Pollution atmosphérique : la Haute-Loire en vigilance rouge

jeu 25/02/2021 - 17:25 , Mise à jour le 25/02/2021 à 17:25

À compter de ce jeudi 25 février à 17h, la Haute-Loire est placée en vigilance rouge à la pollution de l'air (polluants PM10), et ce jusqu'au samedi 27 février. En cause : la présence de poussières désertiques provenant du Sahara. Au sein de la région Auvergne-Rhône-Alpes, 16 bassins sont en vigilance rouge, les cinq autres étant en vigilance orange.

Mesures relatives au secteur agricole

- La pratique de l’écobuage est totalement interdite. Les éventuelles dérogations sont suspendues.
- Le brûlage des sous-produits agricoles et forestiers est interdite. Les éventuelles dérogations sont suspendues. Par temps sec, le nettoyage de silos et des travaux du sol est reporté.
- L’enfouissement immédiat des effluents est rendu obligatoire. En zone vulnérable nitrate, en période d’interdiction d’enfouissement, les effluents sont dans la mesure du possible à conserver de façon à éviter une dispersion dans l’atmosphère.

Circulation différenciée dans la Loire

Sur le bassin stéphanois et les contreforts du massif du Forez, la circulation différenciée est mise en place depuis ce vendredi 5h du matin (voir l'arrêté préfectoral). Seuls les véhicules munis de vignettes Crit'air 0 1 2 3 sont autorisés à circuler. Ça comprend donc la partie ligérienne de la RN88 ou encore l'autoroute A72 (voir la carte). 

Mesures relatives au secteur industriel

- Les exploitants procèdent à une sensibilisation du personnel et observent une vigilance accrue sur le fonctionnement des installations (paramètres de fonctionnement, stabilisation des charges, bon fonctionnement des systèmes de traitement, etc.) et sur l’application des bonnes pratiques.
- Toute unité de production équipée de systèmes de dépollution renforcés doit en activer le fonctionnement pendant la durée de l’épisode de pollution.
- Les opérations émettrices de composés organiques volatils (COV) doivent être reportées à la fin de l’épisode : travaux de maintenance, dégazage d’une installation, chargement ou déchargement de produits émettant des composés organiques volatils en l’absence de dispositif de récupération des vapeurs, etc.
- Les opérations émettrices de particules ou d’oxydes d’azote (manipulation des déchets, broyage, transfert de matériaux, etc.) en l’absence de dispositif de traitement adéquat doivent être reportées à la fin de l’épisode.
- L’utilisation de groupes électrogènes, pendant la durée de l’épisode de pollution, n’est autorisée que pour satisfaire l’alimentation électrique d’intérêts essentiels, notamment de sécurité.
- Tout établissement équipé d’installation de combustion pouvant fonctionner avec plusieurs types de combustible devra utiliser le combustible le moins émissif.
- L’usage des engins de manutentions thermiques devra être limité au profit des engins électriques pour les établissements équipés des deux types d’engins.

Mesures relatives au secteur des chantiers BTP et carrières

- Toute entreprise dont l’activité sur les chantiers est génératrice de poussières (démolition, terrassement, découpe, etc.) doit la réduire. Le maintien de l’activité est conditionnée à la mise en place de mesures compensatoires efficaces (arrosage, etc.).
- L’utilisation de groupes électrogènes, pendant la durée de l’épisode de pollution, n’est autorisée que pour satisfaire l’alimentation électrique d’intérêts essentiels, notamment de sécurité.
- L’usage des engins de manutentions thermiques devra être limité au profit des engins électriques pour les établissements équipés des deux types d’engins.

> Voir le bulletin complet :

Mesures relatives au secteur résidentiel

- L’utilisation du bois et de ses dérivés comme chauffage individuel d’appoint ou d’agrément est interdit.
- La pratique du brûlage des déchets verts à l’air libre et des végétaux sur pied est totalement interdite : les éventuelles dérogations sont suspendues.
- L’utilisation des barbecues à combustible solide est interdite.
- La température de chauffage des bâtiments doit être maîtrisée et réduite, en moyenne volumique, à 18 °C.
- Les travaux d’entretien ou de nettoyage avec des outils non électriques ou avec des produits à base de solvants organiques (white-spirit, peinture, vernis) doivent être reportés à la fin de l’épisode de pollution. La mesure s’applique dans les espaces verts et jardins publics, mais également dans les lieux privés.

Mesures relatives au secteur du transport

- Les contrôles de pollution des véhicules sont renforcées.
- Un abaissement temporaire de la vitesse de 20 km/h est instauré sur tous les axes routiers où la vitesse limite autorisée est normalement supérieure ou égale à 90 km/h, et ce pour tous les véhicules à moteur. Les axes dont la vitesse autorisée est égale à 80 km/h seront limités à 70 km/h.

Mesures relatives aux spectacles pyrotechniques

Les feux d’artifice sont interdits durant l’épisode de pollution.

 

 

 

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

1 commentaire

bo

ven 26/02/2021 - 11:34

C'est très bien de prendre ce type d'arrêté, mais encore faudrait il le faire appliquer!
Ce vendredi matin, on voit des panaches de fumée de tous les côtés aux abords du Puy; sans parler de la vieille cheminée d'un fabriquant de menuiseries PVC du Puy d'où s'échappent des fumées noires et sentant fortement le plastique brulé, comme tous les jours travaillés d'ailleurs! Et les engins thermiques qui travaillent à détruire la végétation, qui pourtant contribue à réduire la pollution, sur le tracé de la future déviation du Pertuis-St Hostien, sont ils à l'arrêt aujourd'hui ?