Place du Breuil, Laurent Wauquiez s'affiche en soutien des gilets jaunes

sam 17/11/2018 - 20:36 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:55

A l'appel de Michel Chapuis, le maire du Puy-en-Velay, un rassemblement avait lieu samedi après-midi place du Breuil en soutien au mouvement de protestation contre la hausse des carburants. Le collectif des gilets jaunes local,  invité à y participer, a décliné l'invitation, ne souhaitant pas se placer sous la bannière d'un parti politique.

Au risque de la récupération politique De fait, c'est Laurent Wauquiez qui a concentré toute l'attention médiatique de ce rassemblement. Le président de Région a rapidement été englouti par une multitude de micros et de caméras de nombreux médias (TF1, BFMTV, France 3, AFP, RTL, etc.). De quoi alimenter les accusations de récupération politique portées à son encontre.  « C'est un mouvement citoyen, c'est tout, il a rien compris » s'agaçait à haute voix un homme au sein du rassemblement.
>>Lire aussi: 2500 "gilets jaunes" mobilisés en Haute-Loire
Devant les journalistes, Laurent Wauquiez défend sa démarche : « C’est un mouvement de Français qui ne doit pas être récupéré mais doit avoir le soutien de tous les élus. Je pense juste que c’est notre devoir à tous d’être à leurs côtés. » L’élu dit par ailleurs comprendre partager les préoccupations des gilets jaunes : « C’est triste qu’il faille faire ça aujourd’hui pour se faire entendre. J’espère de tout cœur que le Président va les entendre, comprendre ses erreurs, et les corriger. »

Accord sur le fond, désaccord sur la méthode Parmi les personnes présentes place du Breuil se trouvaient essentiellement des sympathisants de l'ancien maire. Beaucoup n’avaient pas participé aux barrages, à l’image d’Alain, pourtant affublé d’un gilet jaune : « Je comprends qu’il faille marquer le coup mais je n’aime pas tellement l’idée de bloquer la route aux automobilistes. C’est pour cela que je suis venu à ce rassemblement plutôt que de participer au mouvement. » D’autres participants au rassemblement, bien que soutenant les revendications du mouvement, semblent partager ce désaccord à l’encontre des méthodes utilisées par les gilets jaunes. « Je ne veux pas gêner les gens qui travaillent, explique Bernadette Rix, une manifestante. Et puis je crains les débordements avec ce genre d’action. »

Concernant la présence de Laurent Wauquiez, la retraitée juge que « c’est très bien, il vient nous soutenir et montre qu’il défend les intérêts des plus petits ». Un peu plus loin, Marie-Pierre Simond, habitante du Pertuis, approuve également : « Laurent Wauquiez est aussi citoyen, il peut donc manifester en tant que tel. Et puis c’est un homme de terrain. De toute façon, il y a toujours de la récupération politique dans ce genre de mouvement. » Une idée à laquelle s’oppose Fabrice Mazurier, qui habite Saint-Pierre-du-Champ : « Pour moi, ce mouvement n’est pas fait pour être récupéré car il n’est pas politique. Je soutiens les gilets jaunes à 100%, et je les aurais rejoints si je n’avais pas travaillé » E.R.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire