Monistrol-sur-Loire : la disparue retrouvée à Saint-Etienne...

dim 24/01/2016 - 13:27 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:38

Une jeune femme de 29 ans a quitté son domicile jeudi 21 janvier. Depuis, elle n'avait donné aucune nouvelle à ses proches. Et pour cause : elle a tenté un geste désespéré samedi 23 janvier sur un parking Stéphanois. Un couac de communication n'a pas permis de stopper les recherches avant ce dimanche après-midi.
Problème de communication
Après avoir ingurgité une quantité importante de médicaments, la jeune femme a été retrouvée par un équipage de la Brigade anti-criminalité de Saint-Etienne. "Elle venait d'apprendre une mauvaise nouvelle d'ordre médical", explique le Parquet. Elle a été conduite à l'hôpital Nord de la ville avant d'être transférée à l'établissement Sainte-Marie du Puy-en-Velay. La jeune femme avait pourtant été inscrite au fichier des personnes disparues. "Il y a eu un problème de communication", clarifie le Procureur de la République du Puy-en-Velay, Jacques Louvier.
Une enquête qui aurait pû être évitée
La jeune femme n'a pas donné ses cours cette fin de semaine. La famille, inquiète, avait averti la gendarmerie. "Elle donne toujours des nouvelles et elle a même laissé son chien", témoignait une proche de la jeune femme. Les sapeurs-pompiers ont dû intervenir pour récupérer le chien et le confier aux parents. Les relations de la disparue avaient été passées au peigne fin par les enquêteurs ainsi que ses comptes sur les réseaux sociaux.
Géolocalisée en Saône-et-Loire, à tort
Jusqu'ici, cette disparition n'avait pas été jugée inquiétante, "mais elle l'est devenue par l'écoulement du temps". Les enregistrements de diverses caméras de vidéosurveillance ont même été visionnés par les enquêteurs à la recherche de la Twingo rouge de la disparue. Une géolocalisation a été réalisée samedi 23 janvier, la jeune femme aurait té repérée à Chalon-sur-Saône, en Saône-et-Loire. Mais selon toute vraisemblance, la jeune femme ne s'est pas rendue là-bas. "Il y a quelques problèmes avec la géolocalisation parfois", justifie Jacques Louvier.

Emma Jouve

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire