Monistrol : accusé d'agressions sexuelles, il est relaxé

mar 23/02/2016 - 18:51 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:39

Un homme de 55 ans au lourd passif s’est présenté devant le tribunal correctionnel du Puy-en-Velay ce mardi 23 février 2016 pour répondre de faits d’agressions sexuelles. Il nie en bloc ce qui lui est reproché et le doute lui a profité puisqu'il a été relaxé. Les faits remontent au 28 juin 2012.
Une offre d'emploi qui dérape
Dans la seconde partie de l’après-midi, une jeune femme de 21 ans repart de chez sa tante à Monistrol-sur-Loire quand elle est abordée pas un homme. Il se dit propriétaire de plusieurs magasins dans les régions lyonnaise et stéphanoise. Il lui propose un poste de vendeuse. A la recherche d’un emploi, elle monte dans la voiture, une Opel Corsa à trois portes. C’est là que les choses s’accélèrent : compliment sur sa poitrine, gestes déplacés… La jeune femme repousse l’homme qui tire sur son T-shirt pour glisser sa main dessous. Elle sort en trombe de la voiture avant de déposer plainte dès le lendemain.
----Le casier judiciaire comporte une demi-douzaine de mentions diverses et variées dont une condamnation pour complicité de viol et vol en réunion ou encore homicide.-----Relaxé à plusieurs reprises
L’homme, présent ce mardi au Palais de justice du Puy, nie. Il avait même fourni un ticket de péage à Vedène, à proximité d’Avignon à la même heure de l’agression. La victime, elle, a reconnu l’agresseur sur photo en 2014. Cette date tardive est liée à l’identification du suspect qui s’est faite après une affaire de viol alors que le prévenu se présentait comme photographe de charme. Affaire pour laquelle, il avait été relaxé. "On ne peut pas reconnaître un homme deux ans après sur une photo", plaide l'avocate de la défense. Le ministère public a évoqué la similitude des "stratagèmes". Faute de preuves, le doute doit bénéficier au mis en cause. L’homme a donc été relaxé pour ces faits.

Emma Jouve

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire