisir à voir tous les ambassadeurs du Roi de l'Oiseau". L'association les Obragos a confectionné un arbre à savon qui sera installé sur le site afin de se désinfecter les mains. L'association du Roi de l'Oiseau a fait appel aux services d'une entreprise de Créteil pour désinfecter le site toutes les heures. Tout a été calculé poursuit Jean-Louis Roqueplan : "5 comédiens professionnels qui se nomment les médecins de la peste seront présents dans l'enceinte avec des bâtons afin de faire respecter avec humour les distanciations physiques".

La conférence de presse s'est terminée sur les remerciements avec une prise de parole de Michel Chapuis, maire du Puy, qui a rappelé l'importance du Roi de l'Oiseau pour le monde du spectacle local ainsi que pour les commercants. Laurent Wauquiez, président de la région AURA, a rappelé l'importance économique qu'est le Roi de l'oiseau pour le Puy  "C'est un équilibre calculé entre la poursuite de la vie du quotidien et le respect des conditions sanitaires".

L'association donne donc rendez-vous du vendredi 18 Septembre au dimanche 20 septembre dans la joie, le partage, la bonne humeur et l'amitié mais tout en respectant les gestes barrières.

M.L.

Lire notre interview de J.L. Roqueplan:"J'ai eu l'impression que les yeux bleus de l'infirmière m'ont ramené sur terre"

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire