Quinzaine des droits de l’enfant : «Être parents, mieux vaut en rire»

jeu 16/11/2017 - 13:20 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:49

Au pays de Jules Vallès, difficile d’occulter la notion de droit de l’enfant. L’ancien écrivain et journaliste communard avait en son temps été l’un des précurseurs de cette cause, maltraité par sa mère un bonne partie de ses jeunes années.
Les adultes eux-mêmes sont dépositaires de l’éducation à apporter aux enfants quant à l’appropriation et à la revendication de leurs droits. Et l’humour est un support idéal pour faire passer les messages.

«Réceptifs au deuxième degré»
C’est autour de cette thématique que s’est d’ailleurs déclinée la 6e édition de cette Quinzaine des droits de l’enfant, portée par l’association Jeunes pousses qui gère notamment le P’tit café au Puy.
Une flopée de rendez-vous ont été proposés au jeune public et aux parents, notamment avec l’Atelier du Poisson soluble, éditeur de livres Jeunesse au Puy, ce mercredi 15 novembre à la bibliothèque municipale.
Olivier Bonhomme est l’une des chevilles ouvrières de cette maison dont plusieurs publications ont été lues aux enfants : « les enfants sont commes les adultes quant à leur perception de l’humour, commente-t-il, ils peuvent rire de plaisanteries « pipi-caca », comme de situations plus absurdes. Et comme les adultes, encore une fois, ils peuvent être réceptifs ou pas au deuxième degré.»

«Être parents, mieux vaut en rire»
L’humour permet de dédramatiser des sujets graves, comme le frêle équilibre des écosystèmes et de la chaîne alimentaire évoqué dans Le Bürlu, le Gnâk et le Pilou-Pilou (écrit et illustré par Jennifer Dalrymple) et qui a enchanté parents et jeunes lecteurs.
Si faire de l’esprit aide à développer la « jugeote », c’est « avant tout par l’éducation que les enfants intègrent la notion de droit, estime Sylvie (35 ans, Brives-Charensac) présente à la bilbiothèque avec ses enfants, et évidemment la posture des adultes vis-à-vis d’eux est primordiale.»
La Quinzaine des droits de l’enfants se termine ce samedi 18 novembre, avec notamment Être parents, mieux vaut en rire, (salle Balavoine, 20 heures), une spectacle-conférence humoristique et interactif proposé par Érika Leclerc-Marceau.

J.J.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire