Mortalité routière : un bilan encourageant, mais restons vigilants

mar 11/10/2016 - 12:05 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:43

Au cours du mois de septembre, les nombres d'accidents, de tués, et de blessés sont en baisse par rapport à ceux de septembre 2015. On recense dans le département sept accidents corporels (contre 13 en 2015), sept blessés (20 l’an dernier), et aucun décès (six en septembre 2015).
Le bilan des 9 premiers mois de l’année s’établit à 75 accidents corporels (103 en 2015 ; soit une baisse de 27,2 %), on recense 85 blessés (127 en 2015, soit 33,1 % de moins cette année) dont 71 blessés hospitalisés (83 en 2015, une chute de 14,5 %). A ce jour, 10 personnes sont décédées sur les routes de Haute-Loire (23 décès l’an dernier). La mortalité est en net recul suite aux bons résultats enregistrés au cours de l’été : un seul décès contre treize l’an dernier.

"Respecter scrupuleusement les dispositions du code de la route"
Le préfet rappelle la nécessité pour chaque usager de la route de "respecter scrupuleusement les dispositions du code de la route". Avec l’arrivée de l’automne, il convient d’être "particulièrement vigilant et d’adapter sa vitesse". Brumes, pluies et brouillards sont en effet souvent au rendez-vous.
De nombreux accidents sont dus, notamment, aux mauvaises conditions de visibilité et à une moindre adhérence des chaussées. Le dernier trimestre est habituellement l'un des plus meurtrier en Haute-Loire.

L'année 2016 sera-t-elle la meilleure de la décennie ? 
Si l'on regarde les chiffres de la mortalité routière en Haute-Loire depuis 2009, cette année 2016 se profile comme l'une des moins meurtrière. Voici le détail : 29 victimes en 2009, 18 en 2010, 21 en 2011, 16 en 2012, 23 en 2013, 19 en 2014 et 27 en 2015.

La vitesse, première cause de mortalité 
Au premier semestre 2016, le nombre d'infractions liées à la vitesse s'est envolé par rapport à 2015. Les infractions par jumelles et radars mobiles sont passées de 7203 en 2015 à 10380 en 2016, soit une augmentation de 61,8 %. Quant aux infractions relevées par radars fixes elles ont subi une augmentation considérable de 128,2 % en passant de 12 765 flashs en 2015 à 29 135 flashs en 2016. Cette dernière hausse s'explique par l'équipement de 14 radars de la fonction double sens la mise en service d'un radar autonome sur la RN 88 à Monistrol-sur-Loire, qui sera bientôt transformé en radar fixe avec fonction double sens. Dans notre précédent article, Lionel Ginestet annonce, au micro de RCF Haute-Loire, l'ajout de quatre radars autonomes sur le réseau routier du département. Quant aux contrôles routiers, ils seront renforcés. Leur présence s'appuiera sur l'accidentologie du département. 

Les personnes âgées soumises aux contrôles médicaux
Depuis quelques mois, la préfecture de la Haute-Loire a engagé une action, concernant les personnes âgées impliquées dans les accidents, qui s'appuie sur l'article R221-14 du code de la route qui permet au préfet de soumettre un contrôle médical aux conducteurs. Notamment lorsque les informations liées à l'état physique de la personne sembleraient incompatibles avec le maintien du permis. Par ailleurs, Eric Maire, n'exclut pas, à l'avenir d'imposer ce contrôle médical à toutes les personnes impliquées dans un accident corporel.

Rappel de la mortalité routière
Le funèbre compteur de la mortalité routière en Haute-Loire reste bloqué à "seulement" dix victimes (une onzième avait été évoqué, à tort), là où on en recensait 16 en 2015, "une année exécrable", selon les propos du préfet de Haute-Loire. Dix victimes fin août, c'est le niveau moyen en Haute-Loire de ces dernières années. Petit rappel de la mortalité routière en 2016 : 
- Le 12 janvier, à Pradelles, un agriculteur de Coucouron de 42 ans a perdu la vie dans une collision avec un utilitaire peu avant le carrefour RN 88 / RN 102. A 16h30, les conditions de circulation étaient rendues difficiles par la neige.  
- Le 29 janvier, à 7h50, à Cayres, un adolescent de 15 ans à scooter n'a pas survécu après une collision avec une voiture conduite par une automobiliste de 25 ans. L’accident s’est produit dans un épais brouillard, sur la RD 33 en direction de Solignac-sur-Loire.  
- Le 9 mars dernier, un jeune homme de 24 ans est mort après une collision frontale sur la RN88 au niveau d'Yssingeaux. Le conducteur du poids lourd n'avait consommé ni alcool, ni drogue.  
- Il était environ 19 heures, ce jeudi 31 mars 2016, sur la commune de Couteuges lorsqu'une automobile, conduite par un homme de 74 ans, habitant Freycenet la Tour, a quitté la RN102. L'homme roulait vraisemblablement dans le sens Brioude - Le Puy-en-Velay. A l'arrivée des pompiers, l'homme était en arrêt cardiaque, le médecin du SMUR de Brioude n'ayant pu constater que son décès à son arrivée.  
- Le 1er avril, à Tence, un Monistrolien de 63 ans est décédé dans un face à face. Le conducteur du véhicule ou la victime se trouvait, était alcoolisé. 
- Le samedi 16 avril, peu après 18h, une jeune femme de 24 ans a perdu la vie, à Aurec-sur-Loire, après avoir percuté, en moto, un 4x4 venant en face. Après de longues minutes de massage cardiaque, le personnel médical intervenu avec l'hélicoptère du Samu n'a pu que constater son décès. 
- Le jeudi 5 mai, un motard a trouvé la mort, au niveau du lieu dit La Tour, près de la Chaise Dieu. L'homme de 47 ans a été découvert en arrêt respiratoire dans un fossé par les pompiers qui n'ont pas pu le ranimer. Le motard, âgé de 47 ans et originaire de l'Yonne (89), circulait le long de la route départementale 906 dans le sens Arlanc / Le Puy. Peu après 18h30, il aurait fait une sortie de route dans un virage à gauche, avant de percuter un arbre. Aucune trace de freinage n'a été constatée par les services de gendarmerie, qui peinent à expliquer cet accident mortel. La moto ne présente aucune trace de choc extérieur, ce qui exclut une collision avec un autre véhicule. 
- Le 6 mai, à Villeneuve d’Allier, un motard a perdu la vie au lieu-dit "Auzat" dans un accident survenu peu avant 16h30. Le motard de 64 ans, domicilié au Brignon, circulait le long de la Route Départementale 585. Seul en cause, son pronostic vital était engagé vers 17h. Son décès a été constaté dans la soirée. Il s’agit du président du Moto club des Guidons vellaves, André Courbon. 
Une femme de 81 ans qui a été renversée par une voiture sur un passage piéton, jeudi 2 juin 2016, à Aurec-sur-Loire, est décédée quelque temps plus tard. Les secours avaient réussi à la ranimer, mais elle est s'est éteinte à l'hôpital Nord de Saint-Etienne. Le conducteur, un voisin âgé de 94 ans, ne l'avait pas vue à la fin d'une longue ligne droite, devant la MJC. Choqué, il est resté longtemps prostré dans sa voiture, avant d'être conduit à l'hôpital de Firminy.
- Un homme de 92 ans a succombé à un accident de la route le jeudi 4 août à la mi-journée. Juste avant le lieu-dit de la Vachellerie, au niveau de Villeneuve, l'homme a mordu accotement et a perdu le contrôle de sa voiture, une Peugeot 106. Le véhicule a ensuite traversé la route avant de percuter un talus. Des traces de freinage sont visibles. La 106 aurait fait un tonneau avant de s'immobiliser complétement. C'est la 10e victime de la route depuis le début de l'année 2016.

Maxime Pitavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire