Régionales : Wauquiez rejoint par Queyranne selon le dernier sondage

mer 04/11/2015 - 15:02 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:37

Selon le dernier sondage Ifop-Fiducial, réalisé pour Paris Match, itélé et Sud-Radio, la course s'annonce de plus en plus serrée dans le cadre de ces élections régionales dans la région Auvergne Rhône-Alpes entre le candidat Les Républicains Laurent Wauquiez et le candidat du Parti Socialiste Jean-Jack Queyranne.
Si serrée qu'au second tour, les deux principaux candidats obtiendraient selon ce sondage exactement le même pourcentage de voix, soit 37 %. On note également dans ce sondage une avancée du Front National, représenté par le candidat Christophe Boudot, qui grapille quelques points au premier comme au second tour.
L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 908 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d’un échantillon de 1 017 personnes, représentatif de la population de la région Auvergne Rhône-Alpes âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par département et catégorie d’agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 27 au 30 octobre 2015.

Une triangulaire qui se resserre
Lors du premier tour, le dernier sondage BVA mi-octobre (lire notre article) donnait la liste de Laurent Wauquiez en tête avec 35 % des voix, suivie par celle du PS avec 24 % puis du FN avec 21,5 %. La triangulaire se ressere pour ce nouveau sondage avec respectivement 32% pour Laurent Wauquiez, 26 % pour Jean-Jack Queyranne et 24 % pour Christophe Boudot.
Même constat pour le second tour où il y a encore quelques semaines, le secrétaire général du parti Les Républicains bénéficiait d'une courte longueur d'avance, avec 40 % des voix, contre 37 % pour le PS et 23 % pour le FN. Là encore, les écarts s'atténuent et le dernier sondage offre une issue beaucoup plus indécise, avec 37 % pour chacun des candidats Wauquiez et Queyranne, le Front National de Christophe Boudot, bien que clairement décroché, gagne tout de même quelques points et grimpe à 26 % des intentions de vote.

----Les changements par rapport au dernier sondage
Par rapport au dernier sondage, peu de changement au final : L'alliance des Républicains, de l'UDI et du Modem perd trois points au premier tour, au détriment de Debout La France (+1 point) et du FN (+ 2 points). Au second tour, la liste emmenée par Laurent wauquiez perd deux points, alors que le FN progresse justement de deux points.-----La fuite des électeurs de droite vers le FN que partiellement colmatée
Selon ce dernier sondage, Laurent Wauquiez réalise "des scores particulièrement élevés dans les segments de force traditionnels de l'électorat de droite : personnes âgées de plus de 65 ans, retraités mais aussi catégories sociales supérieures et diplômés". Pour autant, les intentions de vote en faveur de la droite et du centre subissent un recul comparé aux précédentes enquêtes (voir encadré).
Laurent Wauquiez se trouve un peu coincé quant à son positionnement dans le champ politique. Perçu comme trop droitier, il ne rassemble qu’à peine un électeur sur deux de François Bayrou au premier tour de l’élection présidentielle 2012 (48% contre 31% en faveur de la liste socialiste) et ce malgré l'union des Républicains et de l’UDI avec le MoDem. Dans le même temps, Laurent Wauquiez ne parvient que partiellement à empêcher « la fuite » d'électeurs de droite vers le Front National : 18% des électeurs de Nicolas Sarkozy au premier tour de l’élection présidentielle de 2012 déclarent une intention de vote en faveur de Front National le 6 décembre prochain.

Le morcellement de la gauche plonge le premier tour dans l'incertitude
Avec 26% d'intentions de vote en sa faveur‎, Jean-Jack Queyranne, président sortant de l'ancienne région Rhône-Alpes obtiendrait un score équivalent à son socle de premier tour des dernières régionales. Toutefois, le morcellement de la gauche en trois listes concurrentes place la liste de Jean-Jack Queyranne sous la menace du Front National, qui avec 24% d'intentions de vote recueille un score analogue à celui des élections européennes (plus important en Rhône-Alpes avec 26% par rapport à l’Auvergne et ses 16%).

L'écart entre les scores du Front National et du Parti Socialiste et du Parti Radical de Gauche au premier tour, d'à peine deux points, se trouve dans la marge d'erreur inhérente à tout sondage, ce qui laisse planer une incertitude sur l'ordre d'arrivée entre ces deux forces au soir du premier tour.

----Les résultats détaillés du 1er tour
Lutte Ouvrière : 1 %
Parti Communiste Français : 4 %
Europe Ecolgie Les Verts, Parti de Gauche et Nouvelle Donne : 10 %
Parti Socialiste et Parti radical de Gauche : 26 %
Les Républicains, UDi et Modem : 32 %
Debout La France : 2,5 %
Front National : 24 %
Union Populaire Républicaine : 0,5 %-----Quels seront les reports de vote au second tour ?
Le second tour, qui révèle une parfaite égalité entre les listes conduites par Wauquiez et Queyranne (37% chacune contre 26% des intentions de vote pour la liste FN), constitue une autre incertitude sur l’issue de ce scrutin. Difficile en effet de savoir combien d'électeurs du FN peuvent rallier la candidature de Laurent Wauquiez afin de « sortir » la gauche de cette nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes (4% dans cette enquête).
Idem à gauche où ce sondage, créditant la liste d'alliance Europe Ecolgie Les Verts, le Parti de Gauche et Nouvelle Donne de 10 % (et donc qualifiée pour le second tour), a fait l'hypothèse que la liste se retirerait malgré tout au profit du PS. Il s'agit alors de l'électorat le plus volatile entre les deux tours : ce sont 80 % de ces électeurs qui confient leur vote au PS, alors que 9 % se reportent sur Laurent Wauquiez (11 % d'abstention).

Les différences de l'électorat entre Auvergne et Rhône-Alpes
Parmi l'électorat socialiste et du Parti Radical de Gauche, on recense 27 % en Auvergne et 26 % en Rhône-Alpes. Parmi l'électorat de la droite et du centre, on recense 32 % dans chacune des deux régions.
Pour le FN en revanche, on constate une réelle différence, avec 16 % en Auvergne et 26 % en Rhône-Alpes. Toutes ces données sont en pourcentage des suffrages exprimés.

Les dossiers prioritaires dans la région Auvergne Rhône-Alpes
A la question suivante : "parmi les dossiers suivants, quels sont les deux qui vous semblent prioritaires pour votre région (deux réponses possibles) ? ", voici ce que les personnes sondées ont répondu :
Sauvegarde et développement de l'emploi : 57 %
Lutte contre l'insécurité 33 %
Santé 20 %
Protection de l'environnement 18 %
Education 18 %
Soutien à la ruralité 16 %
Transports en commun 15 %
Rénovation et réhabilitation des quartiers difficiles 7 %
Construction de logements 6 %.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire