Nouveau : un marché alimentaire en plein coeur du Val-Vert

mer 11/06/2014 - 19:35 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:21

La demande de création d'un marché hebdomadaire avait été formulée par les habitants et commerçants locaux. Après réflexion, les élus du Puy-en-Velay ont décidé d'implanter ce marché alimentaire en plein coeur du quartier du Val-Vert.
On y trouve principalement de l'alimentaire : des fruits et légumes, des fleurs, des poulets rôtis, de la charcuterie et du fromage. La clientèle est bien évidemment très majoritairement composée d'habitants du quartier du Val-Vert.
Six à sept commerçants doivent normalement s'installer sur la place Eugène Pebellier, face à l'église du Val-Vert, chaque mercredi matin de 8h30 à 12h30. Ce mercredi 11 juin, pour le démarrage du marché, ils n'étaient que deux...

"Ça met un peu de vie"
Ce n'était pas la foule des grands jours place Eugène Pebellier ce mercredi, mais pour un démarrage, ce n'était pas si mal. Le marché avait bien débuté même si en fin de matinée, il faut bien le reconnaître, c'était beaucoup plus calme. André, un retraité qui réside dans le quartier depuis des décennies, est plutôt enthousiaste : "c'est une bonne initiative, on n'avait pas forcément besoin de ce marché pour acheter nos produits, mais ça met un peu de vie".
Si le marché de la place du Plot, au Puy-en-Velay, n'est pas gigantesque, c'est dans une autre cour que le marché alimentaire du Val-Vert concourt. La proximité de la clientèle permet d'échanger plus en profondeur, et à son rythme. Julie, mère de deux enfants, a acheté un fromage de pays après avoir discuté avec le producteur. "C'est l'occasion de goûter de nouveaux produits", ponctue-t-elle.

Pour les commerçants, une opportunité de se faire connaître
Simon-Pierre Giraud est producteur de fromages à Montbonnet, commune de Bains. Il est déjà présent sur le marché de la place du Plot, le samedi matin au Puy-en-Velay et sur celui de Chadrac, le dimanche matin. Pour lui, ce marché du Val-Vert est une opportunité de se faire connaître auprès de nouveaux clients : "c'est un marché qui débute donc les clients arrivent sans connaître encore les commerçants et ils viennent un peu chez tout le monde".
Pour lui, le marché de la place du Plot, par exemple, est différent "car la plupart des clients ont leurs habitudes et se rendent chez le producteur qu'ils connaissent alors que là, ils viendront peut être plus facilement chez moi. En tout cas, ça permet de se faire connaître", ajoute-t-il.

----Un bémol
Si ce marché semble bien parti pour s'implanter dans le décor vellave, il y a tout de même un problème à souligner : sur les divers étals proposés, on retrouve peu de producteurs et beaucoup de revendeurs.-----Une première rentable ?
Ce jeune producteur ne vend pas pour la grande distribution. Il concentre son activité sur les marchés, la vente à la ferme ainsi qu'auprès des restaurateurs. Il ne peut donc guère se permettre de marché infructueux et comme il n'y avait pas grande foule pour cette première, le déplacement depuis Bains était-il rentable ?
"Oui, c'était limite, mais c'était rentable... et puis on espère qu'il y aura de plus en plus de monde au fil des semaines", conclut-il avec optimisme.

Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire