Renouveau 1927 - 2015 : adieu l'ami

ven 02/10/2015 - 18:09 , Mise à jour le 02/10/2015 à 18:09

La semaine dernière est sorti le 3 760ème et dernier numéro de Renouveau, l'hebdomadaire de la Haute-Loire fondé en 1927. Depuis, son pendant sur le web mon43.fr redirige vers le site de Lozère Nouvelle, le groupe qui avait racheté Renouveau en 2004 au diocèse du Puy-en-Velay et qui a pris la décision de plier boutique en Haute-Loire face aux difficultés financières.
Ce vendredi 25 septembre 2015, la radio RCF a consacré une émission spéciale d'une heure à cette fermeture qui affaiblit la pluralité du paysage médiatique altiligérien.

Les invités
Au micro de Stéphane Longin d'RCF Haute-Loire, les journalistes de Renouveau et mon43.fr Stéphane Marcelot, Manuel Cladière, Rémy Mousson, tous trois rédacteurs, et Marie-Pierre Aboulin, secrétaire de rédaction, sans oublier les correspondants parmi lesquels, pour cette émission, Jacques Bellut, de La Chaise-Dieu.
Autre invités, Emile Faure, ancien directeur de l'hebdomadaire pendant une trentaine d'années, et Gilles Paillet, directeur de la publication de Zoomdici.fr.

Emile Faure revient sur l'historique de Renouveau et les raisons de la baisse des ventes.


Renouveau comptait 160 correspondants sur toute la Haute-Loire, du Brivadois au bassin monistrolien. Jacques Bellut témoigne de son travail à La Chaise-Dieu. A-t-il ressenti l'attachement des habitants de son secteur à Renouveau ?


Stéphane Marcelot a intégré l'équipe de rédaction en décembre 2009 et il garde un souvenir marquant de son premier reportage. Avec Manuel Cladière et Rémy Mousson, il revient sur ses meilleurs et pires souvenirs de reportages.


Renouveau avait une vraie liberté de parole qui ne lui a pas valu que des amis, comme l'explique Stéphane Marcelot.


Zoomdici.fr était le concurrent direct de mon43.fr. Gilles Paillet se souvient-il de l'apparition de ce nouveau rival ?  


Depuis sa création en 1927 sous le titre l'Union, Renouveau a évolué jusqu'à la révolution numérique. La disparition des pages locales de la version papier pour les basculer sur mon43.fr était un choix controversé. Pour Emile Faure c'était une erreur. Il revient également sur l'abaissement du prix à 1€.


Une pensée pour nos confrères.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire