Reconfinement : nouveau rush dans les grandes surfaces de l'agglo

jeu 29/10/2020 - 15:46 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:08

"Il n'y a plus rien en rayon", s'emporte Carole, une foraine venue faire quelques provisions au magasin Auchan de Brives-Charensac avant de retourner dans le Gard, "il n'y avait plus de pâtes, ni de riz, alors on va aller en chercher ailleurs", lance-t-elle en refermant le coffre de sa voiture. Un constat un peu exagéré car nous sommes allés vérifier en rayon et s'il manque cetrtaines marques, aucun produit n'est en rupture de stock.
Les annonces d'un nouveau confinement prenant effet vendredi à la première heure ont précipité ses courses : "on a besoin de faire quelques provisions mais enfin si on l'avait su plus tôt, on aurait anticiper. Là, comme tout le monde vient en même temps, il manque forcément des produits".

Des courses faites "comme prévu, sans précipitation et sans faire de provisions"
Fort heureusement, le constat est plus nuancé de la part des autres clients rencontrés. Alexandre, un Brivois de 42 ans, vient faire ses courses "comme prévu, sans précipitation et sans faire de provisions", assure-t-il, alors qu'il avait anticipé ces mesures et qu'exerçant une profession médicale, il aura toujours la possibilité de sortir dans les jours à venir. C'est sensiblement le même son de cloche pour Nadine, de Sembadel, qui avait prévu de venir au Puy faire ses courses ce jeudi, indépendamment de l'annonce présidentielle d'un retour au confinement.
Elle était ce matin au Géant de Vals-près-le-Puy et "c'était l'horreur, il y avait une quinzaine de chariots devant nous à la caisse". Si elle vient maintenant à Auchan, c'est qu'elle a fait face à des ruptures de stock ? "Non non", répond-elle, "j'ai mes habitudes et j'achète certains produits chez l'un, d'autres produits chez l'autre". Toujours sur le parking, on rencontre enfin Simone. Cette habitante de Brives-Charensac est venue faire "quelques provisions car j'en avais besoin". Mais elle assure que ce n'est pas le confinement qui l'a poussée à venir en magasin ce jeudi et "j'ai trouvé tout ce dont j'avais besoin".


Simone a fait une bonne provision de pommes de terre / Photo DR Maxime Pitavy / Zoomdici.fr

De petites affichettes "cinq produits maximum par personne" pour les produits en tension
Dans le magasin, il y a certes une forte affluence ce jeudi en début d'après-midi, mais nous n'avons recensé aucun produit en rupture de stock. Il manque parfois des marques, notamment sur des produits comme le riz, les pâtes, la farine, la sauce tomate, l'huile d'olives, les kleenex ou encore le papier toilette, mais il y a à chaque fois des produits en stock. L'enseigne a d'ailleurs ressorti de petites affichettes demandant aux clients de respecter la consigne "cinq produits maximum par personne" pour ces produits en tension.
"On a une forte affluence depuis plusieurs jours, surtout hier (ndlr : mercredi) et aujourd'hui en début de matinée, avec ensuite un gros coup de feu vers 11h". Philippe Rouby, le responsable des ressources humaines au magasin Auchan de Brives-Charensac, l'avait anticipé et explique qu'il a fallu ce matin procéder à "un filtrage à l'entrée pour éviter qu'il y ait trop de monde en magasin en même temps". Un rush qui devrait se reproduire en fin d'après-midi.

----"On va certainement prendre un peu d'intérimaire en début de semaine prochaine car on s'attend à un afflux poursuivi et accentué dans les jours à venir", analyse le responsable des ressources humaines au magasin Auchan de Brives-Charensac.-----Activité doublée au drive et des équipes renforcées
Il ne devrait pas y avoir de rupture de stock. "On a l'expérience du précédent et on a pris toutes les mesures pour bien réguler les stocks sur les produits sensibles", poursuit-il, "charge à nous ensuite de bien cadencer les commandes à J+1 et J+2". Le fort afflux de clients ne touche pas que le magasin, mais aussi le drive. Lors du précédent confinement, Zoomdici avait filmé les coulisses du drive d'Intermarché à Chadrac, qui avait triplé son activité. Si la progression est pour l'instant moins spectaculaire au supermarché Auchan de Brives-Charensac, elle est tout de même de l'ordre de 100 % ! 
"Le drive est reparti plein pot", constate Philippe Rouby, "donc forcément les délais augmentent un peu mais on se tient à environ 24h". Bien loin de la semaine de délai que l'on pouvait observer dans de nombreuses enseignes au printemps. A Brives, les équipes ont en tout cas été renforcées sur le drive, avec cinq personnes supplémentaires (pour un effectif total de 25 personnes). En magasin, le renfort est bien plus léger : trois personnes de plus pour un total d'environ 220 personnes.

Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire