Primaire 2016: second tour et premières impressions

dim 27/11/2016 - 18:04 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:44

Une participation en hausse
En Haute-Loire, comme pour la semaine dernière, 40 bureaux de vote sont ouverts pour accueillir les électeurs, dont quatre à proximité, le Centre Pierre Cardinal, la Commanderie St Jean, l'Espace Coluche et l'ancienne école de Taulhac. Les bureaux de votes fermeront à 19h et les résultats seront annoncés plus tard dans la soirée.

A midi, plus de 1,2 million de personnes avaient voté dans 64 % des bureaux de vote en France. Un taux de participation en hausse de 13 % comparé à celui relevé la semaine dernière à la même heure. Cette tendance semble se refléter dans les bureaux de votes altiligériens bien que l’afflux de votants arrive par vagues.

La semaine dernière en Haute-Loire, François Fillon était arrivé en tête en réunissant 43,75 % des voix contre seulement 25,67 % pour Alain Juppé. Nicolas Sarkozy avait, lui, rassemblé 23,71 % des scrutins. « Je suis venu voter pour François Fillon. Mon choix au premier tour s'était porté sur Nicolas Sarkozy pour empêcher la gauche de revenir. » déclare Thomas, 53 ans. Catherine, 32 ans, veux plutôt « voir du changement concret dans la politique française », sans dévoiler le nom de son champion.

Le barrage de la gauche
Au premier tour, 9 à 15% des votants de la primaire au niveau national étaient des électeurs de gauche, selon plusieurs estimations. C'est la première fois que la droite élit son candidat à la présidentielle au moyen d'une primaire ouverte. En Haute-Loire, certains électeurs de gauche ont également décidé de venir aux urnes pour ce second tour. Corinne, 42 ans, ne s'en cache pas : « Les programmes des deux candidats sont assez similaires mais si c'est la droite qui doit accéder au pouvoir en 2017, je préfère qu'elle soit représentée par Alain Juppé. »

Jean-Marc, 36 ans, fait lui aussi partie ce cette catégorie d’électeurs : « J'étais déjà venu au premier tour pour empêcher Nicolas Sarkozy de passer, je reviens aujourd'hui pour contrer François Fillon. » Le poids de ces votants pour le second tour est tout à fait imprévisible et pourrait réserver des surprises.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire