Plus de 13 millions € pour refaire le Palais des spectacles à Vals

Par Nicolas Defay mar 27/12/2022 - 06:00 , Mise à jour le 27/12/2022 à 06:00

La facture est conséquente. Mais le lieu l’est également. Le centre culturel qui possède la plus importante jauge du département va bénéficier d’un lifting en profondeur pour accroître plus encore ses capacités d’accueil. Mais pas que...

À l’heure actuelle, le Palais des Spectacles de Vals-près-Le Puy dispose de la plus grande jauge de la Haute-Loire avec 800 places assises et 1 200 en configuration assis-debout. Or, initialement conçu pour proposer une salle à géométrie variable avec un gradin repliable et télescopique, celui-ci a dû être bloqué pour des raisons techniques et de sécurité, limitant ainsi la jauge, et interdisant toute modularité.

Depuis « un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître » (Charles Aznavour, la Bohème, 1965), précisément depuis l’année de sa construction en 1990, la structure n’a pas connu de modernisation majeure. En ce sens, la Communauté d’Agglomération du Puy souhaite mettre sur un gros chèque pour « donner un second souffle à ce lieu de spectacles afin de disposer d’une plus grande jauge et d’accueillir une plus grande variété de manifestations », selon un communiqué de presse de la collectivité.

Le Palais gagnerait 700 places de plus

Les services de l’Agglo ajoute que : « grâce à ces travaux de modernisation, la structure disposera de différentes jauges modulables avec une capacité maximale plus importante portée à 1000 places assises et 1920 places assis-debout ». Elle assure ainsi que : « cette réhabilitation pourra devenir ainsi LA scène privilégiée de la culture et des congrès pour l’agglomération, le département, voire la région ».

La mention « régionale » est tout de même à nuancer car la salle modulable du Prisme à Aurillac peut accueillir 4 200 spectateurs debout. Le Zénith de Saint-Étienne offre une capacité de 5 400 places assises et de 7 200 places  en assis/debout. Son frère du Puy-de-Dôme (Zénith d’Auvergne) accuse sur la balance 9 400 places en version assis/debout et jusqu’à 6 600 places en mode 100 % assis. Et la Halle Tony Garnier à Lyon possède une jauge de 4 416 en version tout assis et jusqu’à 17 000 places en total debout.

13 480 000 euros pour tout reprendre

Il n’empêche que le Palais des Spectacle à Vals-près-le-Puy reste la plus grande salle culturelle de la Haute-Loire. Aussi, 13 480 000 euros hors taxe vont lui être injectés pour que ses possibilités modulables fonctionnent à nouveau. « Pour plus de confort et de modularité, l'ensemble du gradin sera changé, offrant des assises confortables et une optimisation des espaces dédiés au public selon le type d'événement accueilli », précise l’Agglo.

Dans le package, outre l’espace pour le public ainsi mis à neuf, c’est finalement la totalité du Palais qui se refait un bon bain de bouche. La scène, les espaces logistiques et techniques, l’accueil intérieur et extérieur, les salles de réunion, les loges des artistes, les bureaux, la climatisation, la toiture, l’ascenseur, la VMC...tout sera repensé et réhabilité. Les équipements scénographiques, électroacoustiques et audiovisuels actuels vivent également leurs derniers jours.

Qui apporte son blé à cette culture ?

La Région Auvergne-Rhône-Alpes en premier lieu participe à hauteur de 44,51 % soit un peu plus de six millions d’euros. La Com d’Agglo du Puy investit 21,58 %, autrement dit 2 900 000 euros. Le Conseil départemental livre un peu plus de 2,3 millions d’euros (17,43%). Les 16,48 % proviennent de l’État (environ 2,2 millions d’euros).

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

5 commentaires

bc

jeu 29/12/2022 - 08:12

«  lorsque l’ESSENTIEL

s’en va 

le SUPERFICIEL 

comble

le vide, le manque…. »

 

 

bc

mer 28/12/2022 - 11:58

Quand on voit les urgences médicales filtrées pour Noël et le manque de soignants dans nos EPHAD, sans parler de l’Etat des établissements scolaires qui recrutent leurs enseignants sur le bon coin ou en job dating et qu’on lit les titres de vos articles 214 ha de forêt pour créer une ZA , 13 millions pour le palais des congrès, des millions pour grimper à la statue de la vierge , ou encore le Bouchet Saint Nicolas sans eau depuis juin, ( mais avec une super usine à vaches à l’entrée) on se pose vraiment la question des choix politiques de nos élus. Beaucoup de clinquant, du bling bling au détriment de l’essentiel : soins, éducation…
Nos grands parents diraient ils ont perdus le bon sens. Mais quand retrouverons nous le bon sens paysan de nos campagnes vellaves ? 

ga

mar 27/12/2022 - 18:02

13 ! Plaisanterie  ou porte-bonheur ? Ca dépasse la raison en tous cas !

ho

mar 27/12/2022 - 16:02

Très bien ! Réhabilitation plus que nécessaire !

m.

mar 27/12/2022 - 11:43

Donc c'est 100% encore nos impôts avec le rocher saint Michel? Peut être que nous avons gagner au loto au Puy ? je suis de l'avis de ro de l'argent utile oui, même pas un matelas anti-escare par lit en gériatrie quel honte, le personnel qui dit on a pas assez de matèriel pour soulager les personnes malades. Et après ça, nos élus dépensent des sommes pharaoniques , il me semble qu'ils sont tous du 3ème âge, j'espère qu'un jour ils iront en gériatrie et qu'on leur appliquera le même sort que mon papa aujourd'hui. Ce regarde t-il encore dans un miroir????