Municipales : place aux alliances

lun 24/03/2014 - 17:50 , Mise à jour le 24/03/2014 à 17:50

Au total, 128 525 résidents de Haute-Loire se sont déplacés ce dimanche pour aller voter. Un taux de participation de 72,33% inférieur à celui d’il y a six ans (77,45%). À Brives-Charensac, à Saint-Paulien et à Aurec-sur-Loire, nul doute que certains candidats - ceux à qui il a manqué deux ou trois voix pour être élus au premier tour - auraient aimé que les électeurs soient une petite dizaine de plus.

Mais ce ne sont pas les trois seules municipalités de Haute-Loire à en pas être fixées sur leur sort : sept communes majeures, comprendre de plus de 1000 habitants, ne sont pas encore certaines de leur avenir et demeure en proie au jeu des alliances. Les listes ont jusqu'à demain, mardi, 18h, pour s'unir si elles le souhaitent.

Pas d’union à Brives : une triangulaire au second tour
À Saint-Paulien, le maire sortant, Laurent Duplomb (Divers droit), a récolté 49,89% des suffrages exprimés. À deux petites voix près, il manque de l’emporter au premier tour sur Philippe Carme (Sans étiquette ; 36,28%) et Daniel Rivet (Sans étiquette ; 13,83%). À Brives-Charensac, c’est la même histoire : pour trois voix, Gilles Delabre (Divers droit ; 49,84%) manque d’être élu maire dès ce dimanche. La préfecture n’a d’ailleurs pas accepté de recompter malgré sa demande. Trois bulletins qui pourraient lui coûter très cher si l’électorat de gauche décide de se mobiliser pour l’un ou l’autre des deux candidats qui l’opposent. Pourtant, Maurice Valentin (Divers gauche ; 36,48%) et Yves Prat (Front de Gauche ; 13,68%) nous ont confirmé ce lundi après-midi qu’aucune alliance ne serait organisée - Prat a refusé la sollicitation de Valentin. On se dirige donc vers une triangulaire ce dimanche 30 mars, à l’occasion du second tour de l’élection municipale brivoise.

Le FN propose une alliance à Aurec
Partout en France, le Front National a réussi à gagner des sièges à l'issue du premier tour des élections municipales. Cela sera également le cas à Aurec-sur-Loire au regard des scores de dimanche. Le maire sortant, Claude Vial (Sans étiquette) est lui aussi passé à un cheveux d’une élection au premier tour en récoltant… 49,95% des suffrages exprimés. Un cheveux qui risque de compter si les deux autres listes qui lui font face décident de n’être plus qu’une : Pierre Cheynet (FN ; 27,18%) nous a confié avoir « tendu la main » à Patrice Peyrard (Divers droit ; 22,87%). « Nous sommes toujours dans l’attente d’une réponse. Les habitants d’Aurec-sur-Loire sont plus de 50% à avoir exprimé leur envie de changement. » (plus d’information ici)

Fusionner pour l’emporter ?
À Monistrol-sur-Loire, Robert Valour (Divers gauche ; 38,96%), Jean-Paul Lyonnet (Divers droit ; 38,60%), Bernard Boyer (Divers droit ; 14,06%) et Renaud Sapey (Front de Gauche ; 8,38%) sont actuellement en pleine négociation (voir notre article). À Pont-Salomon, David Rabeyrin (Divers gauche ; 35,52%) a terminé en tête à l’issu du premier tour mais peut craindre une alliance de Laurent Coletto (Divers droit ; 32,99%) et de Pascal Gawel (Divers droit ; 10,92%). Gérard Montelimard (Sans étiquette ; 20,57%), peut jouer le rôle d’arbitre. Même chose à Saint-Didier-en-Velay : Bruno Moulin (Divers gauche ; 44,18%) peut craindre un rapprochement entre Christian Blanchard (Divers droit ; 37,49%) et Alain Romeyer (Divers droit ; 18,34%). Enfin, à Langeac, la maire sortante, Maire-Thérèse Roubaud (Divers droit ; 36,08%), peut croire à une réélection dimanche. Mais Franck Masseboeuf (Sans étiquette ; 34,84%) et Jean-Pierre Bouet (Divers gauche ; 29,08%) ont également une - ou plusieurs ? - carte à jouer.

Au niveau des communes de moins de 100 habitants, 60 municipalités de Haute-Loire sont "partiellement pourvues" à l'issue du premier tour. Elle devront attendre dimanche pour connaitre la composition définitive de l'équipe en charge pour les six prochaines années.

A.L.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire