Première défaite de la saison du Puy foot en CFA

sam 04/02/2017 - 21:15 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:44

Le principe d'une série est de s'arrêter un jour. Toutes les bonnes choses ont une fin et les joueurs de Roland Vieira auront tenu jusqu'en février sans s'incliner dans ce championnat de CFA.

Ouverture du score sur corner
Dans une partie engagée, les locaux (6ème avant le coup d'envoi), qui avaient aligné leurs recrues hivernales (Barbosa et Akrour en première ligne) vont rapidement trouver le chemin des filets sur un corner à la 17ème minute de jeu. Calvet expédie le ballon dans les filets de Chazottes.
Il faut attendre presque la demi heure de jeu pour voir les vellaves enfin dangereux : Listener effectue un bon débordement et centre pour la tête de Sall, qui ne cadre pas. Les savoyards gèrent leur avantage jusqu'à la pause, sifflée sur le score de 1-0 pour les locaux.

Du retour des vestiaires, les vellaves remettent les compteurs à zéro
En début de seconde période, les Ponots se révoltent et ils vont rapidement obtenir un pénalty pour une main adverse dans la surface. Benjamain Psaume ne tremble pas et ramène les équipes à 1-1 dès la 50ème minute. De bon augure pour la seconde période. 
Dans la foulée, les Ponots font le dos rond face à des joueurs d'Annecy qui se montrent pressants, au point de heurter la barre transversale du portier ponot.

Une recrue qui fait mal
A l'entame du dernier quart d'heure, c'est la recrue hivernale Akrour qui va libérer les siens. D'abord d'un plat du pied bien ajusté puis un dernier but à la 83ème minute pour sceller le sort de cette rencontre. Akrour, qui vient d'être recruté, en provenance de Grenoble, a rentabilisé son transfert ce samedi soir en donnant la victoire à son équipe grâce à un doublé face au leader invaincu de la poule.

Trois points d'avance sur Grenoble, quatre sur Villefranche
Seul lot de consolation pour les Ponots : dans le même temps, Grenoble, à domicile, a été rejoint dans les derniers instants par la réserve de l'OL (2-2). Une contre performance pour les Isérois qui demeurent à trois point du Puy foot 43.
Villefranche était exempt ce week-end (nombre impair d'équipes) et demeure à quatre points des vellaves. Ces trois équipes, qui vpnt se disputer le ticket pour la CFA jusqu'à la dernière journée, comptent désormais le meme nombre de matchs.

"On aurait pu en mettre un second, on ne l'a pas fait et on a fini par le payer"
"C'était un match compliqué, on s'y attendait, face à une très bonne équipe composée d'anciens joueurs de Ligue 1 (ndlr : Sorlin et Barbosa)", nous confie Roland Vieira au terme de la rencontre, joint par téléphone, "si Annecy avait eu un tel effectif depuis le début de saison, ils seraient bien plus haut au classement".
Le coach ponot regrette le virage de l'heure de jeu : "au retour des vestiaires, on a eu un temps fort, concrétisé par un but. On aurait pu en mettre un second, on ne l'a pas fait et on a fini par le payer".

"C'est une défaite qui va remobiliser le groupe, qui va permettre de grandir"
"On ne doit ,pas rougir de cette prestation", poursuit-il, "on svait qu'on finirait par s'incliner, il faut maintenant repartir de l'avant, surtout qu'Annecy nous a vraiment malmené, ce n'est pas nous qui avons déjoué donc il n'est pas question de tout remettre en cause ; l'objectif demeure de montrer un beau football et encore ce soir, le contart est rempli. C'est une défaite qui va remobiliser le groupe, qui va permettre de grandir et on espère repartir de l'avant samedi prochain avec une victoire au stade Massot".
Quant au résultat de Grenoble, il assure ne pas regarder le score de ses adversaires en direct et conserver du recul : "on voit qu'il y a des équipes comme Annecy ou la réserve de l'OL qui sont capables de battre les équipes de tête... la saison est encore très longue", conclut-il.

Maxime Pitavy 

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire