Quand la CFDT Emile-Roux contredit la CGT hospitalière

Par NDe mer 30/06/2021 - 15:00 , Mise à jour le 30/06/2021 à 15:00

Suite à la mobilisation des techniciens de laboratoire mardi 29 juin à l'hôpital Emile-Roux, le syndicat CFDT a souhaité réagir "pour démentir en partie les propos tenus par la CGT", syndicat instigateur de la grève.

-Photo d'illustration Nicolas Defay-

Voici le communiqué partagé par les syndicalistes de la CFDT du centre hospitalier Emile-Roux qui, contrairement à la CGT, encense le fameux et très décrié Segur de la santé.

"Comme vous pourrez le lire sur le communiqué ci-joint, les techniciens de laboratoires verront leur situation évoluée favorablement à partir du 1er janvier 2022 en catégorie A comme ils le demandaient avec un passage sur les grilles ISG (infirmiers en soins généraux). Pour information les dieticien.ne.s et les préparateurs.trices en pharmacie seront revalorisés également", est-il mentionné en introduction.

Evolution des grilles des techniciens/préparateurs en pharmacie:
 

L'un pour le Ségur, l'autre contre

La CFDT ajoute en ses termes : "Grâce à l'accord Ségur et à la signature de la CFDT, à l'engagement et à la persévérance du syndicat CFDT, ses revendications pourront avoir lieu. Il nous semble important de dire, voir de redire, à ses professionnels que sans la signature du Ségur nous n'aurions pas pu avoir ses revalorisations."

Au passage, sous la plume de Catherine Experton alors secrétaire de section de la CFDT Emile-Roux, une petite pique est envoyée à l'encontre du syndicat majoritaire : "Pour rappel , le syndicat CGT n'est pas signataire de l'accord du Ségur".

"La section a été faire un rectificatif auprès des agents du laboratoire ce jour pour leur donner les bonnes informations. Des informations qui les ont satisfaits".

"Ils ont eu complément traitement indiciaire de 183 euros net par mois comme l'ensemble du personnel"

Catherine Experton développe ensuite ses arguments de cette façon : "Il n'est pas juste de dire que les technicien.ne.s de laboratoires ont été oublié du Ségur. Ils ont eu le CTi (complément traitement indiciaire) de 183 euros net par mois comme l'ensemble du personnel, ainsi que leur ratio, pour le passage en classe supérieure qui a doublé,et est passé de 14 % à 28%". 

Il est ajouté : "Les réingénieries consistent à faire passer leur diplôme de niveau bts ou deug (niveau bac+2) à niveau licence (niveau bac + 3), c'est pour cela que leur changement de grille n'aura lieu qu'en Janvier 2022 et non le premier octobre 2021 comme de nombreux autres professionnels de santé".

D'après la secrétaire de la CFDT, "La section a été faire un rectificatif auprès des agents du laboratoire ce jour pour leur donner les bonnes informations. Des informations qui les ont satisfaits".

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire