Tous

Rosières

Moteur en feu et tôle froissée à Rosières

lun 05/09/2016 - 02:05 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:42

C'est à 13h30 que le show a commencé, ce dimanche 4 septembre 2016, près du terrain de foot de Rosières. Le circuit, préparé par les soins du Stock-Cars Club du Tricastin, est particulièrement propice aux tonneaux et aux virages en épingle.
Deux classements se dessinent : le classement vitesse, dont l'objectif est de réaliser un maximum de tours dans le temps imparti. Et le classement spectacle, où tonneaux et dérapages, plus ou moins contrôlés, font grimper la note. Quatre séries de quatre manches, composées chacune d'une dizaine de stock-cars, départagent les 21 pilotes qui accéderont aux deux finales.

Brute de décoffrage
L'ultime épreuve, nommée le "finish", comprend les 25 pilotes dont le véhicule roule encore. A ce moment, tous les moyens sont bons pour gagner puisque c'est le dernier véhicule encore en état de rouler qui l'emporte. Guillaume Cham le dit lui-même, le principe du stock-car "c'est de casser de la voiture".
A noter que l'an prochain, le Stock-Cars Club du Tricastin organisera cette même course à Roche-en-Régnier (comme l'an dernier pour la première édition) et reviendront peut-être à Rosières dans deux ans.

F.M.

  • Les gagnants

Classement vitesse : Elie Bonamour du Stock-car Varacoirs dans l'Ain (parmi les locaux de Haute-Loire, on notera les belles performances de Guillaume Cham, 2ème, et Dominique Duvernet, 5ème)
Classement spectacle : François Goutany du Forez Stock-car dans la Loire
Classement finish : Pascal Chauvin du Stock-car des 7 rivières dans le Vaucluse

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire