Quelles sont les consignes pour un concert en toute sécurité ?

mar 31/03/2015 - 19:04 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:33

Cet été, le festival les Nuits de Saint-Jacques va investir le jardin Henri Vinay pour une série de trois concerts et un bal. Avec l'augmentation du nombre de places pour les concerts du jeune Kendji Girac, ou de Florent Pagny à Sainte Sigolene, la question des mesures de sécurité est souvent évoquée. 

Quels sont les risques ?
Le Commandant Denis, chef du groupement de Prévention au service Départemental d'incendie et de secours explique : " Ce que l'on craint le plus ce sont les actes malveillants ou les mouvements de foule. Un événement météorologique peut, par exemple, déclencher un mouvement de foule. " Pour palier au risque d'incendie, des extincteurs sont installés à proximité de l'espace scénique. Des bornes incendie doivent se trouver à proximité. 
Les organisateurs doivent, au minimum, s'équiper d'un mégaphone pour guider la foule en cas de souci. Sur place, des organismes associatifs devraient être présents comme la Croix Rouge. Il est rare que des sapeurs-pompiers soient dêpéchés sur place pour une simple surveillance.

La préparation d'un événement
Au moins un mois avant un événement, un dossier doit être déposé auprès des sapeurs-pompiers pour étude. Si les mesures prévues par l'organisateur sont insatisfaisantes, ils donnent les recommandations à suivre. Ensuite, juste avant l'ouverture au public, une commission de sécurité est organisée. Elle est composée de six personnes : le maire de la commune ou son représentant, un représentant du préfet, une personne du service interministériel de défense et de protection civile, un policier ou gendarme, un sapeur-pompier ayant le savoir-faires technique et le brevet de sécurité et une personne de la Direction départementale des territoires (DDT). Cette commission donne un avis favorable ou défavorable pour l'ouverture au public mais il est uniquement consultatif. C'est le maire qui a le dernier mot.

Des issues de secours en pagaille
Dans le cas du festival des nuits de Saint-Jacques, le jardin est considéré comme un établissement plein air. Le nombre de sorties obligatoires est de :

  • deux pour 500 personnes,
  • trois de 501 à 3 000 personnes,
  • au delà, il faut une sortie de plus par tranche de 3 000 personnes. 

Ces issues ont une largeur de passage réglementée : une unité de 0,90 mètre par tranche de 300 personnes mais à partir de trois unités leur largeur passe à 0,6 mètre. Pour le concert de Kendji Girac, par exemple, 4 000 personnes sont attendues donc quatre issues de secours d'une largeur de huit mètres sont nécessaires. Elles doivent nécessairement être indiquées par un balisage lumineux en hauteur.

Le jardin Henri Vinay se prête plus à ce type d'événement musical que le stade Causan ou des dérogations avaient dû être prises.

E.J.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire