Primaire de la droite et du centre : où et comment voter ?

mer 02/11/2016 - 16:57 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:43

Ces dimanches 20 et 27 novembre 2016 auront lieu les premier et second tour de la primaire de la droite et du centre en vue de l’élection présidentielle du 23 avril et du 7 mai 2017. Sept candidats sont en lice : Alain Juppé, Nicolas Sarkozy, François Fillon, Bruno Le Maire, Jean-François Copé, Nathalie Kosciusko-Morizet et Jean-Frédéric Poisson.
40 bureaux pour des milliers de votants altiligériens
En Haute-Loire, c’est Michel Pages qui a été choisi comme président départemental d’organisation de la primaire. Une quarantaine de bureaux seront ouverts le 20 novembre pour accueillir les milliers de votants attendus.
Sur le site de la primaire, il suffit de rentrer son adresse pour savoir dans quel bureaux de vote se rendre.

Partager les valeurs républicaines de la droite et du centre
Les Républicains comptent un peu moins d’un millier d’adhérents dans le département, mais la primaire de la droite et du centre est ouverte à tous. Pour voter, il faut évidemment être inscrit  sur les listes électorales au 31 décembre 2015 et être majeur à la date de l’élection présidentielle. Ensuite, les votants devront s’engager sur l’honneur en signant la phrase :  « Je partage les valeurs républicaines de la droite et du centre et je m’engage pour l’alternance afin de réussir le redressement de la France. ».
Combien ça coûte ?
Les votants devront également payer 2 euros. Cette primaire coûte près de 8 millions d’euros, il faudrait donc deux millions de votants à chaque tour pour être auto-financée. Si les sommes collectées sont supérieures, « l’argent sera reversé à la campagne présidentielle du candidat désigné ».

----Selon un dernier sondage, François Fillon pourrait l'emporter au second tour. Enquête OpinionWay pour Atlantico, réalisée en ligne du 13 au 15 novembre auprès de 828 personnes se disant certaines de participer à la primaire, selon la méthode des quotas, avec une marge d'erreur de 1,5% à 3,5%.-----Qui soutient qui ?
Laurent Wauquiez, député de Haute-Loire, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et président par intérim des Républicains, est derrière Nicolas Sarkozy dans la course à l'investiture, tout comme l'autre député de Haute-Loire, Jean-Pierre Vigier.
Les deux sénateurs de Haute-Loire, eux, Gérard Roche et Olivier Cigolotti, soutiennent Alain Juppé.
L'UDI a fait savoir récemment qu'elle soutennait Alain Juppé.
En mai 2016 déjà, 29 personnalités politiques de Haute-Loire avaient affirmé leur soutien à Alain Juppé.

* Les signataires précisent qu'ils apportent leur soutien à titre personnel. La rédaction de Zoomdici a pris le soin de mentionner les fonctions électives que chacun exerce, ou a pu exercer par le passé, afin d'éclairer ses lecteurs. 

Gérard Roche, sénateur de Haute-Loire (MoDem)
Olivier Cigolotti, sénateur de Haute-Loire (UDI)
Jean-Pierre Marcon, président du Conseil départemental de la Haute-Loire (UDI)
Madeleine Dubois, conseillère départementale du canton d'Yssingeaux, vice-présidente du Département en charge de l'éducation, de la culture, du numérique, de la jeunesse et des sports
Christiane Mosnier, conseillère départementale du canton du Puy 1, vice-présidente du Département en charge de l’enfance et de la famille
Jean-Noël Barrot, conseiller départemental du canton d'Yssingeaux (divers droit), fils de Jacques Barrot
Marc Bolea, conseiller départemental du canton du Puy 1, délégué au sport et au Conseil départemental des jeunes, président du service départemental d'Incendie et de Secours (SDIS), c'est-à-dire les sapeurs-pompiers
Sophie Courtine, conseillère départementale du canton de Brioude, rapporteur du budget
Yves Braye, conseiller départemental du canton des Deux Rivières et vallées, ex-médecin généraliste à Sainte-Sigolène
Guy Vissac, ex-conseiller général et ancien maire de Langeac, ex-président du syndicat mixte d'aménagement du territoire (SMAT) du Haut Allier
Olivier Monteil, conseiller municipal de Langeac et conseiller communautaire de la Communauté de communes du Langeadois
Marc Mouret, ex-maire de Cayres (2001-2014), ex-conseiller général du canton de Cayres
Georges Boit, ex-conseiller général du canton de Vorey
Gérard Deygas, ex-maire de Vorey
Pierre Héno, maire de Saint-Ilpize, membre de l'UDI, ex-président du MoDem 43.
Julien Béal, délégué départemental des Jeunes Forces Démocrates (JFD) 43, delegué des jeunes UDI 43 et membre du bureau UDI 43 et ex-membre du MoDem.
Jean Portal, président du Mouvement européen de Haute-Loire
Arehi Bergeron-Ortiz, membre du comité Le Puy/Brioude du bureau des Républicains 43
Gabriel Boisserie, ancien maire d'Auvers de 1983 à 2014
Pierrette Branche, membre de la liste « Sanssac pour tous » avec Gilbert Peyret en décembre 2015, liste qui l'a remporté, mais Pierrette Branche étant en bas de liste, elle ne siège pas au conseil municipal
Robert Doré, ancien secrétaire départemental RPR et ancien adjoint à la mairie de Langeac
Madeleine Le Marrec,
Jean-Pierre Pascolin,
Joseph Gimbert,
Jean-Pierre Chouvelon
Jean Derail
,
Pierre Eymaron,
Robert Chouvier,
Maryam Loubat...

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire