Pompiers en grève : la réponse du colonel

mer 15/03/2017 - 17:41 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:45

Suite à la manifestation des pompiers professionnels de ce mardi 14 mars 2017, le colonel Alain Mailhé a reçu une délégation de grévistes. Après cette rencontre, le directeur départemental des Services d’Incendie et de Secours (SDIS) et chef de corps départemental des sapeurs-pompiers de la Haute-Loire a répondu à nos questions.

----Les effectifs de pompiers professionnels sont stables en Haute-Loire :
105 soldats du feu sur le terrain
et 45 personnels administratifs et techniques-----Zoomdici : Les revendications nationales dénoncent la baisse des effectifs. Qu’en est-il en Haute-Loire ?
Colonel Mailhé : « Il est à noter que le SDIS43 poursuit le maintien des effectifs et autant que faire se peut, n’envisage aucune baisse avec un remplacement systématique pour tout départ. Ce qui n’est pas le cas dans certains SDIS. »

Zoomdici : Les syndicats demandent « un véritable secours à personnes ». Est-ce à dire qu’il est faussé actuellement ?
Colonel Mailhé : « Au même titre que tous les SDIS de France, le SDIS de la Haute-Loire est préoccupé par ce dossier avec une question récurrente : Où s’arrête le secours et où commencent les missions médico-psycho-sociales ? Des réflexions sont menées au niveau national pour limiter l’impact de ces missions en constante évolution. »

----Sur la journée de ce mardi 14 mars, le taux de grévistes parmi les sapeurs-pompiers professionnels était de 70 % et de 54 % parmi les personnels administratifs et techniques.-----Zoomdici : Les grévistes protestent contre les politiques d'austérité et pour une meilleure reconnaissance des agents. Que leur répondez-vous ?
Colonel Mailhé : « Les agents du SDIS de la Haute-Loire sont des agents de haute qualité qui s’investissent au quotidien dans leur mission de service public. Toutefois, la « construction » budgétaire est difficile à réaliser aujourd’hui, dans un contexte de plus en plus restreint et la maîtrise salariale suppose effectivement des contraintes budgétaires. »

Zoomdici : Actuellement, les carrières des agents sont gelées. La réussite à un concours n’ouvre pas de perspectives de carrière. Cela va-t-il changer ?
Colonel Mailhé : « Le projet de service du SDIS 43 peut effectivement faire l’objet d’une réouverture, avant le terme, soit 2019. Toutefois, il convient de préserver l’équilibre des statuts avec l’évolution des services. L’impact budgétaire doit être mesuré pour tous les avancements. »

Zoomdici : Les syndicats déplorent une précarisation des statuts des agents et réclament la garantie d'une retraite décente pour tous les agents.
Colonel Mailhé : « Le statut des agents de la fonction publique territoriale et notamment les dispositifs de retraite, est du ressort de l’administration centrale. »
 
Zoomdici : La surcotisation sur la prime de feu des sapeurs-pompiers, instaurée en 1991, aurait prendre fin en 2003. Pourquoi n’a-t-elle pas été supprimée ?
Colonel Mailhé : « Ce dossier statutaire est pris en compte par l’Etat, et le SDIS 43 est aussi un contributeur de ce dispositif et espère sa suppression dans les meilleurs délais. »

Propos recueillis par Annabel Walker

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire