L'Yssingelais Tom Reymond vainqueur du trophée Jean Blanc

dim 22/01/2017 - 00:31 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:44

Du soleil, une piste damée par les bénévoles, et 100 skieurs de toute la France. Le premier trophée Jean-Blanc a bénéficié de conditions parfaites, samedi 21 janvier aux Estables.
Les concurrents se sont affrontés toute l'après-midi, des séries jusqu'à la finale. Affrontés, mais surtout rencontrés. Cette course, organisée en hommage au jeune Yssingelais Jean Blanc, décédé en avril dernier dans les Alpes à 22 ans, avait pour ambition première la convivialité.

----Le palmarès
1. Tom Reymond (Yssingeaux)
2. Aymeric Pepito (Jura)
3. Romain Blanchard (Saint-Ferréol)-----"Alors, il est où le back-flip?"
En pleine course, compétiteurs et public s'apostrophent. "Alors il est ou le back-flip?" chambre un spectateur; "Je peux vous parler, de toute façon je suis dernier", ironise un skieur.
Les supporters les plus courageux grimpent les pistes pour se poster près des virages clefs. Mais le plus gros contingent reste en bas, proches de la buvette et de la sono.

Un Yssingelais vainqueur, le plus bel hommage
Tous sont ravis, et en particulier Félicien, frère de Jean et organisateur de l'événement. "Tout est parfait aujourd'hui. Le temps, l'ambiance, les gens qui sont venus. C'est magique, c'est un bel hommage rendu à mon petit frère." Eliminé en quarts, il regrette de ne pas avoir remporté sa course. Mais le fair-play reprend vite le dessus. À l'arrivée de la finale, il prend le vainqueur, Tom Reymond, dans ses bras. "C'est formidable qu'un Yssingelais ait gagné la course. C'est un des meilleurs ami de Jean, quel symbole!" s'émeut-il.

Une finale de choc
Le grand vainqueur s'est démarqué parmi d'excellents skieurs venus d'Auvergne, mais aussi des Alpes et du Jura. Une victoire incontestable, puisque ses poursuivants arrivent de longues minutes après lui, pénalisés par un choc en début de course. Alors que le public commence à s'inquiéter, ceux-ci parviennent en bas de piste épuisés, et légèrement blessés. Mais le sourire jusqu'au oreilles : aujourd'hui, aux Estables, des skieurs de toute la France se sont fait plaisir. Félicien Blanc l'a remarqué. Il espère, des tremolos dans la voix,  "qu'il y aura d'autres trophées Jean Blanc".

Clément L'hôte

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire