Tous

Brioude

Pôle agricole de la foire de Brioude : de l'étable à la table

dim 29/05/2016 - 15:02 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:41

L’édition 2016 de la Foire de Brioude a allié commerce et festivités plus encore que les précédentes, grâce à la mise en place d’un pôle agriculture et agroalimentaire qui a attiré les Brivadois sur la place du Postel. La Foire de Brioude, c’est l’opportunité pour ceux qui souhaitent installer un poêle à granulés, changer de voiture ou acheter une tondeuse à gazon, de comparer les produits et d'obtenir des conseils, voire de marchander pour tirer des tarifs aux petits oignons. Mais pas seulement, car au volet commerce s’ajoute le côté festif.

----Jumelage. La Foire 2016 a été marquée par les 20 ans du jumelage entre Brioude et Suzzara-Gonzaga, en Italie. Tiberio Mondini, maire de Gonzaga au moment de la signature de la charte de jumelage en 1995, et Elena Prandi, cheville ouvrière du comité de jumelage de Suzzara, ont été faits citoyens d’honneur de Brioude.-----Des animations à foison
Et pour cette cuvée 2016, l'Office de commerce du Brivadois et la Ville ont mis l'accent sur les animations. Ainsi les badauds n’ayant aucun achat en vue ont-ils pu, du 5 au 8 mai, assister à des manœuvres des pompiers, applaudir diverses formations musicales, conduire leurs enfants aux manèges ou encore déguster quelques spécialités italiennes, allemandes ou galloises aux stands des villes jumelées.

----Boycott. La Foire de Brioude n’a pas fait l’unanimité. Les conseillers municipaux de l’opposition PS ont boycotté son inauguration pour dénoncer « un manque de concertation ». « Il aurait fallu par exemple mieux organiser le parcours de foire, mettre en place une grande braderie, tenir compte des doléances des commerçants sédentaires », ont-ils insisté. « Nous ne sommes jamais associés aux réflexions et nous découvrons à la dernière minute des projets qui sont déjà bâtis et qui ne sont pas efficaces ».-----Un simulateur forestier
Mais la nouveauté de l'année, c'était la mise en place du pôle agriculture et agroalimentaire, baptisé « de la fourche à la fourchette ». Le Postel a ainsi accueilli vaches, chevaux, alpagas, brebis, boucs et agneaux, pour le plus grand plaisir des enfants, invités à s'essayer à la traite, à dessiner leur animal favori, à jouer au chamboule-tout, à faire un tour à dos de poney ou à participer à un parcours ludique. Le pôle agricole a aussi permis aux Brivadois d’apprécier les performances d’un tracteur autoguidé par GPS, de découvrir un simulateur forestier et un robot de traite et de s’informer sur les filières proposées par le pôle de formation Brioude-Bonnefont-Saugues. Entre les artisans lainiers, les petits producteurs de lentilles, miels, vins, fromages et salaisons... et les grandes entreprises locales de l’agroalimentaire - telles la saumonerie Delpeyrat, la Compagnie des Fromages & RichesMonts ou la Française de gastronomie - chacun a pu se familiariser avec le monde agricole, de la production à la consommation.

I.A.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire