Queyranne : '''pour que la région ne soit pas le laboratoire de la droite extrême'''

ven 04/12/2015 - 11:01 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:37

Il n'est pas avare de sa présence en Haute-Loire, fief de son principal rival, Laurent Wauquiez. Jean-Jack Queyranne est venu au Puy-en-Velay ce samedi 28 novembre 2015. La tête de liste régionale du parti socialiste et du parti radical de gauche a rencontré la FCPE (Fédération des Conseils de Parents d'Elèves) de Haute-Loire en matinée. L'actuel président de la Région Rhône-Alpes s'est également rendu sur le marché et sur l'opération « Le Potage des chefs », de l'association Habitat & Humanisme, sur la place du Breuil. Puis il a déjeuné avec des producteurs de lentilles et exploitants en agriculture bio au restaurant Romolus du boulevard Saint-Louis, avant de visiter la Communauté de communes de Blesle et Auzon communauté en fin de journée.

La Haute-Loire déjà tournée vers Rhône-Alpes
Sur le marché du Puy, Jean-Jack Queyranne estime avoir bénéficié d'un bon accueil de la part des Ponots. A quelques jours du premier tour, il dit avoir ressenti l'intérêt accru des électeurs pour cette élection : « Les gens veulent connaître les candidats, leurs projets... On a parlé lycées, agriculture, les trains et leurs tarifs, l'harmonisation entre les deux Régions ». A ce propos, le candidat socialiste se félicite qu'ici « en Haute-Loire, on est tournée vers la région Rhône-Alpes, c'est presque une situation naturelle ; d'ailleurs sur le marché du Puy, il y a beaucoup de personnes qui ont des échanges avec les bassins lyonnais et grenoblois. » L'idée d'une grande Région est donc, selon lui, bien perçue en Haute-Loire. « Maintenant il s'agit de lui donner du corps à cette grande Région. » Et là, la préoccupation première des Ponots telle qu'il l'a cernée, c'est l'emploi, thème dont il a fait sa priorité avec la jeunesse.
Ce lundi, en grand meeting à Clermont-Ferrand, il a présenté son pacte d'avenir pour la jeunesse. Celui-ci porte sur les conditions d'études, sur l'accès à l'emploi, sur la possibilité de se diriger vers entrepreneuriat, sur la lute contre les discriminations, sur la mobilité internationale, mais aussi sur le service civique que Jean-Jack Queyranne souhaite voir doublé. Au micro de Stéphane Marcelot, de RCF Haute-Loire, il évoque les bourses au mérite, proposition de Laurent Wauquiez.


Pas de portiques dans les lycées
A leur demande, les parents d'élèves de la FCPE de Haute-Loire ont été reçus. Ils ont interpellé le candidat sur la vétusté des locaux du lycée ponot Charles et Adrien Dupuy (alias Roche Arnaud). Lors du conseil d'administration du 5 novembre dernier, un nouveau report des travaux a été annoncé pour une date prévue, peut-être pour février 2016 sans garantie. La FCPE s'impatiente et fait valoir que ces travaux attendent depuis bientôt 20 ans alors que d'autres lycées ont bénéficié de liftings et qu'il en va de la sécurité et de la réussite des quelque 800 élèves de Roche Arnaud. En effet, la compétence des Régions en matière de lycées porte sur les bâtiments. La commission d'appels d'offres, en ce qui concerne la Région Auvergne, a eu lieu en début de semaine. La FCPE a également évoqué la restauration scolaire comme sujet important relevant de la compétence de la Région.
Jean-Jack Queyranne répond à la proposition de Laurent Wauquiez d'installer des portiques détecteurs de métal à l'entrée des lycées suite aux attentats de Paris.


L'agriculture
A table, avec les producteurs de lentilles et exploitants en agriculture biologique, il a décliné sa vision de l'agriculture.
 


----Petite production adoptant un mode d’élevage particulier par engraissement, le Fin Gras du Mézenc est une viande bovine produite sur 28 communes, toutes situées à plus de 1 100 mètres dans le massif Mézenc-Gerbier entre la Haute-Loire et l’Ardèche. L’association Fin Gras du Mézenc, créée en 1996 par des éleveurs, a permis l’obtention du label AOC Fin Gras du Mézenc en 2006, et de l’équivalent européen, l’AOP (Appellation d’Origine Protégée), en mai 2013.-----En tant que président de la Région Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne était présent à l'inauguration de l’édition 2013 de la fête du Fin Gras du Mézenc à Chaudeyrolles, avec son homologue de l'Auvergne René Souchon (PS) puisque cette production bovine est implantée sur les deux régions entre Haute-Loire et Ardèche. Cette année-là, le Fin Gras obtenait l'Appellation d’Origine Protégée. Les deux présidents ont alors paraphé deux documents :
Le Programme Intégré de Développement Agricole (PIDA) signé avec le Département de l’Ardèche, le Parc National Régional des Monts d’Ardèche et l’association Fin gras du Mézenc. Il s'agit d'un programme pluriannuel porté par la Région Rhône-Alpes, dont peut bénéficier toute production agricole. Ces actions visent à structurer la filière et lui permettre de rester compétitive. La Région Rhône-Alpes y a consacré 107 000€ entre 2012 et 2016.
Autre signature à cette occasion, celle du Contrat Régional d’Objectifs de filière sous signe d’identification de la Qualité et de l’origine (CROQ) de la Région Auvergne. Celui-ci accompagne les filières sous Signe d’Identification de l’Origine et de la Qualité (SIQO) dans leur développement et soutient, « de façon durable », les projets structurants et porteurs pour les filières sous SIQO. Cette aide s’adresse aux Organismes de Défense et de Gestion (ODG), « interlocuteurs privilégiés » de la dynamique de développement des produits sous SIQO : les AOC, AOP, le Label Rouge et les Indications Géographiques Protégées. La Région Auvergne a apporté une aide de 70 000 € au CROQ Fin Gras du Mézenc.

Du lien social surtout
L'actuel président de la Région Rhône-Alpes s'est également rendu sur la place du Breuil pour l'opération « Le Potage des chefs », de l'association Habitat & Humanisme.


A la pêche aux électeurs ?
Enfin, pourquoi avoir choisi de venir en Haute-Loire à une semaine du premier tour ? C'est là qu'il y a des votes à prendre ? Peut-être chez les Altiligériens de gauche qui seraient tentés de voter pour Laurent Wauquiez car celui-ci se présente comme le candidat de la Haute-Loire qui défendra ce petit territoire dans ce grand ensemble ?


----Les récentes visites de Jean-Jack Queyranne en Haute-Loire
Le 7 mars à Yssingeaux pour soutenir les candidats PS auxdépartementales
Le 12 septembre à St-Beauzire pour remettre la Légion d'honneur à André Chapaveire
Le 12 octobre au marché aux veaux de Costaros et au Puy pour présenter sa liste départementale
Le 11 novembre au Mazet St-Voy pour célébrer l'armistice de la Première Guerre mondiale
-----Quant aux sondages qui se multiplient et qui prédisent, avant comme après les attentats de Paris, un coude à coude entre Laurent Wauquiez et lui-même au second tour (à environ 37 % chacun et environ 26 % pour le FN), Jean-Jack Queyranne attend une mobilisation des électeurs de gauche, des démocrates « pour que la région ne soit pas le laboratoire de la droite extrême que représente M. Wauquiez. »

Annabel Walker

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire