Mgr Gobilliard a reçu sa mission du pape

jeu 16/06/2016 - 13:29 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:42

Il l'avait déjà rencontré en 2013, alors vêtu de ses habits d'abbé. Le père Emmanuel Gobilliard, nouvellement nommé évêque auxiliaire de Lyon en juin, a accompagné le cardinal Barbarin de Lyon, la semaine dernière, mercredi 6 juillet 2016, pour rencontrer le pape François.

La panoplie d'évêque reste à compléter
L'ex-recteur de la cathédrale du Puy-en-Velay portait déjà ses habits d'évêque. Car, même s'il ne sera ordonné que le 11 septembre, de par sa nomination, Mgr Gobilliard est déjà évêque. Il peut donc porter la soutane violette, la calotte et la croix pectorale. En revanche, l'anneau, la crosse et la mitre ne lui seront remis qu'au cours de l'ordination en la Primatiale Saint-Jean de Lyon.

Une rencontre dans un cadre plus large
Entre la nomination, signifiée par l'annonciature apostolique, et l'ordination, les nouveaux évêques sont invités à se rendre à Rome, non seulement pour prier sur la tombe de Saint-Pierre, mais aussi pour rencontrer le Saint Père si c'est possible. Mais ce n'est pas une convocation. Mgr Gobilliard nous a raconté cette rencontre.

Après avoir cotoyé le pape Jean-Paul II dans sa jeunesse, c'est donc la deuxième fois que le père Emmanuel Gobilliard rencontre le pape François.

Les fidèles de Haute-Loire vous ont encore jusqu'au 15 août, pour le Jubilé...

Annabel Walker

Flashback le 16 juin après la nomination :

C'est "une nouvelle vie" qui commencera cet automne pour le Ponot Emmanuel Gobilliard, nommé dans le prestigieux (un million de fidèles), et meurtri, diocèse de Lyon. Entretien avec celui qui a été choisi par le Pape François pour cette nouvelle mission.
"Je ne le sais que depuis une dizaine de jours, c'est une nomination soudaine", nous confie Emmanuel Gobilliard avant de préciser : "c'est un changement de leiu, de fonction, de mission, de vie". Il sera ordonné le 11 septembre à 15h30 en la Primatiale Saint-Jean de Lyon.
Il fera ses au-revoir aux fidèles du département de la Haute-Loire le 28 août à 10h30 à la cathédrale du Puy-en-Velay, après une semaine de retraite dans un monastère. En cette année jubilaire, il conservera sa mission à la cathédrale du Puy jusqu'au 15 août.
Rappelons qu'il devait être nommé, à partir du 1er septembre 2016, vicaire épiscopal, responsable de la zone pastorale de l’Yssingelais et curé de Saint-Didier-en-Velay, Saint-Just-Malmont, Saint-Victor-Malescours et La Séauve-sur-Semène. 

----"La conversion la plus dure sera de cesser de supporter l'ASSE", glisse-t-il en riant.
-----Il a déjà rencontré le Pape François
Il a été convoqué à Paris et le représentant du Nonce lui a déclaré : "vous êtes appelé à l'épiscopat par le Pape François pour être évêque auxiliaire de Lyon". Il n'a donc même pas eu à accepter cette mission, "elle m'est confiée, je ne la choisis pas, je la reçois", précise-t-il humblement. Une sélection d'une poignée de noms, déterminée par la congrégation des évêques, est proposée au Pape, qui tranche.
Pour celui qui est recteur de la Cathédrale du Puy depuis dix ans maintenant, c'est "une grande marque de confiance qui m'est faite par le Pape". Et précisons qu'il a déjà rencontré le Saint-Père, avec lequel il partage des origines argentines, comme il le confie au micro de Zoomdici.

Entretien avec l'un des plus jeunes évêques de France
Un évêque auxiliaire est considéré comme un évêque à part entière. S'il ne sera pas le benjamin des évêques de France (l'un a 45 ans en Martinique), force est de constater que du haut de ses 48 ans, il fera partie des plus jeunes. Et il devra d'ailleurs apporter un nouveau souffle.

Quel est le sentiment qui domine au moment de cette nomination prestigieuse dans un diocèse qui compte un million de fidèles ? C'est aussi un territoire que vous connaissez et vous ne quittez pas le diocèse du Puy du jour au lendemain non plus ?


Quelle va être votre première mission au sein du diocèse de Lyon ?


On sait que le diocèse de Lyon est l'un des plus prestigieux, mais il est aussi meurtri par les affaires de pédophilie qui l'ont récemment éclaboussé... Comment faire face à ce traumatisme ? Que peut-on faire pour changer l'image de l'Eglise à ce propos ?


Pensez-vous d'un point de vue personnel que le célibat des hommes d'Eglise doit être remis en question ?

Toute dernière chose : on dit parfois aussi que c'est ce célibat qui peut pousser à des actes de pédophilie. Qu'en pensez-vous ? 

Qu’est-ce qu’un évêque auxiliaire ?
C’est d’abord un évêque à part entière, ordonné pour la charge de l’épiscopat, portant collégialement avec tous les évêques du monde le souci de l’Église universelle. Ils sont membres de droit de la Conférence des évêques de France. Plutôt que de diviser des diocèses très peuplés (ce qui paraît difficile pour les grandes villes comme Lyon), on a préféré adjoindre des évêques qui aident l’évêque diocésain, d’où le nom d’auxiliaires.
Ils secondent l’évêque titulaire dans ses tâches spécialement celles où la présence d’une personne ayant reçu l’ordination épiscopale est nécessaire (les confirmations par exemple) ou préférable. Parce qu’il ne peut y avoir d’évêque sans siège, les évêques auxiliaires reçoivent symboliquement le titre d’un évêché actuellement abandonné, souvent dans des pays où les chrétiens étaient nombreux jadis mais où ils sont presque absents aujourd’hui. Emmanuel Gobilliard héritera de celui de Carpentras.

Extraits du message de Mgr Gobilliard aux prêtres du diocèse du Puy
"Chers confrères, [...] J’ai tout reçu dans et par le diocèse du Puy. J’y ai vécu de magnifiques années dans les différents ministères qui m’ont été confiés. Merci à chacun d’entre vous pour ce que vous m’avez appris, ce que vous m’avez apporté…pour ce que vous êtes tout simplement. Entre autres choses, j’ai appris ici que la fraternité sacerdotale n’est pas un vain mot.
Lyon n’est pas loin et je me sentirai toujours très profondément attaché à notre diocèse que j’aime. J’y reviendrai avec joie et sachez que là-bas ma porte vous sera toujours ouverte pour que nous évoquions ensemble quelques souvenirs et pour que nous parlions des confrères, du diocèse et de multiples autres choses
".

Extraits du message de Mgr Gobilliard aux fidèles du diocèse de Lyon 
"Chers frères et soeurs du diocèse de Lyon, [... ] Cet appel, soudain, qui bouleverse une vie, je l’accueille dans la foi. Et, même s’il est toujours difficile de quitter un diocèse, celui du Puy-en-Velay qui m’a tout donné et dans lequel j’ai été profondément heureux, j’éprouve aujourd’hui une joie paisible. J’aime le diocèse de Lyon, et y suis attaché depuis toujours puisque ma mère y a ses origines.
Même si notre famille n’y a jamais habité, nous avons passé de merveilleux moments familiaux chez mes grands-parents, dans le Roannais. J’y retourne d’ailleurs au moins une fois par mois pour m’y reposer [...]
.

Le diocèse de Lyon
C’est le plus ancien de France puisqu’il y a un évêque à Lyon au moins depuis 177, date à laquelle l’évêque Pothin meurt lors d’un massacre antichrétien. Depuis le Moyen-Âge son archevêque porte le titre de « Primat des Gaules ». Sa vitalité est restée vive tout au long des siècles. De très nombreux missionnaires sont partis de Lyon vers toute la France puis vers le monde entier. De nombreuses congrégations religieuses y ont été fondées.
Il joue un rôle important dans l’Église de France de par l’importance et le dynamisme de sa population catholique et des organismes catholiques qui y ont leur siège : Université catholique, Œuvres pontificales missionnaires, Séminaire provincial… Son archevêque est responsable de la province ecclésiastique de Lyon qui correspond à l’ancienne région Rhône-Alpes. L’archevêque de Lyon est pratiquement toujours nommé cardinal par le pape. Les traditions d’œcuménisme (unité entre les chrétiens) et de dialogue interreligieux (avec les confessions non-chrétiennes) sont très vives et très anciennes à Lyon.
Le diocèse de Lyon compte actuellement près de 500 prêtres, et environ 1 000 000 de personnes se proclament catholiques. Le territoire du diocèse correspond au département du Rhône et de l’arrondissement de Roanne (département de la Loire).

Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire