Pêche en Haute-Loire : les ados raccrochent la canne

ven 11/05/2018 - 16:27 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:52

La F.D.P.P.M.A 43 ne cesse de se démener pour aller à contre-courant d’un préjugé dont la pêche, que ce soit un loisir ou un sport ; est victime. Proposez donc à un adolescent de faire une partie de pêche. Le mot « ringard » ne tardera pas à s’échapper de sa bouche.
Et pourtant, avec ses 3 100 km de rivières classées en première catégorie et la présence de diverses espèces dans ses eaux, la Haute-Loire est la destination idéale pour les adeptes de la canne à pêche, très prisée d’ailleurs par les touristes.

En 2017, 121 jeunes pêcheurs n’ont pas renouvelé leur carte
Entre 2016 et 2017, le nombre de cartes de pêche vendues dans le département a augmenté de 1,5 % pour atteindre les 15 972. Malgré cette tendance à la hausse, une catégorie de pêcheurs affiche une baisse considérable de 9,5 % : les 12-18 ans.
D’une année à l’autre, 121 jeunes pêcheurs n’ont pas renouvelé leur carte. « Cette catégorie s’effrite notamment à cause de la concurrence avec d’autres activités jugées peut-être plus modernes », commente Florian Chopard-Lallier, responsable administratif à la F.D.P.P.M.A 43.

Alors pour rafraîchir l’image de la pêche et ainsi redonner le goût aux adolescents de se replonger dans cette discipline, la fédération départementale de pêche a eu l’idée de créer une nouvelle campagne de communication en utilisant le format vidéo. Ce n’est pas une première puisqu’en 2016 déjà, cinq vidéos avaient été diffusées sur Youtube. L’une d’entre elles comptabilise plus de 25 000 vues.

Une promo en vidéo
Un premier succès qui les a inspiré pour cette nouvelle campagne. Cette fois-ci, la F.D.P.P.M.A 43 a fait appel aux talents des Youtubers « Les Mordus de la Truite » pour la réalisation de vidéos de 10 à 15 minutes dans lesquelles on verra s’affronter l’ancienne et la nouvelle génération de pêcheurs.
Trois autres vidéos subaquatiques de 3 à 4 minutes chacune réalisées par Filfish Prods, compléteront la campagne de communication. « Il n’y aura pas d’action de pêche. Le but est de montrer aux passionnés et au public en général, les poissons sauvages dans leur environnement naturel » précise Florian Chopard-Lallier.

Les tournages sont prévus sur la Loire et le Lac du Bouchet, entre autres, entre la fin du mois de mai et le mois de juin. Les vidéos seront visibles sur la chaîne Youtube « Fédération Pêche Haute-Loire » et sur la page Facebook de la F.D.P.P.M.A 43, d'ici la fin de cette année.

Stéphanie Marin

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire