Tous

Yssingeaux

Plus d'une centaine de Gilets jaunes en route pour Firminy

sam 12/01/2019 - 13:13 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:55

Ce samedi 12 janvier 2019, une centaine de Gilets Jaunes venue de Blavozy, de Brioude, mais aussi du Puy en Velay  s'est donnée rendez-vous à 10 heures sur le parking de Super U d'Yssingeaux, un chiffre confirmé par les services de gendarmerie.

Un convoi en direction de Firminy
Une bonne partie d'entre eux a pris la direction de Firminy dans la Loire. Le convoi projetait de mener une opération escargot sur la Nationale 88 avant de rejoindre d'autres Gilets Jaunes sur la Place du Breuil. Ceux qui sont restés à Yssingeaux pourraient rallier le Puy en Velay à 13 heures ou même se rendre visibles au rond-point de Lachamp à St Pierre Eynac.

"On forme une bonne cohésion"
"La consigne n'a été donnée que ce matin", confirmait Alice, une des manifestantes venue du Puy. "Lors de la réunion à St Pierre Eynac jeudi soir, on ne le savait même pas", avant de poursuivre  : "Dans ce mouvement, on forme vraiment une bonne cohésion. Tout le monde a droit à la parole. Ce qu'on veut, c'est demander une remise à plat du système planétaire. On est en train d'ouvrir la voie. Ce n'est pas juste un combat contre le Président. Chacun est en train de s'éveiller contre ça. Quant au grand débat, c'est de la poudre aux yeux, de l'esbrouffe, c'est joué d'avance."

"On ne lâchera rien"
Aurélie, mère au foyer venue également venue du Puy avec Sébastien, artisan en bâtiment public, partageait ce point de vue : "Le grand débat, c'est une manoeuvre pour nous rassurer et nous calmer. Mais nous, on veut continuer à défendre nos droits. C'est pour ça qu'on manifeste depuis le début du mouvement. On ne lâchera rien", assurait-elle déterminée. La même détermination se lisait sur le visage d'Annie, fonctionnaire dans l'éducation nationale bientôt à la retraite. Entourée d'autres manifestants, elle regrettait : "chez nous les fonctionnaires, notre indice est gelé depuis sept ou huit ans. Et en plus, ils veulent supprimer 120 000 postes prochainement. Le travail est déshumanisé avec si peu de personnel".

M-A.B.

Vers 10h30, une opération escargot d'une vingtaine de véhicules a été observée sur la RN88 dans le sens Le Puy - Saint-Etienne. Des manifestants de Haute-Loire se sont joints aux divers cortèges ligériens. À Saint-Etienne, des heurts avec les CRS ont éclaté vers 16h devant la gare Châteaucreux. Trois blessés ont été évacués vers un centre hospitalier. En tout, la préfecture de la Loire dénombre 28 interpellations.
Dans l'après-midi, environ 200 Gilets jaunes ont manifesté dans le calme au Puy.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire