Playoffs Basket : l'histoire d'un rendez-vous manqué

dim 18/05/2014 - 01:22 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:21

L'équipe de Challans était redoutée et pour cause : seulement trois défaites figures à leur tableau de fin de cette saison 2013-2014. Les Vendéens sont bien décidés à retrouver leur place au sein de la Nationale 1, place qui a été perdue à la fin de saison passée.

La première moitiée du match plutôt équilibrée
Les deux premiers quarts temps ont été difficiles pour les deux équipes. A chaque panier ou tentative ponote, les Challandais rétorquent par une offensive qui se conclue très souvent par un panier. La défense ponote ne résiste jamais très longtemps aux assauts adverses. Le premier quart-temps se termine sur le score de 15 à 26 pour les locaux. Malgré des faiblesses défensives, les locaux multiplient les essais pour réduire l'écart mais la maladresse et la défense de qualité des Vendéens les en empêchent. L'écart se creuse un peu plus pendant le second quart-temps avec un score de 30 à 48.

Le Puy perd pied
Alors que la troisième partie du match débute, Challans inscrit deux paniers en une minute. Le Ponot, Sébastien Ruiz, tente un tir audacieux à trois points mais échoue. Julien Petiteau perce la défense challandaise pour inscrire deux points, Sébastien Ruiz suit l'exemple et réussi, lui aussi, à faire entrer le ballon dans le panier. Les Ponots font de belles actions, gachées par leur maladresse. Dan Comas, inscrit quatre points dont deux sur lancer-franc. Puis, c'est au tour de Julien Petiteau d'inscrire un panier mais à chaque fois, l'équipe vendéenne rétorque et réussit à dominer les locaux. Malgrè un écart de 20 points, le public continue à encourager les bleus. Pendant les trentes dernières secondes de ce troisième quart-temps, Dan Comas arrive à percer la défense adverse mais une fois encore, les Challandais répondent et marquent. C'est sur le score de 44 à 66 que se termine ce quart-temps.

Problèmes de défense et d'adresse
Pour la dernière partie de la rencontre, Sébastien Ruiz commence mal en ratant deux lancer-franc de peu. Dan Comas se fait remarquer avec une belle action défensive dont il profite pour offrir le ballon à Sammy Girma qui traverse le terrain avant de tomber à hauteur du panier. Les ratés ponots s'accumulent mais les Challandais, eux, ne lâchent rien. L'équipe adverse agrandit l'écart entre les scores (49 - 76 à 5min30 de la fin). La tension monte encore d'un cran et les Ponots jouent de malchance et laissent les Vendéens percer leur défense trop facilement. La fanfare de Saint-Jean-de-Nay, venue pour soutenir les bleus, joue pour motiver les troupes mais le public ponot voit son espoir d'une victoire à domicile disparaitre de façon définitive. Le scénario se répéte encore et encore : quelques belles actions, beaucoup de tentatives et énormément d'échecs. Au final, la rencontre se termine sur le score de 55 à 83.

" On n'a pas montré notre vrai visage à notre public "
A la sortie, Nicolas Grégoire nous confie longuement son ressentiment avec amertume : " En aucun cas je ne veux rabaisser la performance de l'équipe de Challans, mais je n'ai pas vu mes joueurs ce soir. Je pensais que Challans aurait la pression mais pas du tout, ils l'ont très bien géré et c'est normal ce sont des joueurs qui ont l'expérience du haut niveau. Nous, par contre, on avait cette pression ". Il continu : " Le score est largement mérité. J'ai pas aimé qu'on montre ce visage au public venu nombreux, c'est ça qui me dérange le plus. La défaite, c'est quelque chose que tu dois apprendre en temps que joueur mais là, on a pas perdu puisqu'on a pas joué. Challans nous a étouffé aussi, ils nous ont montré qu'ils avaient une énorme défense.  J'aimerais dire que Challans a été super fort et que ça explique le score mais ce n'est pas tout à fait le cas ".

Cas par cas
L'entraineur ponot détaille ensuite la situation de quelques joueurs : " Modibo Niakate est un joueur de haut niveau, sa performance de ce soir n'est pas possible, il était joueur de ProA. C'est différent pour Sébastien Ruiz qui revient de blessure mais qui joue quand même. Sammy Girma est nul part, il aurait du avoir une revanche à prendre. Yohan Benfatah a été nul offensivement mais au moins, il a apporté des choses en défensif. Le seul qui a été bon c'est Dan Comas, j'ai eu des problèmes avec lui toute la saison mais là, il a été bon ". Il explique ensuite comment il pense aborder le match retour à Challans : " Pour le match retour, j'aimerai qu'on montre au public challandais notre vrai visage à défaut de l'avoir montré à notre public. Challans est une bonne équipe donc on verra pour le score ".

Samedi prochain, les joueurs ponots iront à Challans pour le match retour, une rencontre où les bleus n'auront plus rien à perdre.

E.J.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire