« Prendre conscience que chacun est capable de se réaliser dans la vie »

Par Nicolas Defay mer 25/08/2021 - 07:30 , Mise à jour le 25/08/2021 à 07:30

La Régie de Quartiers du Puy vient de signer un nouveau partenariat avec Enedis. Cette dernière lui confie ainsi le nettoyage d’un parc de 60 véhicules. Outre les tâches professionnelles à réaliser, c’est tout un pan de valeurs humaines qui est ici recherché. En premier lieu, l’estime de soi.

Faire en sorte de rendre un travail le plus satisfaisant possible apparaît aller de soi dans l’univers professionnel. Une galaxie où des millions de personnes interagissent entre elles, offrant un service contre un salaire, un rendu contre une considération financière. Le cœur de la Régie de Quartiers du Puy-en-Velay, ce qui fait son sens et son essence, est que l’accomplissement d’une tâche n’offre pas seulement un chèque à la fin du mois. Mais un « Je ». « Je » suis capable de faire ça. « Je » peux réaliser ceci. « Je » sais faire cela et « Je » le fais parfaitement.

La Régie de Quartiers du Puy prend sous son aile ces gens au parcours de vie écorché, fatigués, battus par leur existence, et rompus à disparaître sous ces tonnes de creux et de bosses qui martèlent leurs histoires.

« Nous apprenons alors leurs envies, leurs craintes et leurs convictions »

« Il n’y a pas d’étrangers chez nous, il y a des inconnues qui nous appellent à les connaître, partage François Roujolle, le directeur de la Régie de Quartiers ponote. Nous, nous accompagnons ces jeunes et ces adultes à découvrir leur propres compétences pour qu’ils puissent les mettre en pratique et qu’ils retrouvent confiance en eux, aussi bien professionnellement que personnellement ».

La structure sociale accueille entre 25 et 30 bénéficiaires, tous orientés au préalable par Pôle emploi, les travailleurs sociaux du Département ou encore la Mission locale. « Nous apprenons alors leurs envies, leurs craintes et leurs convictions, décrit-il. Puis nous leur proposons en fonction de signer un CDDI (contrat à durée déterminée d'insertion, Ndlr) de quatre mois renouvelable sur une durée de deux ans ».

« Si les entreprises n’accompagnent pas l’insertion, tout le monde se retrouve perdant ». Nathalie Castex, directrice déléguée territoriale Haute-Loire d’Enedis

F. Roujolle, N. Artaud et N. Castex entourent 3 bénéficiaires de la Régie. Photo par Nicolas Defay

« C’est la dixième année que nous demandons leurs services »

En plus de la réfection de logements, de l’entretien des espaces verts, de la coupe des arbres, de l’entretien du linge ou encore de la gestion des encombrants, la Régie de Quartiers du Puy a renouvelé son partenariat avec l’entreprise Enedis Haute-Loire. « C’est la dixième année que nous demandons leurs services, confie Nathalie Castex, directrice déléguée territoriale Haute-Loire d’Enedis. Il faut savoir que nous ne sommes pas qu’une entreprise distributrice d’électricité. Il est primordial pour nous d’appliquer également notre volet RSE (responsabilité sociale des entreprises, Ndlr). Je suis certaine que si les entreprises n’accompagnent pas l’insertion, tout le monde se retrouve perdant ».

Ainsi, ce sont de nouveau 60 véhicules légers d’Enedis que 4 à 5 employés de la Régie de Quartiers du Puy auront la charge de nettoyer régulièrement.

"Toutes ces valeurs qui semblent au premier abord insignifiantes concourent au final à faire prendre conscience que chacun est capable de se réaliser dans la vie, sa propre vie et sa propre histoire". François Roujolle

« La capacité de passer à "Je ne suis pas capable" à "Je suis capable de" »

« Respecter les codes de l’employabilité, respecter les règles et les horaires, respecter l’entreprise pour laquelle on travaille... tout ça peut paraître simple pour tout un chacun mais compliqué pour une personne éloignée depuis longtemps du monde du travail, décline François Roujolle. Les équipes encadrantes de la Régie les soutiennent pour que ces personnes prennent conscience de ce langage professionnel ». Le directeur de la structure en insertion ajoute : « Certains bénéficiaires restent plus longtemps que d’autres. Il peut s’avérer parfois difficile à certains de retrouver cette précieuse estime de soi. La capacité de passer de "Je ne suis pas capable de" à "Je suis capable de" ».

Photo par Nicolas Defay

« Tout ça contribue à reconstruire profondément une personne »

Un outil humaniste ? Une utopie ? Une illusion ? « Peut-être, livre François Roujolle. Mais quoi de plus important que de considérer un humain dans son intégralité, avec toute son histoire ? Notre but est que la personne ressorte de la Régie avec une formation, un savoir-faire et surtout un savoir-être. S’accomplir dans la vie professionnelle ne peut se faire sans un accomplissement personnel ».

Il soulève alors : « Nettoyer des voitures comporte bien plus de valeurs qu’il n’y paraît. La satisfaction du travail bien fait, voir le véhicule transformé par ses propres gestes, voir le visage du client souriant et ravi. Tout ça contribue à reconstruire profondément une personne. Toutes ces valeurs qui semblent au premier abord insignifiantes concourent au final à faire prendre conscience que chacun est capable de se réaliser dans la vie, sa propre vie et sa propre histoire ».

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

2 commentaires

li

mer 25/08/2021 - 16:28

Un belle aventure humaniste mise en valeur par cette article. Il est important de dire que des professionnels s'engagent pour aider ceux que la vie a moins gâtés. Et de mettre en lumière ces citoyens oubliés, souvent décriés, voire rejetés qui veulent travailler et non pas seulement "profiter"... comme trop le pense de façon idiote.

la

mer 25/08/2021 - 12:35

Un beau partenariat. Bon travail à tous