Pour lutter contre la discrimination à l’accès aux logements

Par Nicolas Defay dim 17/01/2021 - 07:30 , Mise à jour le 17/01/2021 à 07:30

Depuis ce mois de janvier 2021, tous les agents immobiliers se doivent de suivre une formation spécifique afin de renouveler leur carte professionnelle. Son but ? Que nous ayons tous les mêmes chances d’accès au logement quel que soit notre couleur de peau, notre situation d’existence ou encore notre obédience religieuse.

La discrimination possède autant de visages qu’elle a la peau dure. Et c’est loin d’être un mythe que de dire encore aujourd’hui qu’une personne noire ou portant un nom et un prénom aux sonorités étrangères a beaucoup moins de chance de bénéficier du même logement qu’un candidat de type européen avec un patronyme franco-français.

Pour lutter contre cette forme de discrimination encore très vivace dans le département et tout l’Hexagone, les agents immobiliers doivent à présent suivre une formation obligatoire de deux heures pour continuer d’exercer. L’organisme ponot Campus 26 a été habilité à dispenser ses différents modules. Chloé Alibert, chargée des formations agents immobiliers et conseillère en formation de l’équipe, explique l’importance d’un tel suivi.

Déjà, qu'est-ce que Campus 26 ?

"C’est est un organisme de formation professionnelle basé à la cité numérique du Pensio au Puy-en-Velay spécialisé dans la formation continue et l'ingénierie pédagogique certifié Qualiopi. Campus26 est née le 1er octobre 2016. Depuis sa création nous ne connaissons que de belles évolutions dont notamment l'ouverture en cette rentrée 2020 de "L'école du numérique by Campus26", un partenariat solide avec le réseau Simplon".

19 critères de discrimination

La discrimination, c’est faire une différence de traitement sur une personne par rapport à une autre.
Les 19 critères de discrimination définis par la loi sont les suivants : origine, sexe, situation de famille, grossesse, apparence physique, patronyme, état de santé, handicap, caractéristiques génétiques, mœurs, orientation sexuelle, identité sexuelle, âge, opinions politiques, activités syndicales, appartenance ou non appartenance vraie ou supposée à une ethnie, une nation, une race ou une religion.

Quels sont ses objectifs, ses combats, sa philosophie ?

"Notre philosophie est de former en s’inspirant de l’Article26 : la formation partout, pour tous. Nous proposons des formations 100% à distance et notre priorité est de concevoir des formations de qualité qui ont un sens. L’équipe se compose de dix personnes et d’une trentaine de formateurs externes."

Qu’est ce que cette nouvelle formation obligatoire ?

"La formation contre la lutte de discrimination à l'accès au logement est tout sauf une contrainte. C'est anticiper, informer, former, c'est prévenir, c'est mettre en œuvre l'égalité des chances pour nous toutes et tous. Je rappelle que la discrimination est punie par la loi et que toute personne qui s'en rendrait coupable risque jusqu'à 3 ans d'emprisonnement et 45.000 euros d'amende".

Que vont apprendre les candidats ?

"À l’issue du module de formation, ils seront en mesure de définir ce qu’est la discrimination et quels sont les critères de discrimination interdits par la loi. Ils seront capables de faire face aux différentes demandes discriminatoires de leurs clients et de les sensibiliser à cette cause. Le but n’est pas simplement de leur présenter la loi et les sanctions encourues en cas de discrimination, mais aussi de les former à reconnaître les situations discriminatoires et à réagir en conséquence".

Infos pratiques

Cette formation est dispensée par Campus26 à distance et à l’échelle nationale.
Quand ? Le 8 février.
Où ? À distance via le site de Campus 26.
Durée ? Deux heures.
Tarif unitaire ? 42 € Hors Taxes.
Toute les informations sont à retrouver en suivant ce LIEN.

Quelle est la réalité de cette forme de discrimination ?

"C’est un phénomène toujours d’actualité ! En avril 2020, l’INSEE publiait une étude qui révélait que les candidats à la location étaient fortement discriminés suivant leur origine. On apprenait par exemple qu'un candidat avec un aux consonances maghrébines avait 27% de chance en moins d’obtenir une réponse positive de la part d’une agence immobilière pour la location d’un logement qu’un candidat portant un nom à consonance française.

SOS Racisme dévoile que les personnes d'origine maghrébine ou d'Afrique subsaharienne n'ont qu'«une chance sur deux», par rapport à une personne d'origine «française ancienne», d'obtenir un logement. Il est donc urgent que les acteurs privés prennent leurs responsabilités et s'engagent pleinement dans la lutte contre les discriminations".

Elle est destinée à qui ?

"Entrée en vigueur au mois de janvier 2021, elle concerne les agents immobiliers, administrateurs de biens ou syndics : les titulaires d'une carte professionnelle, quelle que soit la mention ou, lorsqu'il s'agit d'une personne morale, les représentants légaux et statutaires, les directeurs d'un établissement, d'une succursale, d'une agence ou d'un bureau, les collaborateurs, salariés ou non, habilités par le titulaire de la carte professionnelle à négocier, s'entremettre ou s'engager pour lui".

Photo par Campus 26

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

1 commentaire

mo

dim 17/01/2021 - 09:39

C'est bien ça .
Plus qu'à espérer que cette formation fera qu'une Personne en mobilité réduite en recherche d'un appartement adapté n'entendra plus : pouh , nous n'avons rien pour vous , et vous allez vivre longtemps ( sinon c'est pas interessant pour nous )
Situation vécue plusieurs fois et toujours pas résolue