Puy 1 : le programme de la liste de gauche

mar 03/03/2015 - 13:36 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:33

Propositions sociales :

  • " vieillissement de la population : soutenir l'adaptation des logements, encourager la création de logements alternatifs, développer les infrastructures d'accompagnement tout en favorisant la mixité sociale et intergénérationnelle (surcoût annuel : 0,4 M d'euros),
  • aggravation des déserts médicaux : identifier les zones prioritaires et coordonner l'installation des médecins de proximité généralistes et spécialistes,
  • les employés qui partent du Conseil général ne sont pas remplacés. Les services deviennent des coquilles vides et ne peuvent plus fonctionner : mettre un terme à la politique de non-remplacement des agents. "

Propositions sur l'écologie :

  • " la transition énergétique est en cours : conditionner l'octroi des aides accordées par le conseil général au respect de critères écologiques et sociaux. Favoriser l'utilisation des énergies renouvelables et l'isolation des bâtiments publics,
  • l'eau de l'Allier et de la Loire doit sortir du département aussi propre qu'à son arrivée : en lien avec la Région, mettre en valeur ces fleuves en sensibilisant sur la richesse de leur biodiversité. Augmenter les aides aux communes pour l'assainissement, la réfection et l'entretien des réseaux (surcoût annuel : 0,5 M d'euros),
  • notre territoire est riche en produits de qualité, issus de notre agriculture : favoriser les circuits courts, promouvoir la nourriture bio et tracée dans les cantines scolaires. Développer les partenariats collèges-fermes pour sensibiliser à l'agriculture respectueuse de l'environnement (surcoût annuel : 0,1 M d'euros),
  • certains collèges sont des passoires énergétiques : faire des économies d'énergie une priorité, lancer un grand plan d'isolation des bâtiments et de rénovation des collèges (en lien avec les filières locales). les économies remboursent rapidement l'investissement. "

Propositions sur la citoyenneté :

  • " les citoyens devraient être associés aux décisions importantes prises par le Département : consulter les populations concernées et permettre aux citoyens de décider d'une part (10% par exemple) du budget en choisissant les projets qui leur tiennent à coeur,
  • les associations sont le fondement du vivre ensemble : redonner aux structures associatives existantes les moyens d'assurer leurs missions (surcoût annuel : 0,4 M d'euros),
  •  les lieux de créations et de partage artistiques et culturels sont la richesse de notre patrimoine mais la diffusion de l'art et de la culture populaire sur le territoire est délaissée ( bibliobus et postes non remplacés ; subventions attribuées selon des critères opaques) : répartir plus équitablement les infrastructures et penser à leur diversité. Soutenir les bibliothèques départementales. Conditionner l'attribution des subventions à l'existence réelle de retombées économiques pour le Département ( nuitée d'hôtel, commerces...),
  •  le respect des valeurs démocratiques est essentiel et la transparence de la vie politique est une nécessité : afin d'éviter tout conflit d'intérêts, établir une charte de déontologie à faire signer à tous les élus du Conseil départemental et faire respecter les valeurs républicaines : liberté, égalité, fraternité et laïcité. "

Propositions d'aménagement du territoire :

  • " la mobilité est un enjeu d'avenir pour le désenclavement des zones rurales. Le Conseil général prend déjà en charge 80% du prix du transport scolaire : améliorer le réseau de bus existant en milieu rural. Le département doit avoir un vrai maillage qui prend en compte les déplacements quotidiens. Assurer la gratuité du transport scolaire (surcoût annuel : 2,1 M d'euros),
  • la pratique du vélo 'économe, bénéfique pour la santé et l'environnement) est insuffisamment encouragée : donner au vélo la place qu'il mérite, mettre en place un véritable réseau départemental pour circuler quotidiennement en toute sécurité (surcoût : 0,4 M d'euros),
  • place croissante du numérique dans les infrastructures et réseaux : en lien avec la Région, garantir l'accès au numérique pour tous (4G, veille sur les dernières innovations, développement du télétravail). "

Proposition sur le financement : 

  • entretenir et sécuriser le réseau routier existant mais ne pas lancer de nouveaux grands travaux (gain estimé : 1,8 M d'euros),
  • diminution des dotations de l'État (perte estimée : 2,1 M d'euros),
  • recentrer le Département sur ses missions statutaires et ne pas se disperser (gain estimé : 2,4 M d'euros),
  • éviter les investissements fastueux (gain estimé : 1,8 M d'euros). 

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire