Pour faire passer son message, tous les moyens sont bons !

ven 26/08/2016 - 19:27 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:42

"Ce message sert à réfléchir, j'espère qu'il aidera certains à prendre conscience des dangers que l'alcool au volant peut représenter". Thierry Borie, âgé de 50 ans, est invalide et très impliqué dans divers domaines. Il est notamment engagé dans le monde associatif.
"Une amie a perdu son enfant âgé de 15 ans il y a peu", finit-il par nous confier lorsqu'on lui demande ce qui l'a poussé à réaliser cet objet insolite, "septembre 2016 se rapproche, les fêtes Renaissance et ce terrible accident de l'Ermitage, c'est un souvenir vivace et indélébile", ajoute-t-il en référence à la tragédie qui avait vu la mort de deux jeunes Altiligériens.

"Beaucoup de jeunes deviennent allergiques à toute communication tricolore"
"Il est temps de grandir en 2016", lance le quinquagénaire, "outre la bêtise de conduire alcoolisé, c'est  aussi un coût pour notre société". Et pour faire passer son message, déjà très largement relayé par les principales institutions de la République, le Ponot a choisi une arme originale, une lame acérée pour toucher les plus jeunes : l'humour.
"Beaucoup de jeunes deviennent allergiques à toute communication tricolore", se justifie-t-il, "ils se rebellent par principe et finissent par ne plus écouter du tout le message. Et donc ils ne se posent pas les questions essentielles".

"Quoi qu'il en soit, le résultat sera là"
Enfin, nous avons demandé à Thierry Borie s'il était accompagné par une institution et ce que l'on pouvait faire pour soutenir son initiative. "Mon expérience m'a souvent démontré qu'il vaut mieux faire que proposer et être détourné...", répond-il, "je préfère le faire sans sponsors , en mon nom, pas de cache cache". Notons cependant que les services de la préfecture, de la police, de la gendarmerie et des pompiers sont au courant de cette action.
Quant aux soutiens potentiels, il rétorque : "c'est l'affiche qui doit être soutenue, en la diffusant, en la partageant. La reproduction est gratuite, on peut en faire des tracts ou des affiches". Si l'initiative est originale, nul doute qu'elle saura interpeller. "Quoi qu'il en soit, le résultat sera là, qu'il soit faible ou fort, mais certains auront entendu le message", conclut-il plein d'espoir.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire