L'évêque ouvrira les portes de la miséricorde au Puy, Brioude et Monistrol

ven 04/12/2015 - 18:44 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:37

Le Jubilé du Puy-en-Velay commencera le 23 mars prochain, mais le pape François a voulu également que toute l'Église catholique vive une "année de la miséricorde" qui s'ouvre ce mardi 8 décembre 2015. Une année pour "se secouer les puces" a commenté l'évêque du Puy, Mgr Luc Crepy. Cette année est avant tout une intuition du Pape, mais qui rejoint bien l'actualité : "c'est une année pour plus de fraternité et moins de peur", a commenté Mgr Crepy.
Dans chaque diocèse, le pape a invité à choisir quelques églises où sera ouverte une "porte de la miséricorde". Les fidèles seront invités à faire symboliquement ce passage pour entrer dans une démarche de miséricorde : recevoir le pardon de Dieu, pardonner aux autres et s'engager pour plus de solidarité.
En Haute-Loire ont été choisies : la cathédrale du Puy, la Basilique de Brioude et l'église Saint-Marcellin de Monistrol-sur-Loire. L'évêque du Puy ouvrira ces "portes saintes" ce mardi 8 décembre à 20 heures, à la cathédrale du Puy, le samedi 12 décembre à 18 heures à Brioude et le dimanche 13 décembre à 10h30 à Monistrol-sur-Loire.
Interrogé, l'évêque du Puy a précisé que, pour l'instant, aucune visite du Pape en France n'étant à l'ordre du jour, il n'y avait aucune chance pour qu'il vienne au Puy en 2016.

Pour l'Irak, préparer l'avenir
Mgr Crepy a aussi présenté un projet de l'Eglise catholique de France : répondant à une appel des évêques irakiens, les évêques français se sont engagés à soutenir financièrement la création d'une université à Erbil pour permettre aux étudiants qui n'ont pas voulu ou pu quitter leur pays de continuer des études. "C'est important que notre aide porte sur du concret, a dit l'évêque du Puy. Aider les étudiants c'est préparer l'avenir. Nous nous sommes engagés sur un million d'euros, je suis sûr que la générosité des Français sera au rendez-vous".

A la veille des élections
S'exprimant à la veille du premier tour des élections régionales, ce vendredi, l'évêque du Puy a rappelé qu'il avait un devoir de réserve, avant d'ajouter aussitôt : "mais il faut aller voter : c'est important pour la démocratie. Pour l'Église, la politique c'est une grande chose puisqu'elle est la gestion du Bien commun, pour tout l'homme et pour tout homme". Et de préciser des orientations : "A l'issue de notre assemblée de novembre à Lourdes, les évêques de France avaient proposé quelques critères pour aider les catholiques dans leur choix: 'penser aux plus humbles, penser à l'accueil, penser au respect de la vie et de la dignité humaine, penser aux politiques sociales et familiales, penser à l'éducation, penser au dialogue entre les religions et les différents courants de pensée'. 'La vie en société acquiert toute sa signification si elle est basée sur l'amitié civile et sur la fraternité avaient écrit les évêques de France en 1999'. Cela me semble encore bien actuel", a conclu l'évêque du Puy.

Photo : Mgr Crepy présentant la porte de la miséricorde de la cathédrale du Puy (photo : SL).

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire