Tous

Le Pertuis

"Quelle image avez-vous du Pertuis ?", une enquête de lycéens ponots

mer 11/02/2015 - 12:30 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:32

La municipalité a demandé fin 2014 la réalisation de cette enquête auprès des étudiants en Communcation du lycée St Jacques de Compostelle et leur professeur Mme Rochette-Mouyren.
Cette enquête menée sur la commune du Pertuis et alentours, les 14 et 15 octobre 2014, a permis de dégager de grandes tendances encourageantes pour la commune et son Conseil Municipal.

Une population Pertuisienne fière de sa commune... mais des jeunes moins convaincus
Amélie Gidel, Constance Echegut, Lise Grimaud et Manon Drouillat exposaient mercredi 4 février au soir les résultats de l'Etude. Il en ressort une population Pertuisienne fière de sa commune et heureuse d'y vivre, le point fort de l'étude.
En revanche, on constate que les jeunes sont moins convaincus : 40,5 % des moins de 20 ans décrivent la commune avec des critères plutôt péjoratifs, 21,15 % des 20-39 ans également alors que plus on monte dans les âges, et plus les critères péjoratifs s'amenuisent, jusqu'à tomber à 8,8 % pour les plus de 75 ans.
Les qualificatifs sont élogieux (plaisant, accueillant, convivial) pour 56 % des résidents interrogés et ils sont péjoratifs (vieillot, monotone, mal agencé) pour 22 % des sondés de la commune.

Méthodologie de l'enquête
L’enquête a été réalisée auprès de 177 habitants du Pertuis et 169 personnes ne résidant pas au Pertuis les 14 et 15 octobre 2014. Deux questionnaires ont donc été administrés. Le calcul de l’échantillon donnait un échantillon de 350 personnes environ pour que l’enquête soit fiable et représentative. On peut considérer que cet échantillon est parfaitement représentatif dans la mesure où il est supérieur à 7% pour la population du pertuis, taille de l’échantillon "exhaustif".
Des quotas ont été appliqué sur cet échantillon. Pour les deux types de population on a respecté la parité en interrogeant 52.5% de femmes et 47.5% d’hommes en accord avec les répartition pertuisienne et nationale. On a aussi respecté la pyramide des âges du Pertuis et de la France en interrogeant les 5 tranches d’âges : moins de 20 ans (15.8%) – 20 à 39 ans (20.9%) – 40 à 59 ans (28.8%) – 60 à 74 ans (21.5%) – 75 ans et plus (11.9%). L’enquête a été administrée en face à face pour les commerçants et la population du Pertuis. En face à face et par téléphone pour la population hors Pertuis.

Qui sont les habitants du Pertuis ?
Les résultats sont significatifs puisque 89% des interrogés habitent Le Pertuis à titre principal, sachant que un sur deux en est originaire. Leur avis est donc jugé comme impartial, un sur deux ayant fait le choix de résider au Pertuis sans y être né.
Une personne sur deux interrogées est mariée ; une sur dix est veuve. Plus du tiers est célibataire. 61% a des enfants. Pour 70 % ce lieu de résidence est un choix. 22 % seulement pratiquent des activités ou appartiennent à une association sur place.

Les commerces plébiscités
La consommation, quant à elle, est réalisée à plus de 93 % sur place. Bien sûr l’achat quotidien de pain ne doit pas y être étranger puisque c’est la boulangerie qui est plébiscitée parmi les commerces (74.6 % de taux d’attractivité), suivie par les salaisons (41.2 % d’attractivité).
On notera qu’aucun commerce n’a de mauvais score (garage 39.5 % - bar restaurant 27.7 %). Dans les autres commerces, le salon de coiffure est le plus fréquemment cité : 68.4 % estiment qu’il est plutôt agréable ou agréable de vivre au Pertuis. 31.6 % pensent le contraire.

Les points positifs et les points négatifs
La vie au Pertuis bénéficie d’une bonne image pour ceux qui y vivent et les arguments les plus fréquemment cités sont : la convivialité et l’ambiance du village, la tranquillité, le dynamisme, la beauté du cadre de vie lié à la proximité de la nature, la praticité avec les commerces sur place, la situation du village proche de tout notamment grâce à la route : villes et nature.
Les points négatifs pour 30 % des interrogés sont : attirer plus de jeunes, varier les commerces présents, enrichir les activités proposées notamment aux jeunes, afin de favoriser cette attractivité. Enfin, parmi les points faibles, climat et météo sont les éléments phares.

Une image positive mais des manques
Globalement, toutes les tranches d’âges de plus de 20 ans ont une image élogieuse du Pertuis avec des scores importants au-dessus de 40 ans. L’impression favorable domine donc (48 % contre 40.5 % de qualificatifs péjoratifs). Pour autant que l’image soit positive, 70 % des interrogés pensent qu’il manque quelque-chose au Pertuis : des commerces plus variés (primeur, épicerie, vêtements) un distributeur bancaire largement réclamé, la Poste, des animations pour jeunes et plus vieux.
Enfin, certains relèvent le déneigement trop tardif le matin pour ceux qui travaillent, plusieurs regrettent l’absence de poubelles de tri sélectif. Et la RN 88 ? Si certains relèvent que le bruit lié à la Nationale est gênant, la consultation laisse apparaître que près de 62 % des personnes interrogées disent ne pas être affectées au quotidien par la RN 88. Ceux qui le vivent comme une gêne relèvent ce bruit mais aussi la perspective d’un danger potentiel pour les conducteurs comme pour les piétons et le fait que le village soit coupé en deux.

Les personnes ne résidant pas au Pertuis ont une image moins positive... ou ne connaissent pas
Les raisons personnelles et les loisirs sont les deux types d’activités qui conduisent principalement à traverser la commune du Pertuis (+ de 79 % des réponses). Plus de la majorité des personnes interrogées y passe moins d’une fois par mois. Les activités de la commune sont mal connues : avec un taux de notoriété de 29 % cela signifie que deux personnes sur trois ne connaissent pas Le Pertuis. Il est donc logique que moins d’une personne interrogée sur cinq ait un jour participé ou assisté à un évènement au Pertuis.
Avec des scores favorables toujours inférieurs à 30 %, les qualificatifs qui reviennent le plus souvent sont : vieillotte (55 %), monotone (45,6%) et enclavée (38,5 %). Pour autant, même si près de 73 % des personnes interrogées n’imagineraient pas vivre au Pertuis, elles ne seraient pas hostiles à y venir pour tirer parti des paysages et de la nature environnante, ou simplement pour faire une pause avant la route pour Saint-Etienne.

Bientôt des événements sur la commune pour inviter à sa découverte ?
Au vu des scores globaux réalisés, on peut tout d’abord noter la différence de perception d’image – particulièrement frappante – entre ceux qui résident sur la commune et ceux qui n’y résident pas. L’impression défavorable des personnes extérieures traduit un réel déficit de notoriété de la commune, déficit qui engendre un déficit d’image. Ne s’expriment alors que des ressentis largement liés au climat.
Enfin, il ressort que Le Pertuis est perçu comme une commune facile d’accès, proche de la nature et pratique qui invite à une pause. Il conviendrait de tirer parti de ces atouts pour inviter les non-résidents à venir … et donc à découvrir.
"Sans doute la création d’un ou deux évènements est-elle l’outil le plus propice à cette découverte. Pourquoi pas un évènement en été, tout public, familial, pour renforcer l’idée que la commune est jolie, idéalement située, propice à la découverte de belles choses ? Pourquoi pas un évènement hivernal lié à l’enneigement ?", conclut l'enquête.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire