Mgr Yves Baumgarten : " le pape émérite Benoit XVI était un homme d'une grande simplicité"

Par RSi jeu 05/01/2023 - 12:00 , Mise à jour le 05/01/2023 à 12:00

Le pape émérite Benoît XVI s'est éteint le 31 décembre 2022. Ses obsèques sont célébrées ce jeudi 5 janvier 2023. Un moment rempli d'émotion pour le monde catholique. Témoignage de Monseigneur Yves Baumgarten, évêque du Puy depuis mars 2022. 

Qu'avez-vous ressenti à l'annonce du décès du pape émérite ? 

Nous nous préparions à cette triste nouvelle depuis quelques jours. Nous savions qu'il était faible. Aujourd'hui, on se souvient de tout ce qu'il a apporté. C'est un moment d'émotion bien sûr. Je ressens un sentiment de gratitude. 

Comment a-t-il marqué l'Eglise pendant son pontificat ? Quels étaient ses principaux sujets de prédilection ? 

C'est un pape qui a su faire une belle transition. Son prédécesseur, le pape Jean-Paul II a marqué la fin du XXème siècle avec un apport spirituel caractérisé par le renouveau et une ouverture sur le monde. Benoit XVI, lui, a consolidé l'héritage de Jean Paul II et préparé une autre période, un autre cycle de l'Eglise. Il a notamment rappelé les fondements de la foi chrétienne. Les sujets tels que la pédocriminalité dans l'Eglise ont bien entendu marqué son pontificat. Mais ce sont des sujets qui se traitent sur le long terme et qui demandent une grande détermination. 

Avez-vous l'occasion de rencontrer le pape Benoit XVI ?

Oui une fois. C'était en 2017. A cette époque, j'étais encore sur le diocèse de Lyon comme vicaire général. Nous avions rencontré le pape François à Rome. Puis ensuite, nous avions échangé avec le pape émérite Benoit XVI dans les jardins du Vatican. C'était un temps plus convivial. Il était déjà fatigué et peinait à se déplacer. C'était un homme d'une grande simplicité. Il avait une voix douce et délicate. Il nous a délivrés quelques paroles de bienveillance et d'encouragement en rapport avec l'histoire du diocèse de Lyon. C'était une personne très touchée par la vie d'Eglise. C'était la première fois que je rencontrais un pape.  

Mgr Yves Baumgarten lors d'une rencontre synodale à Brioude.
Mgr Yves Baumgarten lors d'une rencontre synodale à Brioude. Photo par Diocèse du Puy

Avait-il une devise ? 

Oui, il avait choisi d'être un collaborateur de la vérité. C’est une devise très importante. Pour nous Dieu est la vérité et la vérité est Dieu. Il voulait transmettre au monde que chacun d'entre nous a un rapport à la vérité et est à la recherche de celle-ci. On ne peut pas la posséder mais nous devons travailler à ce qu'elle puisse rayonner. Sa devise témoignait de son rapport à Dieu mais aussi de son approche de la vérité. C'était un véritable scientifique en tant que théologien mais aussi un philosophe qui a beaucoup travailler et enseigner.

Comment lui rendrez-vous hommage ? 

Ce samedi 31 décembre, jour de son décès, j'ai célébré la messe à la cathédrale à 18heures pour clôturer l'année et j'ai eu un mot, une pensée et une prière pour lui. Ce jeudi 5 janvier, je me rends à l'Eglise Saint Laurent du Puy à 18h15 pour l'office habituel. Je célèbrerai la messe en sa mémoire pour être en communion avec l'Eglise universelle. 

Son décès permet-il de questionner la Foi et la place de l'Eglise dans la société?  

Tout événement heureux ou malheureux est l'occasion de pouvoir se poser des questions sur la foi, la place de Dieu dans notre société et dans notre monde. Un pape, c'est avant tout un témoin de sa foi. Il en a témoigné humainement en tant que théologien et en tant qu'être humain. Il est toujours important de se poser les bonnes questions. Les contemporains ne prennent pas suffisamment le temps de s'interroger sur le sens de la vie, d'où l'on vient et où l'on va. Parfois, cela survient dans ces moments là, lors de moments de deuil. 

Le sujet de la pédocriminalité dans l'Eglise a fortement impacté le monde catholique. Qu'en est-il aujourd'hui ? 

C'est un sujet global de société qui concerne l'humanité toute entière et qui la concernera toujours. Il ne faut pas croire qu'il pourra être éradiqué. L'Eglise a été confrontée à des situations douloureuses par manquement de notre part. Nous essayons de mettre en place des processus et protocoles pour lutter contre ce fléau. Mais c'est une lutte. Il faut être constamment dans la vigilance et ne jamais penser que tout est gagné. 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

3 commentaires

ph

ven 06/01/2023 - 18:54

Simple , peut-être  mais hostile au mariage des prêtres et  à certaines formes de contraception . En somme tout à fait dans la ligne d'une église conservatrice .

mi

jeu 05/01/2023 - 15:27

Notre Pape actuel se déplace déjà dans un fauteuil roulant !!!!! Pour le prochain , les cardinaux devront impérativement trouver un plus jeune !!!!

bc

jeu 05/01/2023 - 13:19

« Un homme d’une grande simplicité » c’est peut-être 🤔 la raison pour laquelle notre Président de la République n’a même pas dédaigné se déplacer pour ses obsèques, il préfère se déplacer 2 fois au Qatar 🇶🇦 pour le bling bling de la finale de la coupe du monde de football !!!