Retraites : un nouveau rassemblement pour lutter contre '''le chacun pour soi'''

mar 10/12/2019 - 12:05 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:01

----Selon la préfecture, ils sont 2 150 manifestants au Puy ce mardi matin.
Selon les syndicats, ils sont plus de 4 000.
Dans les deux cas, c'est pratiquement moitié moins que jeudi dernier.
-----A l'appel des organisations syndicales altiligériennes CGT, FO, CFTC, FSU, Solidaires, du Réseau Lycéen et des Gilets jaunes, la deuxième manifestation contre le projet de réforme des retraites a démarré à 10h30 de la place Cadelade au Puy-en-Velay ce mardi 10 décembre 2019. D'autres organisations, sans avoir signé le tract intersyndical, ont appelé également à la grève ce jour, notamment le syndicat des enseignants de l'UNSA Haute-Loire.
"On précarise tous les états de la vie"
Dans le cortège, des cheminots, des hospitaliers, des enseignants, des agents EDF-GDF, des artistes... On comptait également une centaine d'élèves des lycées ponots publics Simone Weil et Charles et Adrien Dupuy réunis sous la bannière du Réseau Lycéen 43. "C'est une réforme qui nous touche indirectement, nos parents sont touchés et nous le serons dans une cinquantaine d'années, au plus tôt", s'inquiète Pierre-Louis Chabanon, lycéen à C & A Dupuy. Et de poursuivre : "C'est un projet qui s'inscrit dans une logique néolibéraliste comme l'ont fait la plupart des gouvernements depuis une trentaine d'années. Comme la réforme sur les frais de scolarité pour les étudiants étrangers, comme la loi Blanquer... C'est tout un ensemble de réformes qui font qu'on précarise tous les états de la vie, du lycée jusqu'au monde du travail et enfin la retraite avec laquelle on veut nous mettre dans des cases, en nous obligeant à finir nos jours à travailler ou en ayant une retraite pourrie."

(Les syndicats, le Réseau Lycéen 43 et les Gilets jaunes ont appelé à un nouveau rassemblement ce jeudi 12 décembre 2019. Photo © Zoomdici-S.Ma)

----Ce mercredi 11 décembre 2019, le Premier ministre, Edouard Philippe présentera l'intégralité du projet de la réforme des retraites devant le Conseil économique, social et environnemental.-----Ce mardi, le secrétaire départemental de la CGT 43, Pierre Marsein, a rappelé que la mobilisation massive de la population pouvait faire reculer un gouvernement, comme ce fut le cas en 1995 sur les retraites et en 2006 contre le CPE (contrat première embauche).
"Ils osent prétendre qu'ils veulent détruire notre système actuel de retraite pour notre bien", s'est-il offusqué en mettant en garde : "ils cherchent à nous diviser, c'est pour baisser le niveau des pensions et reculer l'âge de départ qu'ils veulent nous imposer leur projet de retraite, qui n'a rien d'universel mais, au contraire, est totalement individuel !" Et de proposer "depuis 18 mois", un retour au droit à la retraite à taux plein dès 60 ans et avant pour les travaux pénibles.
"Un système comptable où il faudra capitaliser, point par point, chacun pour soi"
Les représentants syndicaux CGT, FO, FSU, Solidaires et CFTC, du Réseau Lycéen 43 et les Gilets jaunes ont fixé un nouveau rendez-vous ce jeudi 12 décembre 2019, à partir de 10h30 de la place Cadelade, pour que "le peuple crie sa colère contre cette réforme inacceptable, qui rompt le système de solidartité et d'égalité pour un système comptable où il faudra capitaliser, point par point, chacun pour soi". 

Une opération de distribution de tracts aura lieu ce mardi après-midi sur les zones industrielles et commerciales du département, notamment au rond-point de la quatre voies entre Brives-Charensac et Le Puy.
La rédaction de Zoomdici
Notre galerie photo de ce mardi 10 décembre :

(Le cortège ponot est parti de la place Cadelade à 10h30. / Photos @ DR Zoomdici.fr S.Ma)

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire