Respect, bienveillance, maîtrise de soi…

mar 06/03/2018 - 17:51 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:51

Patricia, Michel et Frédérique sont tous trois les seuls bénéficiaires en Haute-Loire de la formation MISA (Massage In Schools Association). La formation a pour objectif de transmettre les notions du massage aux enfants. C'est donc l'activité du dimanche 4 mars 2018 au P’tit Café, place du marché couvert, au Puy-en-Velay. Une séance de massage est proposée entres parents et enfants dans ce lieu associatif.
Une fois à l'étage, tout le monde s'assoie en rond. Patricia met tout le monde à l'aise. Elle précise que « seuls les parents, ou d'autres enfants avec l'autorisation parentale, peuvent masser un enfant ». Les massages se font habillés, ils sont rapides, simples à reproduire et à mettre en place.

Développer l'imaginaire
On commence par du « do in auto massage », des gestes ciblés à se faire sur soi pour se détendre et se mettre en condition. Après avoir mimé la toilette du lion qui, d'après Zoé, 4 ans, « mange du miel », les massages à deux commencent. Celui-ci s’appelle « massage météo ». Il multiplie différents gestes précis à faire sur le dos. S’ils semblent anodins, ces mouvements ont de multiples répercutions positives d’après les trois intervenants : développement du respect, de la bienveillance, de la maîtrise de soi, la relaxation, sans oublier le contact humain. D’après eux, cela développe aussi l'imaginaire de l'enfant qui va souvent apporter des variantes à l'histoire autour du massage : « ma fille me raconte ses vacances sur mon dos », explique Patricia, qui est aussi la maman de Zoé.

Pas besoin de matériel et mieux que la télé
Avant de suivre la formation MISA , Patricia pratiquait déjà le shiatsu et le massage sensitif de bien-être. « Il me manquait quelque chose qui soit en lien avec les enfants », raconte-t-elle. Après avoir ajouté cette corde à son arc, elle est aujourd'hui maîtresse suppléante en classes de C.P. et Grande Section. Sa démarche part aussi d’un constat : « Il ne se passe plus grand-chose dans les maisons ; on occupe les enfants en allumant la télévision. En fait, masser permet de créer des liens. Et puis, on n'a pas besoin de beaucoup, contrairement à des activités comme la peinture, là on a juste besoin de nos mains et d'un dos pour créer un réel contact. »
En tout, cas, lorsqu'on demande l'avis aux enfants, la réponse est largement positive : « J'ai beaucoup aimé la pluie sur mon dos, c'était un peu endormant mais ça fait du bien », confie Iris, du haut de ses « 7 ans presque 8 ». 

A.D.


Le P'tit Café en situation précaire

Le P'tit Café c'est une association qui est née de l'envie de parents et de non parents d'avoir un endroit où passer du temps, faire des activités ludiques, créatives, culturelles ou sportives. L'association date de 2012 mais le local, lui, a ouvert en 2014 grâce aux fonds européens sous la forme d'un café éphémère dans un premier temps. Grâce à la popularité du lieu, les fonds nécessaires pour qu'il devienne permanent ont été réunis. En 2016, des travaux ont eu lieu et à la rentrée, le P'tit Café était définitivement prêt à recevoir du monde.

Cet endroit c'est 240 activités proposées dans l’année écoulée, plus de 3 500 passages et 560 adhérents. Mais même s’il a été créé à l’origine comme point de rencontres entres parents, accompagnés de leurs enfants, il reste un lieu ouvert et à la disposition de tous, comme tient à le préciser Noémie Alves, l'une des deux employés du P'tit Café et maman de deux petites filles. « De nombreux créneaux sont mis à la disposition de tous » pour louer ce lieu chaleureux et convivial, « que ce soit pour une association, une réunion, un repas de famille, un anniversaire, ou encore une fête entre ami(e)s ».

Marie, maman de Rosie, 3 ans, vient au P'tit Café depuis un peu plus d’un an. Elle a entendu parler de ce lieu par des ami(e)s : « Dès qu'on connaît cette adresse et qu'on a des enfants, on y vient directement, c'est précieux », s’enthousiasme-t-elle. Côté tout-petits, Zoé, 4 ans, vient depuis « longtemps ». Elle aime bien venir « parce qu'après je vais prendre un chocolat chaud, et ici je peux jouer et le samedi j'ai le droit à un bonbon. »

Mais tout n'est pas aussi coloré que l'intérieur du café et ce lieu fait l’objet d’une campagne de soutien, dans le cadre de l'opération La Fabrique Aviva, qui sera cruciale pour son avenir. Noémie Alvès, le visage grave, explique que les contrats des deux salariés s'arrêtent prochainement et que financièrement, même si l'association arrive à s'autofinancer plus ou moins, cela reste compliqué. La récompense remise à l'association qui remportera le prix de la première étape de cette campagne s'élève à 2000 euros. Une somme qui, investie dans le P'tit Café, ne serait pas perdue. « C'était moche avant, a eu la délicatesse d'affirmer Iris, mais maintenant c'est beau. »

> Pour faire un don pour le P'tit Café

Le P'tit Café
25 Place du Marché Couvert
Le Puy – en – Velay
0781842912
http://cafejeunespousses.blogspot.fr,

Patricia Vezzaro
0667227883
« Au cœur des mains »
Shiatsu & Massage Sensitif de Bien-Être
12 rue St Georges
43 000 Le Puy – en – Velay
asso.acdm@hotmail.com
https://patriciavezzaro.wix.com/aucoeurdesmains

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire