Macron II : Réactions de droite et de gauche

Par Nicolas Defay lun 25/04/2022 - 12:00 , Mise à jour le 25/04/2022 à 12:00

Les électeurs ont tranché : le président sortant, Emmanuel Macron, est remis sur les rails pour gouverner la France jusqu'en 2027. Malgré tout, jamais durant la 5ème République le parti de l'extrême droite n'a affiché un tel score avec 13 297 760 de votes en faveur de sa représentante Marine Le Pen. Réactions altiligériennes...

Carte interactive des résultats commune par commune en Haute-Loire

Carte interactive des résultats du second tour par commune en Haute-Loire :

"Cette réélection n’est ni une victoire ni l’approbation d’un bilan"  Arthur Liogier, Conseiller départemental Yssingeaux (Divers centre)

"Félicitations républicaines à Emmanuel Marcron pour sa réélection dans ce contexte si lourd. En Haute-Loire pour la première fois, un parti contestataire arrive en tête lors d’un second tour d’élection présidentielle (Ce qui n'est pas vrai car E.Macron score à 50.16%, en Haute-Loire soit un peu moins de 400 voix d'avance contre Marine Le Pen, NDLR).

Il y aune colère sourde qui s’est exprimée lors de ce scrutin, venue de millions de nos compatriotes qui se sentent oubliés de la République. Cette élection marque l’installation pérenne d’une fracture entre ville et campagne, jeunes et boomers, élite et peuple. Cette réélection n’est donc ni une victoire ni l’approbation d’un bilan. Il appartient au Président d’entendre ce message d’exaspération et de rassembler. Avec 70 % de contestation, je crois plus nécessaire que jamais de dépasser les intérêts partisans via un gouvernement d’union nationale".

"Nous ne serons pas dupes d’une adhésion de principe qui n’est pas, qui devra être acquise par le temps et par une méthode renouvelée"  Camille Chapuis, référent La République En Marche Haute-Loire

"À tous les électeurs de la Haute-Loire. Chères amies et chers amis, hier, vous avez décidé de renouveler votre confiance au Président de la République Emmanuel Macron, pour cinq années de plus. La République En Marche Haute-Loire souhaite remercier toutes celles et tous ceux qui ont participé au scrutin, plaçant encore une fois notre département parmi les départements qui auront le plus voté. Merci et bravo. Nous vous remercions, toutes et tous, qui que vous soyez, et quel qu’ait été votre choix dans l’isoloir. Il a été celui de la démocratie, d’une grande démocratie, ou chacune et chacun a pu s’exprimer en liberté et en dignité.

La grandeur de notre nation se vit dans le débat, l’échange, le tumulte des idées, parce que nous sommes tous différents et forts de cette différence. Si beaucoup ont voté pour le président par adhésion, d’autres ont aussi fait le choix d’un refus de l’extrême-droite dans notre pays, et nous ne serons pas dupes d’une adhésion de principe qui n’est pas, qui devra être acquise par le temps et par une méthode renouvelée. A vous tous, merci.

Fort d’un bilan qu’il faut poursuivre, ce mandat sera celui de tous les Français, de l’écologie, du travail, d’une réforme de notre système de santé, de la culture, d’une France forte dans une Europe forte, pour les jeunes et moins jeunes. Nous serons présents, pendant ces cinq ans, pour accompagner le mandat du Président de la République, avec fidélité mais aussi avec exigence, forts de notre volonté de protéger notre ruralité, de la renforcer, de défendre les valeurs humanistes de la Haute-Loire, forts de cette volonté qui a été la nôtre et qui le sera encore, de protéger nos campagnes, nos histoires, nos terroirs, ensemble, dans le grand projet européen. Nous serons là, avec vous, pour vous et pour nous tous."

"Le 3e tour du mois de juin peut être un tournant historique : semez l'espoir, partout !"  Laurent Johanny, En vert et pour tous, Le Puy en commun

"Plus de 40% pour Le Pen. Un Président qui perd 8 points par rapport à 2017 : c'est terrifiant. J'ose espérer que les discours de la macronie en prendront la mesure ce soir ! Que les "responsables" de la gauche et de l'écologie se rendent compte aussi du désespoir semé lors de cette présidentielle avec l'émiettement".

Face à toute la radicalité xénophobe et libérale exprimée de part et d'autre, que les militants se fassent entendre. Les urgences que représentent les inégalités sociales et le bouleversement climatique appellent à la responsabilité ! Oui l'unité partout est fondamentale pour un programme de radicalité sociale et écologique. Le 3e tour du mois de juin peut être un tournant historique : semez l'espoir, partout !"

"A ceux qui ont choisi Marine Le Pen, il convient de dire que nous les avons entendus"  Mattéo Uggéri pour les Jeunes Avec Macron Haute-Loire

"Chers amis altiligériens, Le peuple français s’est exprimé. Le résultat de cette élection est sans appel : le Président de la République est réélu à la tête de l’Etat. Pour certains, il s’agissait du choix de leur conviction et de leur cœur. Pour d’autres, ce fut un nouveau barrage à l’extrême droite et ses sombres valeurs.

A ceux qui ont choisi Marine Le Pen, il convient de dire que nous les avons entendus. Leur ressentiment et leur colère sont sans doute légitimes et nous devons y répondre afin qu’ils n’aient pas, dans quelques mois, une raison valable de faire à nouveau le choix de l’extrême droite. Désormais, il est de notre responsabilité de nous battre afin d’obtenir une majorité pour gouverner et pour achever la nécessaire transformation du pays. Le combat n’est donc pas fini.

Battons nous pour nos idées. Ne baissons pas le regard et soyons fiers de nos valeurs. Nous vous donnons rendez-vous très vite pour un nouveau chapitre ; une nouvelle époque française et européenne. Avec vous, pour vous et pour nous tous".

"Il faut entendre l’aspiration populaire à une candidature unique des forces de la gauche"  Lionel Bouton, Gauche républicaine et socialiste

"La défaite de la candidate d’extrême-droite est une bonne chose pour la démocratie car son projet xénophobe et autoritaire aurait abîmé notre cohésion sociale et l’image de notre pays sans régler aucun des problèmes des inégalités, de la précarité, du maintien de notre protection sociale.

Les électeurs de gauche ont su dans leur grande majorité se mobiliser pour faire barrage à Le Pen sans donner de blanc-seing à Emmanuel Macron pour ses réformes anti-sociales.  Ils doivent maintenant se rassembler pour faire contrepoids afin d’imposer un avenir en commun meilleur : la retraite à 60 ans, le droit d’être soigné partout, une agriculture et une alimentation saines et durables, l’augmentation des salaires.

Il faut entendre l’aspiration populaire à une candidature unique des forces de la gauche insoumise, communiste, socialiste et écologiste pour permettre cette mobilisation aux Législatives qui viennent pour imposer une cohabitation au service du bloc populaire".

"Il lui revient désormais d’œuvrer en faveur de l’intérêt général de notre pays et des français"  Le député Jean-Pierre Vigier (Les Républicains)

"Je prends acte des résultats du second tour de l’élection présidentielle. J’adresse mes félicitations républicaines au président de la République pour son élection, dans le contexte d’une abstention record*.

Alors que notre pays est à un moment charnière de son histoire, il lui revient désormais d’œuvrer en faveur de l’intérêt général de notre pays et des Français. C’est en étant fidèles à nos territoires, et aux valeurs de travail, de solidarité, et de justice, que notre pays saura relever avec succès les nombreux défis d’aujourd’hui et de demain".

*Le record d'abstention pour un second tour d'élection présidentielle remonte en fait à 1969. 31,15% des personnes ne s'étaient pas rendues aux urnes lors de la victoire de Georges Pompidou face à Alain Poher. Le taux de 2022 se classe néanmoins en deuxième position. 25,44% des électeurs s'étaient abstenus il y a 5 ans.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

6 commentaires

lo

dim 01/05/2022 - 09:05

L'amertume de la droite moribonde n'est que le reflet de leur passivité.  Ils avaient, depuis les présidentielles de 2012 suffisamment de temps me semble t-il pour "reconquérir" l'Elysée et donc se mettre au boulot...Qu'ont-ils fait de tout ce temps ? RIEN !! Et maintenant les critiques pleuvent, ils pleurent, etc...certains de leurs "piliers" quittent le navire pour d'autres cieux jadis mis plus bas que terre, mais le manque de scrupule ne tue pas certainement.....

ba

mar 26/04/2022 - 14:48

Mais que se passe t il en Haute-Loire, Laurent Wauquiez  aux abonnés absents ??? Silence radio…  et nos sénateurs ? Ah oui sûrement déçus….

mi

mar 26/04/2022 - 11:10

les socialistes ,ne reprendront pas leurs place t'en qu il feront alliance avec les vert.

do

lun 25/04/2022 - 20:03

les critiques vont bon train, Mr Macron est le président pour 5 ans de plus. un point c'est tout. Il a été élu par 58% des électeurs qui ont bien voulu faire un choix. Pour les perdants, bonne chance dans 5 ans.

On entends dire les français ont voté par "obligation": PARDON ??? Si  Mr Macron n'était pas à la hauteur, comment se fait-il qu'il ai passé le 1er tour et en tête en plus ?

Ne cherchez pas d'excuses, des combines, du blabla: le choix DEMOCRATIQUE a parlé.

Mettre 70 millions de français sur le même avis est IMPOSSIBLE, quiconque comprend pas cela peut aller voir en Russie, c'est bien mieux.il sont à 99% de l'avis du président. le rêve !!

Regardez l'inflation chez nos voisins .

Prenons nous en main et arretons d'être jaloux de celui qui a plus.

 

 

 

de

lun 25/04/2022 - 18:59

Monsieur des JAM, vous avez entendu les électeurs de Marine Le Pen, espérons que vous ayez entendu, que vous entendrez ceux qui ont serrés les dents en glissant le bulletin d' Emmanuel Macron, dans le seul but de faire barrage à l'extrême droite. Le choix des ministres nous en dirant long sur laquelle des deux oreilles de monsieur Macron est la plus atteinte de surdité, et sur lequel de ses deux yeux est atteint de déficience visuelle. 

 

he

lun 25/04/2022 - 16:54

les vrais visages des candidats vont se dévoiler. L'heure de vérité va sonner, ceux ou celles qui ont circulé voilé ; camouflé dans des drapures floues pour ne pas faire peur à leur électorat, vont devoir avouer dans quel groupe et avec quelles alliances ils vont siéger à l'assemblée nationale.