Tous

Polignac

Polignac : du cana, en veux-tu en voilà

mer 14/03/2018 - 15:37 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:51

Après avoir exploité un renseignement sur une probable culture indoor de plants de cannabis, les enquêteurs de la sûreté urbaine du commissariat de police du Puy-en-Velay, plus particulièrement de l'unité de recherches judiciaires, interpellaient le jeune homme sur son lieu de travail, en l'occurrence sur un chantier en centre ville de la cité mariale lundi matin.

Une consommation électrique exorbitante leur avait mis la puce à l'oreille
Il était placé en garde à vue et une perquisition avait lieu dans une maison qu'il louait sur la commune de Polignac.
Ils y découvraient dans les hauteurs de l'habitation 101 plants de résine de cannabis confortant ainsi leurs premières investigations qui les avaient amenées notamment à constater une consommation électrique exorbitante, l'un des éléments caractéristiques dans ce type d'affaire.

Détention provisoire et comparution immédiate ce jeudi
Le mis en cause, originaire du Puy et âgé de 32 ans, voyait sa garde à vue prolongée. Il a été présenté ce mercredi au Procureur de la République du Puy et au juge de la liberté et de la détention (JLD).
Il pourrait être placé sous mandat de dépôt en vue de sa comparution immédiate ce jeudi. Nous n'en savons pas plus à cet instant sur le potentiel lieu de détention provisoire du jeune homme.

Tout un arsenal de culture indoor
Les produits stupéfiants étaient naturellement appréhendés, de même que le matériel nécessaire à sa culture, en l'occurrence 12 lampes, deux ventilateurs et un dispositif d'isolation, dont on peut voir le détail ci-dessous.

Normalement, une destruction par le feu
Rappelons que l’usage de produits stupéfiants est passible d’un an d’emprisonnement et de 3750 euros d’amende. En cas de détention, transport et acquisition de stupéfiants, la peine plafond s'envole à dix ans d’emprisonnement et 7 500 000 euros d’amende.
En principe, toute saisie de produits stupéfiants doit être éliminée par le feu. C'est ce qu'avait fait les gendarmes d'Allègre en octobre 2012 avec 78 pieds de cannabis dissimulés dans les bois, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous.

 

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire