Monistrol : trois morts dont un bébé dans un effroyable accident

sam 01/08/2015 - 23:02 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:36

Un dramatique accident s'est produit sur la RN 88, commune de Monistrol. Le bilan est terrible : un couple de 29 et 30 ans et leur bébé de 16 mois ont perdu la vie ce samedi peu après 18h ce samedi 1er août.

Trois véhicules impliqués
Un couple de trentenaires et leur bébé, visiblement originaire de la région Stéphanoise, circulait sur la RN 88 dans le sens Saint-Etienne - Le Puy-en-Velay. Juste avant le pont de Lignon, le conducteur a perdu le contrôle de sa Dacia Logan pour une raison qui reste encore inconnue. La chaussée était mouillée et particulièrement glissante. Le véhicule est venu frotter tout le côté gauche d'une Peugeot 407 circulant dans le sens inverse avant de partir en toupie. Là, elle percute de plein fouet une Peugeot 207 qui circulait dans le sens le Puy - Saint-Etienne.

Tués sur le coup
" L'énergie cinétique a été violente ", explique capitaine Stéphane Pons, responsable départemental de permanence. les sapeurs-pompiers n'ont pas pu accéder aux corps tout de suite. Une désincarcération a été nécessaire. L'hélicoptère du SAMU 42 s'est rendu sur place. En vain, le couple et leur bébé sont tués sur le coup. 

Une conductrice blessée légèrement
Seule la conductrice de la Peugeot 207 a été légèrement blessée. Originaire de Monistrol, la jeune femme de 21 ans est sapeur-pompier volontaire. Elle souffrait de contusion et a été transportée sur l'hôpital Nord de Saint-Etienne pour des examens de contrôle.

D'importants moyens
Environ 25 sapeurs-pompiers se sont rendus sur place depuis les casernes de Monistrol-sur-Loire, Saint-Maurice-de-Lignon, Velay-Semène et le Puy-en-Velay. Les gendarmes de Monistrol, le commandant de la compagnie de gendarmerie d'Yssingeaux et chef d'escadron Didier Beltran ainsi que la Brigade motorisée sont intervenus pour réguler la circulation. Une déviation a été mise en place le temps des opérations. La DIR et Jean-Paul Lyonnet, maire de Monistrol se sont également rendus sur place. Les données du radar pédagogique devraient être analysées par les gendarmes pour déterminer la vitesse de la Dacia.

Au même endroit, un accident avait également fait trois morts en 2009 dont une mère et sa fille, originaires d'Aiguilhe.

Emma Jouve 

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire