Printemps : Une saison touristique gâchée par une météo maussade ?

ven 06/07/2018 - 18:31 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:53

Une enquête téléphonique réalisée par la Maison Départementale du Tourisme auprès d'un panel représentatif de professionnels du tourisme en Haute-Loire dresse un bilan plutôt mitigé de la saison printanière 2018. Plus de 35% des interrogés ont constaté une activité en baisse ou en forte baisse. Pour 44%, elle a été identique à l'an passé. Seulement 5% ont observé une forte hausse (+10% et plus). "Un taux de satisfaction en baisse par rapport au printemps dernier", précise la Maison Départementale du Tourisme.
----Qui sont les touristes printaniers ?
Pour la majorité des acteurs du tourisme interrogés, la clientèle de proximité (Région Auvergne Rhône-Alpes) a été la plus présente au cours de cette période. Quant à la clientèle étrangère, elle provient principalement d’Allemagne, de Belgique et des Pays-Bas.-----Les principaux facteurs
Dans les facteurs pouvant expliquer une baisse d'activité printanière, le panel pointe du doigt la météo capricieuse marquée par des épisodes pluvieux à répétition et neigeux de manière exceptionnelle au mois de mai. Les grèves de la SNCF auraient également eu un impact négatif sur la saison touristique du printemps.
"Le bouche à oreilles, les événements de proximité, les plateformes de réservation et l'amélioration de la structure" seraient au contraire des facteurs positifs qui auraient boosté le tourisme notamment lors des nombreux ponts du mois de mai.
Quel sentiment pour la saison estivale ?
Au lendemain de la saison printanière, une dernière question a été posée aux professionnels du tourisme : "Quel est votre sentiment vis-à-vis de la saison estivale (juillet/août/septembre) ?" 1,8% sont pessimistes, 5,5% sont peu optimistes, 60% sont modérément optimistes tandis que 32,7% sont très optimistes. La mauvaise météo du printemps ne semble donc pas avoir refroidi les professionnels de la Haute-Loire. Stéphanie Marin

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire